quotidien, ienne

QUOTIDIEN, IENNE

(ko-ti-diin, diè-n' ; quotidien dans la versification actuelle est de trois syllabes ; dans la versification plus ancienne, il était de quatre) adj.
De chaque jour. Journal quotidien, feuille quotidienne, journal, gazette qui paraît tous les jours. Pain quotidien, la nourriture de chaque jour, ou ce qui suffit aux besoins de la vie.
Un mourant ne met pas une ardeur bien vive à gagner son pain quotidien [J. J. ROUSS., Confess. VIII]
Fig. C'est son pain quotidien, c'est le travail qui fournit à ses besoins de chaque jour. Il se dit aussi d'une chose dont on use tous les jours.
Cicéron, il s'en tait, d'autant que l'on le crie Le pain quotidien de la pédanterie [RÉGNIER, Sat. X]
Fièvre quotidienne, fièvre qui revient tous les jours. Type quotidien, la marche particulière à la fièvre quotidienne. Substantivement. Quotidiennes simples, doubles quotidiennes, triples quotidiennes, fièvres quotidiennes ainsi nommées selon qu'il y a, dans les vingt-quatre heures, un, deux ou trois accès qui se répondent respectivement.
S. m. Le quotidien, s'est dit, dans certains chapitres, des distributions manuelles et des petits émoluments.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Onques fievres n'eüs si males, Ne cotidianes, ne quartes [, la Rose, 2291]
  • XIVe s.
    Il ne despent pas grandement en son usage cotidien, mes il le fait volentiers en choses communes [ORESME, Eth. 116]
  • XVe s.
    Et aussi pourront amener vins et toutes autres denrées pour vendre, sauf qu'ils n'en mettront rien dedans ladite ville et chastel pour le ravitailler, sinon pour la quotidienne du temps qu'ils y doivent estre [MONSTREL., II, 12]
  • XVIe s.
    Raisons et experiences quotidianes [RAB., III, 33]
    La conclusion, qui est à eulx [parlements] quotidienne, et qui est commune à tout juge [MONT., I, 241]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. cotidian, cotedian ; catal. cotidiá ; espagn. cotidiano ; ital. quotidiano ; du latin quotidianus, de quotidie, chaque jour, de quotus, chaque (voy. QUOTE), et dies, jour.