réapprécier

RÉAPPRÉCIER

(ré-a-pré-si-é) v. a.
Apprécier de nouveau.
Les lois des Germains apprécièrent en argent les satisfactions pour les torts que l'on avait faits et pour les peines des crimes ; mais, comme il y avait très peu d'argent dans le pays, elles réapprécièrent l'argent en denrées et en bétail [MONTESQ., Espr. XXII, 2]