quatorzaine

QUATORZAINE

(ka-tor-zè-n') s. f.
Terme de pratique ancienne. Espace de quatorze jours, qui s'observait de l'une à l'autre des quatre criées des biens saisis réellement.

ÉTYMOLOGIE

  • Quatorze.

quatorzaine

QUATORZAINE. s. f. T. de Pratique ancienne. L'espace de quatorze jours qui s'observait de l'une à l'autre des quatre criées des biens saisis réellement. Les criées se faisaient par quatre dimanches, de quatorzaine en quatorzaine.

quatorzaine


QUATORZAINE, s. f. QUATORZE, adj. numéral. QUATORZIèME, adj. et subst. QUATORZIèMEMENT, adv. [Katorzène, ze, zième, meman: 3e è moy. au 1er, 3e et 4e, e muet au 2d. En certaines Provinces, plusieurs prononcent douge, treige, quatorge.] Quatorze, dix et quatre. "Quatorze hommes, lieûes, écus, etc. "Deux fois sept font quatorze. "Les Rois de France sont majeurs à quatorze ans. = Il se dit quelquefois pour quatorzième. "Le quatorze de ce mois. Louis quatorze. Voy. MIDI.
   QUATORZAINE ne se dit qu'au Palais de l'espace de quatorze jours: "Les criées se font par quatre Dimanches de quatorzaine en quatorzaine. = Hors de là on ne le dit point. On dit une dixaine, une douzaine, une quinzaine d'écus, de louis, etc. On ne dit ni une onzaine, ni une quatorzaine de, etc.
   QUATORZIèME, nombre ordinal, relatif à quatorze. "Le quatorzième jour. Dans sa quatorzième année. = S. m. Le quatorzième de la Lune, on sous-entend jour. "Ce malade n'ira pas jusqu'au quatorzième. "Je suis dans cette afaire pour un quatorzième.
   QUATORZIèMEMENT, en quatorzième lieu. "Quatorzièmement je dis que, etc. Il est dans Trév. l'Acad. ne le met pas. Elle supôse qu' on peut le former facilement de l'adjectif quatorzième, si l'on a besoin de l'employer.