quinaire

(Mot repris de quinaires)
Recherches associées à quinaires: obole

QUINAIRE1

(ki-nê-r' ; l'Académie prononce kui-nê-r') adj.
Terme de mathématique. Divisible par cinq, en parlant d'un nombre. Ce terme est inusité en ce sens, et tout nombre divisible par cinq est dit multiple de cinq. Arithmétique quinaire, celle dans laquelle on n'emploierait que les cinq caractères 1, 2, 3, 4 et 0.
Terme de botanique. Il indique que l'organe est répété cinq fois.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. quinarius, de même radical que quinque (voy. CINQ).

QUINAIRE2

(ki-nê-r') s. m.
Terme d'antiquité. Pièce de monnaie d'or ou d'argent de la troisième grandeur. Le quinaire appartient à la monnaie romaine, il est plus petit que la médaille, qui est plus petite que le médaillon.
Un quinaire d'or de Maurice [MONGEZ, Inst. mém. Acad. inscr. t. IX, p. 209]
Mesure de cinq pouces pour l'écoulement des liquides.
Considérant le rapport de l'once d'eau romaine moderne au quinaire antique, j'observe que le diamètre de l'orifice d'écoulement est 0m,0186 pour l'once et 0m,0230 pour le quinaire, le rapport de ces deux nombres étant à peu près celui de 4 à 5 [PRONY, Inst. Mém. scienc. 1817, t. II, p. 417]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. quinarius, pièce de cinq as ; qui a cinq pouces de tour (voy. QUINAIRE 1).

quinaire

QUINAIRE. adj. des deux genres. T. de Mathématiques. Il se dit d'un Nombre divisible par cinq. Nombre quinaire.

quinaire

QUINAIRE. n. m. T. d'Antiquité. Nom par lequel les monétaires anciens et les archéologues désignent les Pièces de monnaie de deuxième grandeur, fabriquées soit en or, soit en argent. Quinaire d'or. Quinaire d'argent.