quelque


Recherches associées à quelque: quelque chose

1. quelque

adj. indéf.
1. (Au sing.) Indique une quantité, une durée, une valeur, un degré indéterminés, génér. faibles : À quelque distance à une certaine distance
2. (Au pl.) Indique un petit nombre : Un café fréquenté par quelques habitués. À quelques heures d'intervalle.
Et quelques,
après un nom de nombre, indique une addition peu importante : À dix kilomètres et quelques à un peu plus de
Quelque (+ n.) que (+ subj.),
Litt. indique une concession ou une opposition : Quelques théories qu'elle soutienne, chacun l'approuve quelles que soient les théories

2. quelque

adv.
Indique une approximation : Il y a quelque trente ans à peu près ; environ
Quelque (+ adj. ou adv.) que (+ subj.),
Litt. indique une concession ou une opposition : Quelque irrecevables que soient ces demandes, elles soulèvent un problème fondamental pour

QUELQUE

(kèl-ke ; d'après Chifflet, Gramm. p. 231, il était mieux de ne pas prononcer l'l) adj. indéfini
Un ou plusieurs, entre un plus grand nombre.
Est-il échappé quelque indiscrétion à sa jeunesse ? [FLÉCH., Lamoign.]
Quelques crimes toujours précèdent les grands crimes [RAC., Phèdre, IV, 2]
Vois s'il s'offre à tes yeux quelque grand de ma cour [ID., Esth. II, 4]
Trouvez quelque autre chose qui vous satisfasse ? [ID., Lett. à Boil. 42]
J'aimerais mieux m'aller cacher dans quelque île déserte, que de me charger de gouverner une république [FÉN., Dial. de Dion et de Gélon.]
Elliptiquement. Quelque sot, c'est-à-dire je ne suis assez sot pour cela ; en remplissant l'ellipse : quelque sot le ferait, le dirait.
Tu te vas emporter d'un courroux sans égal. - Moi, monsieur ? quelque sot ! la colère fait mal [MOL., l'Ét. II, 7]
Orgon : Certes, je t'y guettais. - Dorine : Quelque sotte, ma foi ! [ID., Tart. II, 2]
Et quelques, s'ajoute après un nom de nombre pour indiquer que ce nombre est un peu dépassé. Nous étions à ce concert quarante et quelques.
Un petit nombre, une petite quantité. Il en coûtera quelques écus.
Prenez de votre sort tous deux quelque pitié [CORN., Héracl. I, 4]
À quelque temps de là, la cigogne le prie [LA FONT., Fabl. I, 18]
Ils furent quelque temps saisis, muets, immobiles [FLÉCH., Tur.]
D'adorateurs zélés à peine un petit nombre Ose des premiers jours nous retracer quelque ombre [RAC., Ath. I, 1]
J'avais de quelque espoir une faible étincelle [VOLT., Mérope, II, 2]
Après l'accouchement on lave l'enfant avec quelque eau tiède [J. J. ROUSS., Ém. I]
Quelque chose, voy. CHOSE, n° 9. Familièrement, cela dit quelque chose, cela parle à l'esprit, au cœur. Il y a quelque chose à faire, se dit pour exprimer la nécessité de quelque entreprise, de quelque innovation. On met de devant un adjectif. Quelque chose de bon. Autrefois la règle était différente ; Vaugelas admettait qu'on pouvait supprimer le de ; c'est ce qu'a fait Molière en ce vers : Je crains fort pour mon fait quelque chose approchant, Amph. II, 3.
Quelque peu, c'est-à-dire un peu.
Un loup, quelque peu clerc, prouva par sa harangue Qu'il fallait dévouer ce maudit animal [LA FONT., Fabl. VII, 1]
Adverbialement. Environ, à peu près.
Celle qui n'était point voilée paraissait avoir quelque trente-cinq ans [SCARR., Rom. com. I, 13]
À mesure qu'une compagnie grossit, elle a besoin de quelque plus grand nombre de statuts, pour éviter la confusion et le désordre [PELLISSON, Hist. de l'Acad. II]
De l'autre côté se sont trouvés quatre-vingts docteurs séculiers, et quelque quarante religieux mendiants [PASC., Prov. X]
Il y en a eu quelque trente-six [vaisseaux] qui ont trouvé moyen d'entrer dans le port [RAC., Lett. à M. Bonrepaux]
Et quel âge avez-vous ? vous avez bon visage. - Hé ! quelque soixante ans [ID., Plaid. I, 7]
Plutarque vivait quelque cent ans après Jésus-Christ, et il a fait un dialogue sur les oracles qui avaient cessé [FONTEN., Oracles, II, 1]
Mlle Bauval, actrice du temps de Corneille, de Racine et de Molière, me récita, il y a quelque soixante ans et plus, le commencement du rôle d'Émilie [VOLT., Dict. phil. Chant.]
Charles XII ajouta à ces bandits quelque mille Valaques [ID., Charles XII, 4]
Si un sauteur saute dix pas, tous ceux qui viendront après lui sauter quelque cinq ou six pas, fussent-ils dix mille, ne feront rien [P. L. COUR., Lett. II, 207]
Autrefois, en ce sens, quelque était adjectif, ce qui se comprend en considérant le substantif avec son nom de nombre comme un terme unique ; c'était d'ailleurs la forme ancienne (voy. l'historique).
Attendez, il y peut avoir quelques huit jours [CORN., Clit. II, 2]
Vous allez épouser quelques cent mille écus [DORAT, Feinte par amour, I, 5]
Quelque.... que, voy. QUELQUE QUE immédiatement ci-dessous.

