râpe

râpe

n.f.
1. Ustensile de ménage utilisé pour râper : Une râpe à fromage, à muscade.
2. Lime à grosses dents espacées utilisée pour user la surface des matières tendres : Une râpe de menuisier.
3. En botanique, partie centrale d'un épi de maïs ; rafle.
4. Fam. En Suisse, avare.

RÂPE1

(râ-p') s. f.
Ustensile de ménage, fait d'une plaque de métal hérissée d'aspérités, qui sert à mettre en poudre du sucre, de la croûte de pain, etc. Fig. Donner de la râpe douce, flatter un peu.
Râpe à tabac, râpe plate dont on se sert pour râper le tabac.
Sorte de lime dont les sculpteurs et certains ouvriers se servent. Après quoi il prend la râpe, espèce de lime qui met l'ouvrage en état d'être poli, Dict. des arts et mét. Sculpteur.
Terme de métallurgie. Outil dont on se sert pour ôter le sable attaché ou brasé aux objets soudés en métal.
Terme de maçonnerie. Morceau de tôle ou de fer plat piqué que l'on passe sur la pierre après qu'elle est taillée.
Petite râpe, espèce du genre agaric.
Terme de médecine. Bruit de râpe, en auscultation, bruit ressemblant au frottement d'une râpe sur du bois ; on l'entend dans quelques rétrécissements des orifices du cœur.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Une rape à raper du formage [AMYOT, Dion, 73]
    On dit mesme qu'elle [Cléopatre] avoit du poison caché dedans une petite rape ou estrille creuse qu'elle portoit entre ses cheveux [ID., Anton. 109]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. RÂPER.

RÂPE2

(râ-p') s. f.
Grappe de raisin dont tous les grains sont ôtés.
Un de ces feux sans lumière que je ne concevais point d'autre nature que celui qui fait bouillir les vins nouveaux lorsqu'on les laisse cuver sur la râpe [DESC., Méth. V, 4]
En général, partie de la tige des épis et des grappes qui soutient les graines. On dit aussi rafle.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les rapes de leurs raisins bruslent et calcinent les lamines d'airain, et les reduisent en vert de gris [PALISSY, 20]

ÉTYMOLOGIE

  • All. Rappe, grappe (voy. RAFLE 1). Cependant remarquez le prov. raspa, ital. raspo, qui paraissent indiquer une comparaison avec raspa, la râpe à râper.

râpe

RÂPE. n. f. Ustensile de ménage, fait d'une plaque de métal hérissée d'aspérités, et qui sert à réduire en poudre du sucre, du fromage, etc. Une râpe de fer-blanc.

Râpe à tabac, Râpe plate dont on se sert pour mettre en poudre du tabac.

RÂPE se dit aussi d'une Sorte de lime à grosses entailles dont les sculpteurs et certains ouvriers se servent. Cette figure est en tel état qu'on y peut passer la râpe. Râpe de cordonnier, de tourneur, de tabletier, de plombier. Une râpe à bois.

râpe

RÂPE. n. f. Grappe de raisin de laquelle tous les grains sont ôtés. Tous les grains de cette grappe sont tombés, il ne reste plus que la râpe. On dit aussi RAFLE.

Il se dit aussi du Marc de raisin, de ce qui reste de la grappe après qu'elle a été pressée.

râpe

RÂPE. n. f. T. d'Art vétérinaire. Il se dit des Crevasses ou fentes transversales qui se forment au pli du genou d'un cheval.

râpé

RÂPÉ. n. m. Boisson que l'on obtient en faisant passer de l'eau sur le marc de raisin. Ce n'est pas du vin, c'est du râpé. Il ne nous a donné à boire que du râpé.

Il se dit aussi du Raisin nouveau qu'on met dans un tonneau pour améliorer le vin quand il va se gâter, et du Vin ainsi traité. Passer du vin par le râpé, sur le râpé.

Râpé de copeaux, Une certaine quantité de copeaux qu'on met dans un tonneau pour éclaircir le vin.

rape

Une Rape, Scalprum.

rapé

Rapé, Vinum solidis vuis innatans.

râpe


RâPE, s. fém. RâPER, v. act. [1re lon. 2e e muet au 1er, é fermé au 2d.] Râpe est 1°. une feuille de fer blanc ou un ustensile de ménage, percé de plusieurs trous, avec quoi on met en poûdre du tabac, du sucre, de la muscade, etc. "Râpe de fer blanc, d'argent, etc. = 2°. Espèce de lime, dont se servent les Sculpteurs pour mettre leurs ouvrages en état d'être finis. "La râpe sert à plusieurs autres ouvriers, comme à Menuisiers, Plombiers, etc. = 3°. Grape de raisin, de laquelle tous les grains sont ôtés. V. RAFLE. = 4°. Grapes de raisins avec leurs grains, qu'on met dans un toneau pour en racomoder le vin quand il est gâté.
   RâPER ne se dit que dans le premier sens: mettre en poûdre avec la râpe. "Râper du sucre, de la muscade, de la croûte de pain, du tabac, etc.

Traductions

râpe

grater, raspמגרדת (נ), מגררת (נ), משוף (ז), פומפייה (נ) [מגררת], מָשׁוֹף, פֻּמְפִּיָּה, מִגְרֶרֶתrasp, schaafrašpleRaspel, Küchenreibe, Parmesanreiberaspiparutрашпильτρίφτηςgrattugia, raspa, scuffinaRASPRASP (ʀɑp)
nom féminin
instrument de cuisine pour râper

râpe

[ʀɑp] nf
(CUISINE)grater
(à bois)rasp