réjouir


Recherches associées à réjouir: se réjouir

réjouir

v.t. [ de l'anc. fr. esjouir ]
Donner de la joie à : L'idée de partir en vacances le réjouit enchanter, ravir ; attrister, chagriner

se réjouir

v.pr.
Éprouver de la joie, de la satisfaction : Le ministre se réjouit de l'adoption de la loi se féliciter de ; se désoler

RÉJOUIR

(ré-jou-ir) v. a.
Donner de la joie. Il ne faut pas priver la jeunesse de ce qui peut la réjouir. Donner du divertissement. Il fit venir des musiciens pour réjouir la compagnie.
Nous voyageons un peu gravement ; M. de Coulanges nous eût été bon pour nous réjouir [SÉV., 16 juillet 1672]
La gaieté de Pomenars était si extrême, qu'il aurait réjoui la tristesse même [ID., 70]
Et tel mot, pour avoir réjoui le lecteur, A coûté bien souvent des larmes à l'auteur [BOILEAU, Sat. VII]
Réjouir la compagnie aux dépens de quelqu'un, amuser une compagnie par des plaisanteries sur quelqu'un présent ou absent.
Causer une sensation agréable. Le vin réjouit le cœur. Le vert de ces prés réjouissait la vue.
La peinture que vous me faites de vos orages, est tellement belle et poétique, que mon imagination en a été réjouie [SÉV., 594]
Ce sont [les rois dans leur enfance] des soleils dans leur orient, qui réjouissent les yeux, et qui ne les éblouissent pas encore [FLÉCH., Duch. de Mont.]
S'il passait près de nous quelque paysan retournant au travail, ses outils sur l'épaule, je lui réjouirais le cœur par quelques bons propos, par quelques coups de bon vin qui lui feraient porter plus gaiement sa misère [J. J. ROUSS., Émile, IV]
Fig.
Elle [Céluta] s'élevait en pensée au séjour des anges, tandis qu'elle était attachée à la terre, semblable au palmier qui réjouit sa tête dans la rosée du ciel, mais dont le pied s'enfonce dans un sable aride [CHATEAUBR., Natch. 2e partie.]
Se réjouir, v. réfl. Éprouver de la joie.
J'ai reconnu qu'il n'y avait rien de meilleur que de se réjouir et de bien faire pendant sa vie [SACI, Bible, Ecclésiaste, III, 12]
Pour moi je me réjouirai dans le Seigneur, je tressaillirai de joie en Dieu mon sauveur [ID., ib. Habacuc, III, 18]
Comme le Seigneur s'est réjoui vous accroissant, vous bénissant, vous faisant du bien, il se réjouira de la même sorte en vous ruinant, en vous ravageant, en vous accablant [BOSSUET, Sermons, Ferveur de la pénitence, 2]
C'était une des maximes du prince de Condé qu'il fallait craindre les ennemis de loin, pour ne les plus craindre de près, et se réjouir à leur approche [ID., Louis de Bourbon.]
Réjouissez-vous : pensez à votre salut ; il n'est rien de plus doux que le plaisir et la piété [MAINTENON, Lett. à d'Aubigné, 16 oct. (sans date).]
Ton Dieu n'est plus irrité ; Réjouis-toi, Sion, et sors de la poussière ; Quitte les vêtements de ta captivité, Et reprends ta splendeur première [RAC., Esth. III, 9]
Éprouver une vive satisfaction.
Les ennemis personnels de M. de Turenne, n'osant s'affliger de la prospérité d'un homme qui ne leur avait jamais donné la misérable consolation de se réjouir d'une de ses fautes [FLÉCH., Tur.]
L'on veut le bien de ses amis ; et, s'il arrive, ce n'est pas toujours par s'en réjouir que l'on commence [LA BRUY., IV]
Il y a une loi naturelle, et elle ne consiste ni à faire le mal d'autrui, ni à s'en réjouir [VOLT., Dial. XXIV, 4]
Il se dit par compliment, dans le même sens. Je me réjouis du succès que vous venez d'obtenir. Se réjouir de quelque chose, s'en faire un plaisir. Je me réjouis de lui apprendre cette bonne nouvelle.
Passer le temps agréablement, se divertir. Cette société sait se réjouir sans dissipation.
Gélaste : Vous allez là [au théâtre] pour vous réjouir, et vous y trouvez un homme qui pleure.... est-ce ainsi que l'on doit contenter ceux qui vont là pour se réjouir ? - Ariste : Ne dites point qu'ils y vont pour se réjouir ; dites qu'ils y sont pour se divertir [LA FONT., Psyché, I, p. 95]
Le monde se réjouira, disait Jésus-Christ à ses apôtres : les enfants du siècle courront, en dansant, en poussant des cris de joie, se précipiter dans l'abîme [MASS., Confér. Fuite du monde.]
Avec ellipse du pronom personnel.
Laissons, laissons réjouir le monde, et ne lui envions pas sa prospérité [BOSSUET, Sermons, Providence, I]
Se moquer de.
M. le Prince, n'étant plus retenu par la crainte de la puissance ébranlée [du cardinal], se réjouissait [moquait] de ses défauts avec M. le duc d'Orléans [LA ROCHEFOUC., Mém. 75]
Se réjouir, au jeu de la bête et à d'autres jeux, se dit quand, tous les joueurs ayant passé, on change la retourne qui fait l'atout.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li cuers [le cœur] de chascun s'en resjoïssoit moult durement [VILLEH., LX]
    Caroles [danses], vieles, romans I peüst on assez oïr, Qui les amans font resjoïr [, Lai du conseil]
  • XIVe s.
    Aler nous faut à Burs ; je sai bien qu'il y a Un bon conseil pour moi, qui nous resjoïra [, Guesclin. 8532]
  • XVe s.
    Ainsi comme la deesse Aurora, par son esjoyssement à son lever, rent resjoys les cueurs des voyens.... [CHRIST. DE PISAN, Charles V, I, 16]
  • XVIe s.
    Le pape dedans Rome en ce fait se resjoye ; Car cloches fist sonner, et faire feux de joye.... Le roy d'Espaigne aussi, toutefois esbahy, Selon sa contenance se montroit resjouy [J. MAROT, V, 141]
    Peuples l'honoroient, Enfans se resjoient, Estandars portoient [ID., V, 174]
    Les discours de la philosophie ont accoustumé d'esgayer et resjouir ceux qui les traictent [MONT., I, 175]
    La mechanique fut premierement mise en avant par Architas et Eudoxus, en partie pour resjouir et embellir un peu la science de la geometrie par ceste gentillesse [AMYOT, Marcel. 21]
    Il ne se rejouit point de voir son ennemy en adversité, non plus qu'il ne luy avoit onques porté envie en sa prospertié [ID., Arist. 64]
    Il envoyoit souvent convier ses voisins à venir soupper avec luy, et se resjouissoit avec eux [ID., Caton, 52]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et éjouir.