REMARQUE

  • L'e final de quelque ne s'élide que devant un, une : quelqu'un, quelqu'une.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ou nuisent par detraccion, Ou par faulce accusacion, Ou par quiexque malaventures [, la Rose, 5493]
  • XVe s.
    Se je dis huy aultre parole à vous n'a quelque aultre personne.... [, Pathel]
    Quelques trois jours après [COMM., I, 1]
    Il povoit bien avoir quelque six vingts hommes [ID., I, 6]
  • XVIe s.
    Pantagruel, quelque jour, se pourmenoyt vers les faulx-bourgs St-Marceau [RAB., Pant. II, 15]
    Je l'attribue à quelque sienne devotion [MONT., I, 17]
    Touts deux [Montaigne et La Boétie] hommes faicts, et luy plus de quelque année [ID., I, 213]
    Il envoya devant quelque [une certaine] bouteille empoisonnée [ID., I, 252]
    Il n'y a si grande maladie en laquelle il ne reste à un malade quelque espoir de salut [LANOUE, 21]
    Caton suada au senat de gaigner le menu populaire en luy faisant distribuer quelque bled [AMYOT, Cat. d'Ut. 3]
    Tu es quelque demon ou quelque ange des cieux [RONS., 266]
    Tu penses estre quelque habile homme [H. EST., Conformité, p. 19]

ÉTYMOLOGIE

  • Quel, et que ; picard, quite ; Berry, queuque ; norm. queuque, quèque ; bourguig. quieque ; provenç. qualque, calque ; espagn. cualque ; ital. qualche.

quelque

QUELQUE. adj. indéfini des deux genres. Un ou plusieurs, entre un plus grand nombre. Si cela était, quelque historien en aurait parlé. Connaissez-vous quelque personne qui soit de cet avis? Savez-vous quelque chose qu'on puisse lui reprocher? Adressez-vous à quelque autre personne, à quelque autre. Quelques écrivains ont traité ce sujet. Nous étions à cette réunion quarante et quelques.

Quelque part, En quelque endroit. Je l'ai rencontré quelque part. J'ai déjà lu cela quelque part.

Quelque chose. Voyez CHOSE.

QUELQUE sert aussi à indiquer un Petit nombre, une quantité peu considérable. Cette affaire souffre quelque difficulté. Il a quelque sujet de se plaindre. Il y a quelque apparence à cela. Il ne vous en coûtera que quelques francs. Cela me fait quelque peine. Il y a quelque temps. Il y a quelques années.

Il se joint aussi avec Peu. Quelque peu d'argent, Un peu d'argent. Il est quelque peu savant, Un peu savant.

Il signifie encore Environ, à peu près; dans ce sens il s'emploie adverbialement et reste invariable. Il y a quelque soixante ans.

Quelque... que, avec un nom après quelque et un verbe au subjonctif, signifie Quel que soit le, quelle que soit la. Dans ce sens quelque est adjectif. Quelque raison qu'on ait à faire valoir, il ne veut rien écouter. Quelques efforts que vous fassiez. De quelque sorte, de quelque manière qu'on prenne la chose. Quelque remède qu'on lui donne. Quelque part qu'il soit. Quelque soin qu'on prenne. De quelque religion, de quelque pays qu'il soit. Quelque chose qui arrive. De quelque péril que vous soyez menacé. Quelque peu d'argent qu'il ait. Quelques grands biens que vous ayez.

