quibus

QUIBUS

(kui-bus') s. m.
Terme populaire. Argent monnayé.
J'écrirai à monseigneur de Noyers, pour toucher un peu de quibus pour mon voyage [POUSSIN, Lett. 19 févr. 1639]
Tu sais l'art d'employer noblement ton quibus [DESHOULIÈRES, Bout rimé, à M. de Saint Aignan.]
Par extension, avoir du quibus, être riche.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Premiere assiette : pastés de veel.... et pastés norrois de quibus [quibus désigne ici un mets] [, Ménagier, II, 4]
  • XVe s.
    Car qui ne fonce de quibus [qui ne fournit de l'argent comptant].... [COQUIL., Plaid. de la simple.]
  • XVIe s.
    Ne faictes fourbir vos coquilles à seigneurs ne a coquibus, S'ils ne vous baillent des quibus [ROGER DE COLLERYE, Sermon pour une nopce.]

ÉTYMOLOGIE

  • Il a du quibus, c'est-à-dire des écus de quibus fiunt omnia, LE DUCHAT. On peut rapprocher quibus de de quoi dans la locution il a de quoi.

quibus

QUIBUS. (QUI se dit CUI et on prononce l'S.) n. m. Terme populaire emprunté du latin. Argent monnayé. Avoir du quibus, Être riche.

quibus


*QUIBUS, s. m. [Kui-bus.] Avoir du quibus. Il est bâs et pop. L'Acad. ne le met pas.