quiconque

quiconque

[ kikɔ̃k] pron. relat. indéf. [ lat. quicumque ]
Dans une proposition relative, représente une personne indéterminée dans la fonction de sujet : Quiconque sort sans autorisation sera puni. Il en parle à quiconque demande des informations
toute personne qui ; qui
pron. indéf.
À l'intérieur d'une proposition, surtout après un comparatif, représente une personne indéterminée :Je sais mieux que quiconque combien c'est difficile

QUICONQUE

(ki-kon-k') , pronom masc. indéfini, ou plutôt nom général de personne ; il n'a point de pluriel.
Qui que ce soit qui, toute personne qui.
Il passe pour tyran, quiconque s'y fait maître [à Rome] [CORN., Cinna, II, I]
Quiconque est riche est tout ; sans sagesse il est sage [BOILEAU, Sat. VIII]
Dès que l'impression fait éclore un poëte, Il est l'esclave né de quiconque l'achète [ID., ib. IX]
Quiconque est capable de mentir est indigne d'être compté au nombre des hommes [FÉN., Tél. III]
Quiconque flatte ses maîtres les trahit [MASS., Pet. carême, Tent. des gr.]
Le mépris qu'on doit à quiconque se cache d'un homme pour le diffamer [J. J. ROUSS., Lett. à M.... Corresp. t. II, p. 125, dans POUGENS]
Quiconque a été employé absolument.
Il y en a qui se laissent tellement aller à une envie de railler de toutes choses et de quiconque, qu'ils le font sans ménagement et sans égard [BOURDAL., Retraite spirit. 6e jour.]
Est-ce une fonction à remplir pour une femme d'âge ? je le demande à quiconque [BAYARD et DUVERT, le Mari de la femme de chœur, I, 3]
La règle est de ne pas mettre, après quiconque, il dans la proposition principale, et cependant plusieurs auteurs l'ont mis.
Quand on a dit quiconque, il ne faut pas dire il après, quelque distance qu'il y ait entre deux ; par exemple : quiconque veut vivre en homme de bien et se rendre heureux en ce monde et en l'autre, doit.... et non pas il doit [VAUGEL., Rem. t. II, p. 508, dans POUGENS]
Certes quiconque a vu pleuvoir dessus nos têtes Les funestes éclats des plus grandes tempêtes.... En ce miracle seul il peut assez connaître.... [MALH., II, 1]
Quiconque ne résiste pas à ses volontés, il est injuste au prochain [BOSSUET, Serm. Quinq. 1]
Quiconque veut prier, il doit commencer par se mettre dans le cœur cette parole.... [ID., Médit. sur l'Évang. 2e part. 7e jour.]
Quiconque, fût-il maître de l'univers, s'éloigne de la règle et de la sagesse, il s'éloigne du seul bonheur où l'homme puisse aspirer sur la terre [MASS., Pet. carême, Malh. des grands.]
Malgré la décision des grammairiens, cela ne peut être considéré comme une faute quand la phrase est longue. Il faut nécessairement mettre il, quand le verbe de la proposition principale est au subjonctif.
Quiconque, en pareil cas, se croit haï des cieux, Qu'il considère Hécube, il rendra grâce aux dieux [LA FONT., Fabl. X, 13]
Quiconque ne sait pas dévorer un affront, Ni de fausses couleurs se déguiser le front, Loin de l'aspect des grands qu'il s'écarte, qu'il fuie ! [RAC., Esth. III, 1]
Semblablement, quiconque peut correspondre à une phrase principale où il est représenté par un régime direct ou indirect.
Quiconque s'obstine à n'avoir point d'autre fin dans le mal que le mal même, nous rompons avec lui ; cela est diabolique ; voilà qui est sans exception d'âge, de sexe, de qualité [PASC., Prov. VII]
Quiconque est de la troisième personne ; on le trouve cependant quelquefois de la seconde personne ; et cela, bien placé, peut être imité.
Ô bienheureuse intelligence, Puissance quiconque tu sois, Dont la fatale diligence Préside à l'empire françois [MALH., II, 4]
Ô quiconque des deux avez versé son sang, Ne vous préparez plus à me percer le flanc [CORN., Rodog. V, 4]
Quiconque est masculin de sa nature ; mais, dans quelques phrases, il faut absolument mettre au féminin l'adjectif qui s'y rapporte. Quiconque prend un mari doit s'attendre à lui être soumise. Dans une classe de jeunes filles on dira : Quiconque sera paresseuse ou babillarde sera punie.
Quiconque, renfermant une idée de pluralité, a été quelquefois traité comme un pluriel.
Quiconque n'est pas d'accord avec la règle, elle les repousse et les condamne ; quiconque vient se heurter contre cette rectitude inflexible, il faut qu'elle les rompe et les brise [BOSSUET, Sermons, édit. GANDAR, Haine de la vérité, 3]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Kikiunkes sunt paien, ensi servent.... [, Job, p. 442]
    E fist pruveires [prêtres] à ses ydles [idoles] servir de trestuz les plus bas del people e del frapin ; kar qui ki unches volsissent estre pruveires as ydles, tut curant serreient receud [, Rois, p. 290]
  • XIIIe s.
    Quiconques est esqueliers à Paris, il puet avoir tant de vallés et de aprentis comme il li plaist [, Livre des mét. 112]
  • XVIe s.
    Quiconque n'en sçait autre chose, Aussi peu qu'une taupe il voit [MAROT, III, 264]
    Quiconque sois des dieux, cesse d'avoir envie Que deux si beaux soleils fassent luire ma vie [DESPORTES, Diane, II, 51]
    Quelle impudence sera-ce, si quelcun, quiconque qu'il soit, veut usurper le mesme honneur ? [CALV., Instit. 852]
    Il a en execration ce titre, de quiconque il soit usurpé [ID., ib. 908]
    Depuys ce temps, caphart quiconques n'est ausé entrer en mes terres [RAB., Garg. I, 45]
    Il ne perd occasion quiconques de acquerir et amasser biens et richesses [ID., Pant. III, 37]
    Tant y a que quiconque en soit l'aucteur et inventeur.... [MONT., II, 138]
    Quiconques soyent ceux qui font estat d'aller faire la guerre au païs d'autrui, qu'ils facent une bonne provision de vertu [LANOUE, 189]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. quicumque.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • QUICONQUE. Ajoutez : - REM. On trouve quiconque il soit, pour quel qu'il soit.
    Je le conjure [l'évêque, mon successeur], quiconque il soit, de résider avec vous, visiter son diocèse... [RICHELIEU, Lett. etc. 1619, t. VII, p. 425]