QUELQUE s'emploie aussi comme adverbe; alors il se joint toujours avec un adjectif ou un adverbe, et il signifie À quelque point que, à quelque degré que. Quelque sage, quelque riche, quelque préoccupé qu'il soit. Quelque belle qu'elle puisse être. Quelque puissants qu'ils soient, je ne les crains point. Quelque bien qu'il se conduise. Quelque adroitement qu'il s'y prenne.

quelque

Quelque, Semble qu'il vient de Quisquam, Et pourtant qu'il faille escrire Quesque, Vllus.

Quelque chose, Quicquam, Quippiam.

Quelque gaing, Aliquid lucri.

Quelque je ne sçay quoy divin, quelque divinité, Quiddam diuinum.

Si je t'ay fait quelque chose, Si tibi quid feci?

Quelque jugement, Nonnulum iudicium.

Quelque peu, Quidpiam, Nonnihil, Aliquantum.

Quelque bien peu, Aliquantulum.

Quelque peu devant, Aliquanto ante.

Ayant la fueille quelque peu plus large, Folio aliquanto latiore.

Quelque peu d'honneur, Nonnullus honos.

En quelque lieu. Quopiam, vel quoquam, Vspiam, Vsquam gentium.

En quelque lieu qu'il soit, Vbi vbi sit.

En quelque lieu que tu voudras, Quouiscunque loco.

En quelque lieu que cela ait esté fait, si est-ce certes meschamment fait, Vbicunque factum est, improbe certe factum est.

Que par quelque lieu, Ne qua.

Il faut veoir que l'eauë ne s'arreste en quelque lieu, Videndum necubi aqua consistat.

Quelquesfois, Vnquam, Quandoque, Aliquando, Interdum.

Que quelquesfois ou quelque temps, Nequando.

Quelque temps, Aliquandiu, Vnquam.

Usures à payer quelque temps certain, Vsurae aliquanti temporis.

Quelque partie, Quota pars.

Quelque chose que ce soit, Fuerit quodcunque.

En quelque maniere que ce soit, Qualitercunque.

Quelques petites qu'elles fussent, Quanuis, aut Quantumuis paruis latebris.

Si je ne sçavoy que fussiez plus forts que quelque homme que ce soit, Nisi vos fortiores cognoscerem, quam quenquam virum.

Quelque mal qu'elle m'ait fait, si suis-je bien aise de ceci, Iam istuc gaudeo, vtvt erga me merita.

Si en quelque maniere ce que j'espere se peut faire, Si vllo modo est vt possit quod spero fore.

S'il y a quelque chose en quoy tu ayes à faire de ma peine, Si quid sit quod mea opera opus sit.

Quelque grande povreté que j'aye, toutesfois, etc. Quanta haec mea paupertas est, tamen, etc.

Estre quelque chose, Esse aliquem.

Vueilles que ce soit encore de moy quelque chose, Fac vt me velis esse aliquem.

Avons nous ouy jamais ceci de quelque autre homme? Ecquo de homine hoc vnquam audiuimus?

De quelque grand homme, Magni cuiusdam hominis.

A quelque pris qu'on l'achete, etc. Quanti quanti, bene emitur quod necesse est.

