râler

(Mot repris de râlés)

râler

v.i. [ var. de racler ]
1. Faire entendre des râles en respirant, en partic. au moment de l'agonie : Le blessé commence à râler.
2. Fam. Manifester son mécontentement par des récriminations : Elle a râlé pendant tout le voyage.

RÂLER

(râ-lé) v. n.
Faire entendre en respirant un bruit qui est produit par le passage de l'air à travers les mucosités accumulées dans les voies respiratoires.
Quand les gueux avaient vu la reine tousser, cracher, râler, être sale et radoter un peu, ils ne voulaient plus se charger de ses années [FÉN., t. XIX, p. 4]
En entrant le matin dans la chambre de Mme de Vaudemont, on la trouva râlant, sans connaissance [SAINT-SIMON, 362, 31]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Puis commencerent à raller [PARÉ, XXXII, p. 663]

ÉTYMOLOGIE

  • Râle 2 ; wallon, rôki.

râler

RÂLER. v. intr. Faire en respirant un bruit rauque causé par l'embarras des bronches. Il se dit particulièrement des Agonisants. Il est au plus mal, il commence à râler.

râler


RâLER. Voy. RâLE.

Synonymes et Contraires

râler

verbe râler
Familier. Montrer son mécontentement.
Traductions

râler

nörgeln

râler

remuguejar, rondinar

râler

brumme, knurre

râler

grumbli

râler

nurista

râler

[ʀɑle] vi
(= émettre un son) → to groan
(= protester) → to grouse, to moan and groan