querelleur, euse

QUERELLEUR, EUSE

(ke-rè-leur, leû-z') adj.
Qui fait, qui cherche souvent querelle aux gens.
Il vaudrait mieux demeurer en un coin sur le haut de la maison, que d'habiter avec une femme querelleuse dans une maison commune [SACI, Bible, Prov. de Salom. XXI, 9]
Tous les gens querelleurs, jusqu'aux simples mâtins, Au dire de chacun étaient le petits saints [LA FONT., Fabl. VII, 1]
Nous réservant d'éloigner [de chez les curés] les plus proches parentes, si elles sont immodestes, querelleuses ou mondaines et de mauvais exemple [BOSSUET, Ordonn. synodale, 1698]
La charité, qui n'est ni querelleuse, ni soupçonneuse, ni contredisante [ID., Passages éclairés, Avert.]
Terme de chasse. Chien querelleur, se dit d'un chien courant qui est hargneux et pillard. Substantivement. C'est un querelleur. C'est une querelleuse perpétuelle. Il se dit aussi de celui qui est enclin au duel.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Querelleres [celui qui a un procès] [DU CANGE, querela.]

ÉTYMOLOGIE

  • Querelle.