quinze-vingts

QUINZE-VINGTS

(kin-ze-vin) s. m. pl.
Les Quinze-Vingts ou l'hôpital des Quinze-Vingts (avec deux majuscules), hôpital fondé à Paris par saint Louis pour trois cents aveugles.
Dans les commencements de la fondation des Quinze-Vingts, on sait qu'ils étaient tous égaux, et que leurs petites affaires se décidaient à la pluralité des voix [VOLT., Romans, Les aveugles juges des couleurs]
Les Quinze-Vingts, les aveugles de cet hôpital.
Et que les Quinze-Vingts disent que je suis borgne [RÉGNIER, Sat. V]
Par allusion plaisante et jeu de mots.
Il fallut qu'ils [vingt conseillers du parlement] donnassent chacun quinze mille livres pour les frais de la guerre [Fronde].... ces vingts conseillers n'eurent d'autre honneur que d'être appelés les Quinze-Vingts [VOLT., Louis XIV, 4]
Un Quinze-Vingt, un des aveugles reçus dans cet hôpital. (L'Académie ne met pas d's ; des grammairiens ont réclamé contre cet usage, disant que cela signifie un de l'hôpital des Quinze-vingts et qu'il faut l's.) Un aveugle, en général.
Et même il vint Auprès de nous le Quinze-Vingt [Polyphème] [SCARR., Virg. III]
Vous ne vous attendiez pas à être chargée d'une négociation, madame ; c'est ici où le Quinze-Vingt des Alpes a besoin des bontés de la très judicieuse Quinze-Vingt de Saint-Joseph [VOLT., Lett. Mme du Deffant, 27 juin 1764]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Les aveugles que fonda saint Loys, Qui quinze vins sont en une maison [E. DESCH., Poésies mss. f° 286]

ÉTYMOLOGIE

  • Quinze fois vingt, ou trois cents.