quiconque

QUICONQUE. Pronom masculin indéfini, qui n'a point de pluriel. Toute personne qui, quelque personne que ce soit qui. Quiconque n'observera pas cette loi sera puni. La loi porte que quiconque fera, dira... Quiconque passe par là doit payer tant. J'ai promis de le protéger contre quiconque l'attaquerait.

Il est quelquefois féminin et peut être suivi d'un adjectif de ce genre lorsqu'il a nettement rapport à une femme. Mesdames, quiconque de vous sera assez hardie pour médire de moi, je l'en ferai repentir.

quiconque

Quiconque, Quisquis, Quicunque.

quiconque


QUICONQUE, pronom. [Kikonke: 2e lon. 3e e muet.] Il ne se dit que des persones, et signifie, toute persone qui: ainsi il renferme toujours un relatif avec son antécédent. Il est ordinairement du masculin, il n'a point de pluriel, et il se décline avec l'article indéfini: "Quiconque vous a dit cela, n'a pas dit la vérité. Ce serait un solécisme de dire: quiconque a dit cela, il n'a pas dit la vérité. Nous en avons dit la raison: c'est que quiconque renferme deux nominatifs, l'antécédent et le relatif; c'est comme si l'on disait, celui qui a dit cela, il n'a pas dit la vérité. = * Massillon avait coutume de mettre ce pronom il aprês quiconque, lorsque le second verbe en était un peu éloigné: "Quiconque, fût-il maître de l'Univers, s'éloigne de la règle et de la sagesse, il s'éloigne du seul bonheur où l'homme puisse aspirer sur la terre. "Qu'y a-t'il dans votre état de plus digne d'envie, que le pouvoir de faire des heureux?.. Quiconque n'est pas sensible à un plaisir si vrai, si touchant, si digne du coeur, il n'est pas né grand; il ne mérite pas même d'être homme. — On lit aussi, dans un Mémoire de l'Académie des Inscriptions: "Quiconque ne voudroit point s'en tenir au discernement et à la bone foi des Historiens... il seroit obligé de prononcer contre la certitude de l'histoire de Thucidide, de Polybe, de Tacite, etc. Comme il se troûve assez éloigné de quiconque, l'Auteur n'a pas pris garde à ce double nominatif, ou il s'est cru autorisé par cette raison, à l'employer. = Dans plusieurs phrâses, quiconque, est tout à la fois, régime du verbe précédent, et nominatif du verbe suivant. "Je donerai une récompense à quiconque me dira la vérité. = En parlant des femmes, ou à des femmes, quiconque est féminin. "Quiconque, d'elles, ou de vous sera assez hardie pour, etc. Académie. = * Anciènement, on disait, quiconque tu sois, pour qui que tu sois.
   *Puissance, quiconque tu sois,
   Dont la fatale diligence,
   Préside à l'Empire françois.       Malherbe.

Traductions

quiconque

wie, iemandanyone, anybody, whoeverktokolwiekοιοσδήποτε, οποιοσδήποτε, κανέναςquienquiera, alguien, cualquierachiunque, nessunoأَيُّ شَخْصněkdonogenirgendjemandkukaanitko誰でも아무도noenninguém, qualquer pessoaкто-нибудьnågonใครสักคนherhangi biribất cứ ai任何一个 (kikɔ̃k)
pronom
n'importe quelle personne Il peut réussir aussi bien que quiconque.

quiconque

[kikɔ̃k]
pron relatif (= celui qui) → whoever, anyone who
pron indéfini (= n'importe qui, personne) → anyone, anybody