quelque


QUELQUE, adj. ou pronom. [Prononcez kèlke: 1re è moy. 2e e muet. Richelet apèle des Rafineurs ceux qui prononcent kécun et kèque. Plusieurs admettent cette prononciation dans le discours familier, mais elle ne me parait pas assez autorisée, quoique La Monnoie assure qu'on prononçait de son tems quèque, quèkun à Paris, et que l'avis de Richelet n'a lieu que dans la Chaire, au Barreau et au Théâtre.] Quelques Auteurs ont élidé l'e final de ce mot devant une voyèle, et l'ont remplacé par une apostrophe. "Quelqu' inscription. Le P. Sicard. "Les vertus morales, quelqu'imparfaites qu'elles soient. Le Gendre. "Quelqu'avantage qu'il peut se proposer. L'Ab. Prévôt. Un plus grand nombre écrit du moins quelqu'autre; mais l'apostrophe n'est usitée que devant un: quelqu'un. L'Acad. écrit quelque autre, quelque aparence. = Il y a eu des Auteurs et des Imprimeurs qui ont même dit au pluriel quelqu'uns et quelqu'autres, au lieu de quelques uns, quelques autres. On trouve cette mauvaise ortographe dans les Let. Édif. dans l'Hist. d'Angl. et, ce qui est plus étonant, dans Crébillon le Fils.
   Quelque: un ou une entre plusieurs: quelque homme, quelque femme. "Conaissez-vous quelque persone qui sache: "Avez-vous quelque chôse à lui reprocher, etc.
   Rem. Quelque ne doit pas être suivi immédiatement d'un comparatif: "Quelques plus petits Corps de la Nation furent distribués dans cinq Villes. Hist. d'Angl. Cette construction est dûre et sauvage. Je dirais: quelques Corps moins considérables de la même Nation, etc. = Un quelque chôse est autant un barbarisme que un quelqu'un. Plusieurs disent, il y a là un quelque chôse qui me déplait. Dites: quelque chôse, ou je ne sais quoi qui, etc. = Quelque chôse est une espèce de neutre, qui demande plus souvent le masculin que le féminin, quoique chôse soit de ce dernier genre. Il y a dans ce livre quelque chôse d' assez bon, quelque chôse qui mérite d'être lu. Vaug. Voyez CHôSE. = Quelque se joint avec peu et a le même régime qu'avec chôse, la prép. de: "Quelque peu d'argent, d'amitié, etc. Il n'est que du st. famil. = Tout seul, il signifie quelquefois, environ, à peu près: Il ou elle a quelque soixante ans. Alors il est adverbe et indéclinable.
   Quelque suivi de que signifie quel ou quelle que soit. Ainsi quelque motif ou quelque raison qu'il ait de faire cela, est la même chôse que si l'on disait: quel que soit le motif, ou quelle que soit la raison qu'il a de, etc. La diférence entre ces deux façons de parler, qui reviènent au même, c' est premièrement que dans la première le que se met aprês le substantif, et dans la 2de, on le place devant; ou, pour mieux dire, dans la 1re, il n'y a qu'un seul que, qui est pronom relatif; au lieu que dans le 2d, il y a deux que, dont le 1er est conjonction, et le 2d pronom; 2ment, que dans la 1re manière le verbe se met au subjonctif: quelque motif qu'il ait; et qu'au contraire, dans la 2de il se met à l'indicatif (excepté que par lui-même le verbe ne gouverne toujours le subjonctif) : quel que soit le motif qu'il a. = Une remarque assez importante, qu'on a si souvent inculquée, et qu'il faut sans cesse répéter, parce qu'un grand nombre d'Auteurs et d'Imprimeurs y donent lieu continuellement, c'est que quelque que n'est déclinable et ne prend l's au pluriel, que quand il modifie, ou un substantif qui est tout seul et sans épithète, ou un substantif suivi de son adjectif, ou un adjectif suivi immédiatement de son substantif. "Quelques actions que, ou, quelques actions éclatantes que, ou quelques éclatantes actions que l'on raconte de lui, etc. Au contraire, il est indéclinable, et ne prend point l's, signe du pluriel, quand il est suivi immédiatement d'un adjectif séparé de son substantif. "Quelque éclatantes que soient les actions qu'il a faites. — Il y a donc faûte dans la phrâse suivante: "Tous les peuples de la Terre, quelques diférens, quelques oposés qu'ils soient par leurs caractères, etc. Il falait quelque diférens, quelque oposés que, etc. Cette règle, avouée de tous les Gramairiens, et consacrée par un usage ancien et constant, est souvent violée, ou par l'inatention des Auteurs, ou par la négligence des Imprimeurs. = Une aûtre faute, moins comune, mais plus grossière, c'est de dire au fémin. quelle que, pour quelque. "À~ quelle que distance qu'on les compte. Ling. c'est surément une faute d'impression~. Quelque et quelle que sont aûtre chôse pour la manière dont on les emploie. Voyez QUEL, n°. 10°.
   REM. 1°. Molière employant ce tour de phrâse, retranche quelque:
   Et doux que soit le mal, je crains d'être trompé.
Au lieu de; et quelque doux que soit, etc. Cela est contre l' usage. = 2°. Ménage reprend Malherbe de ce qu' il dit:
   En quelque part des cieux que luise le Soleil.
"Tous les Provinciaux le disent ainsi; mais à la Cour et à Paris on dit, quelque part, sans en. = 3°. St. Evremont dit: quelque sagesse dont on se vante. Il faut dire, De quelque sagesse qu'on se vante. Ce qui a induit en erreur cet Écrivain, assez correct pour son tems, c' est qu'il a pris le que aprês quelque pour un pronom relatif, et par conséquent déclinable: ce que est une conjonction, et ne doit point se décliner. La variation des cas obliques doit donc se porter sur l'article qui afecte le substantif. "De quelque secours que vous ayiez besoin: à quelque ami que vous vous adressiez, etc. = 4°. Quelque que régit le subjonctif et tout.... que, qui a le même sens, l'indicatif. "Quelque savant qu'il soit; ou, tout savant qu'il est, il ne peut résoudre cette dificulté. Plusieurs Auteurs mettent le subjonctif avec tout, et disent, tout savant qu'il soit. Le P. Barre, au contraire, met l'indicatif aprês quelque: quelque diligence que firent ses troupes, etc. Histoire d'Allem. Il falait, que fissent. = 5°. Quelque, pour environ n'est pas du beau style. "Les Chrétiens perdirent quelque quatre mille hommes. Maimb.
   *Quelques cinq ou six mois aprês que de sa soeur
   L'hyménée eut rendu mon frère possesseur.
       Corneille, Hor.
Cela détone dans une Tragédie. Remarquez, outre cela, quelques avec une s. En ce sens, ce mot est adverbe, et ne se décline point.
   Quelque tems, adv. On le dit plutôt au sing. qu'au plur. "Quelques tems aprês, Descartes se rendit en Suède. P. Paulian, Dict. de Phys. C'est sans doute une faute d'impression: retranchez l's de quelque. Voy. TEMPS.

