réjouissance

réjouissance

n.f.
Joie collective : La victoire de l'équipe fut une occasion de réjouissance liesse [litt.]

réjouissances

n.f. pl.
Fêtes destinées à célébrer un événement heureux : Je n'ai pas pu prendre part aux réjouissances festivités

RÉJOUISSANCE

(ré-jou-i-san-s') s. f.
Manifestation de joie.
Le monde n'était pas triste avant Aristote et Bernia ; ce ne sont pas eux qui ont commencé sa réjouissance [BALZ., liv. VI, lett. 5]
Un petit mot de réjouissance au père et au fils [d'Andilly et Pompone nommé ministre] ne serait-il point de bonne grâce à vous, qui êtes si aimée de toute la famille ? [SÉV., à Mme de Grignan, 13 sept. 1671]
Quoi !.... tandis que tous mes frères campent sous des tentes.... je demeurerais seul ici dans l'oisiveté au milieu des douceurs et des réjouissances d'une famille ? [MASS., Confér. Fuite du monde.]
On croirait d'abord que la joie et les plaisirs sont le partage de ce monde réprouvé, et, que, n'ayant pas de son côté le bonheur de l'innocence et de la vertu, il a du moins les douceurs et les réjouissances du vice [ID., Profess. relig. Serm. 1]
Au pluriel. Fêtes publiques.
Néhémias.... fut sollicité par les officiers du roi de Perse de descendre dans la plaine d'Ono pour conférer avec eux, renouveler leur alliance, et célébrer cette entrevue par des réjouissances et des festins [MASS., Confér. Fuite du monde.]
Terme du jeu de lansquenet. La carte sur laquelle tous les coupeurs et les autres peuvent mettre de l'argent.
S'il est quelque joueur qui vive de son gain, On en voit tous les jours mille mourir de faim, Qui, forcés à garder une longue abstinence, Pleurent d'avoir trop mis à la réjouissance [REGNARD, le Joueur, I, 10]
Ce que je ne puis souffrir, c'est que vous soyez coiffée d'un petit chevalier joueur qui va mettre à la réjouissance les dépouilles du traitant [LESAGE, Turcaret, I, 1]
Terme de boucherie. Certaine portion de basse viande que l'acheteur est forcé de prendre, ou, plus souvent, aujourd'hui, os que les bouchers mettent dans la viande pesée à leurs pratiques.
Sous le règne de Henri IV, sur la proposition du prévôt des marchands Miron, une ordonnance parut qui, vu le prix extraordinaire de la viande, décidait qu'elle serait vendue au peuple débarrassée des os ; les os devaient être répartis sur la vente des qualités supérieures ; le peuple accepta cette ordonnance avec grande joie ; le soir, Paris fut illuminé, et de là le mot réjouissance appliqué à ce qui ne réjouit plus personne aujourd'hui, [, Petites ignorances de la conversation, par CH. ROZAN.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ces despouilles monstrées de main en main partout, apporterent aux Romains une merveilleuse resjouissance [AMYOT, Pyrrh. 36]

ÉTYMOLOGIE

  • Réjouissant.

réjouissance

RÉJOUISSANCE. n. f. Démonstration de joie. On fit de grandes réjouissance, il y eut de grandes réjouissances à l'occasion de cet événement. Toutes les maisons furent illuminées en signe de réjouissance.

En termes de Boucherie, il se dit d'une Certaine portion de basse viandes, ou plus souvent d'os, qu'on oblige l'acheteur de prendre avec la bonne viande et au même prix.

Synonymes et Contraires

réjouissance

nom féminin réjouissance
Traductions

réjouissance

rejoicing, celebrationהילולה (נ), התרוננות (נ), משוש (ז)vreugde, festiviteitjubel (ʀeʒwisɑ̃s)
nom féminin
1. joie, plaisir un motif de réjouissance
2. fête les réjouissances de fin d'année

réjouissance

[ʀeʒwisɑ̃s]
nf (= joie) → rejoicing sg réjouissances
nfplfestivities, merry-making sg