réjouir

RÉJOUIR. v. tr. Donner de la joie. Cette nouvelle doit vous réjouir. Cela réjouit tout le monde. Cette couleur réjouit la vue. Absolument, Voilà un air qui réjouit.

Réjouir la compagnie aux dépens de quelqu'un, Amuser une compagnie par des plaisanteries qui portent sur une personne présente ou absente.

SE RÉJOUIR signifie Éprouver de la joie, du plaisir. Je me réjouis de lui apprendre cette bonne nouvelle. Je me réjouis de l'aller voir.

Il signifie aussi Se féliciter, éprouver une vive satisfaction de quelque chose. Je me réjouis avec vous de cette bonne fortune. Personne ne s'en réjouit plus que moi. Je me réjouis de vous voir en si bonne santé.

Il signifie encore Passer le temps agréablement, se divertir. Se réjouir avec ses amis.

Le participe passé RÉJOUI s'emploie adjectivement. Une figure réjouie, Une figure gaie.

Il s'emploie aussi substantivement, dans le langage familier, pour désigner une Personne grasse, d'une physionomie gaie et de bonne humeur. Un gros réjoui. Une grosse réjouie.

rejouir

Rejouir, aidez vous de Jouir.

réjouïr


REJOUïR, v. act. RÉJOUïSSANCE, s. f. RÉJOUïSSANT, ANTE, adj. [Ré-joui-i, i-sance, san, sante: 1re é fer. 4e lon.] Réjouïr, doner de la joie. "Cette nouvelle réjouït tout le monde. = Doner du plaisir: couleur qui réjouït la vue; le vin réjouït le coeur. = Doner du divertissement. "Que ferons-nous pour réjouïr la compagnie? On dit, en ce sens, (st. famil.) réjouïr la compagnie aux dépens de quelqu'un, se moquer, de lui pour divertir les aûtres: sot divertissement. = Se réjouïr, se divertir. "Ils se sont bien réjouïs à la campagne. — Féliciter: je me réjouïs avec vous de cette bone fortune. = Se réjouïr aux dépens de quelqu'un, s'en moquer pour se divertir.
   Je me prépare ici de quoi me réjouïr,
   Et la meilleure scène et le plus grand plaisir.
       Le Méchant.
  RÉJOUÏ, ÏE, s. m. et fém. "Un grôs rejouï, une grôsse réjouïe, une persone de bone humeur. St. famil.
  RÉJOUïSSANCE, démonstration de joie. "Réjouïssance publique. On a fait de grandes réjouïssances à cette ocasion. Voy. RÉCRÉATION. = Au jeu de Lansquenet, carte que, celui qui done, tire après la siène, et sur laquelle tous les coupeurs et aûtres peuvent mettre de l'argent. Acad. "Gâgner, faire, ou perdre, manquer la réjouïssance.
   Pour nipes, nous n'avons qu'un grand fonds d'espérance
   Sur les produits trompeurs d'une réjouïssance.
       Le Joueur.
  RÉJOUïSSANT, qui réjouït. Il se dit des persones comme des chôses. Conte réjouïssant. Homme réjouïssant.

Synonymes et Contraires
Traductions

réjouir

erfreuen, freuen, genießen, gönnendelight, make glad, gladden, make someone's day, cheer, rejoiceverheugen, verblijden, opvrolijkenהרנין (הפעיל), עינג (פיעל), שימח (פיעל), שימח את ליבו של-, שִׂמֵּחַ, הִרְנִין, עִנֵּגĝojigidivertirse, regocijarseucieszyć, uradowaćalegrar, contentar, dar prazerрадовать, радоватьсяallietare, letificare (ʀeʒwiʀ)
verbe transitif
donner de la joie, du plaisir àqqn Ta venue me réjouit.

réjouir

[ʀeʒwiʀ] vt → to delight [ʀeʒwiʀ] vpr/vi
(RELIGION) → to rejoice
réjouissons-nous → Let us rejoice
se réjouir de qch → to be delighted at sth, to be delighted about sth
se réjouir de faire → to be delighted to do
se réjouir que → to be delighted that
Elle se réjouissait de la perspective d'une journée à la mer → They were delighted at the idea of a day at the seaside.
Ils se réjouissent secrètement de la tournure que prennent les choses → They were secretly delighted at this turn of events.
Nous nous réjouissons de votre visite → We are delighted about your visit.