Synonymes et Contraires

quelque

adverbe quelque
Littéraire. Indique une approximation.
Traductions

quelque

(kɛlk)
adjectif
un petit nombre de Nous avons acheté quelques souvenirs.

quelque

some, whatever, which, anyאיזושהי, איזשהוhoe (ook), ongeveer, enig, slordignějakýeinigealgún, algunonéhányalcuni, qualcheнекоторый, некий, некоторые一些nogle일부
adverbe
environ Nous avons parcouru quelque trois cents kilomètres.

quelque

[kɛlk]
adj
(au singulier) → some
quelque espoir → some hope
Il habite à quelque distance d'ici → He lives some distance from here.
Il trouvera quelque excuse → He'll find some excuse., He'll find some excuse or other.
(en corrélation: n'importe) quelque ... que → whatever, whichever
Quelque livre qu'il choisisse → Whatever book he chooses ..., Whichever book he chooses ...
Par quelque temps qu'il fasse → Whatever the weather ...
quelque chose → something; (en tournure interrogative)anything
J'ai quelque chose pour toi → I've got something for you.
Je voudrais quelque chose de moins cher → I'd like something cheaper.
y être pour quelque chose → to have something to do with it
faire quelque chose à qn (= émouvoir) → to do something to sb
Avez-vous quelque chose à déclarer? → Have you got anything to declare?
quelque chose d'autre → something else; (tournure interrogative)anything else
Tu as pensé à quelque chose d'autre? → Have you thought of anything else?
quelque part → somewhere; (tournure interrogative)anywhere
J'ai oublié mon sac quelque part → I've left my bag somewhere.
Vous allez quelque part ce week-end? → Are you going anywhere this weekend?
(locution) en quelque sorte → as it were
(au pluriel) → some, a few; (en tournure interrogative) → any; (en corrélation avec un relatif)few
Il a quelques amis à Paris → He has some friends in Paris., He has a few friends in Paris.
J'ai acheté quelques disques → I bought some records., I bought a few records.
Il reste quelques bouteilles → There are a few bottles left.
Ils ont fini les quelques bouteilles qui restaient → They finished the few bottles that were left.
(autres locutions) 20 kg et quelques → a bit over 20 kg
"quelle heure est-il?" - - "onze heures et quelques" → "what time is it?" - - "just gone eleven"
adv
(= environ) quelque 100 mètres → some 100 metres
(avec adjectif) quelque peu → rather, somewhat
J'ai trouvé ça quelque peu déplacé de sa part → I thought what he said was somewhat uncalled-for.
(en corrélation) quelque difficile que ce soit → however difficult it may be
Recherche de mot ?