quellement

QUELLEMENT

(kè-le-man) adv.
Il ne se dit que dans cette locution : Tellement quellement, ni bien ni mal, mais plus mal que bien.
Elle se défit tellement quellement d'une visite qui l'assiégeait [HAMILT., Gramm. 8]
Il [l'abbé de Saint-Pierre] n'avait point pour principe, disait-il, ni de laisser aller le monde comme il veut, ni de dire toujours du bien de M. le prieur, ni de faire son devoir tellement quellement [D'ALEMB., Éloges, l'ab. de St-P. note 8]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et ne leur chaut ou ne curent quelconque personne, ne quellement ils contristent [ORESME, Eth. 130]
  • XVIe s.
    À la fin j'en suis venu à bout tellement quellement [AMYOT, Mor. Épîtr, p. 15]

ÉTYMOLOGIE

  • Quelle, et le suffixe ment.