résidu

résidu

n.m. [ lat. residuum, de residere, rester ]
Matière qui subsiste après un traitement chimique, industriel ; déchet : Les résidus de la fabrication du sucre.

RÉSIDU

(ré-zi-du) s. m.
Ancien terme de commerce. Restant. Résidu de compte. On dit aujourd'hui reliquat.
En arithmétique, nombre qui reste d'une division. Le résidu de cette division est 6. On dit plus ordinairement le reste. En algèbre, les résidus des puissances, ce qui reste après que les racines ont été extraites.
Euler est le premier qui, d'après le beau théorème de Fermat, ait approfondi et fait connaître les principales propriétés des résidus des puissances [POINSOT, Instit. Mém. scienc. 1813, 1814, 1815, p. 390]
Nom donné par Gauss aux nombres dont la différence peut être divisée exactement par un autre nombre pris pour terme de comparaison, qu'il nomme module.
Matière qui reste après une opération chimique, et qui souvent peut être encore utilisée.
Glauber, illustré par un grand nombre de découvertes et par son conseil et sa méthode de ne pas rejeter comme inutiles les résidus des opérations [FOURCROY, Conn. chim. t. I, p. 19]
Fig.
Toute société qui prétendra avoir chez elle le résidu de l'élection [les élus] pourra expliquer mal les Écritures [FÉN., t. II, p. 41]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    La maturasion du residu [de l'apostume] [LANFRANC, f° 116, verso.]
    Et de la totalle somme.... le residu est departi en seize parties.... [H. CAFFIAUX, Nicole de Dury, p. 92]
    Lesdites bestes.... ne savoit l'en de qui elles feussent ; mais estoient demourées comme residu ou relays de nos dis ennemis [DU CANGE, relictum.]
    Les esles et le residu [d'une volaille] [, Ménagier, II, 5]
  • XVe s.
    Et sur iceux biens sera faite satisfaction à la partie qui aura esté blessée. .. et le residu venra aux droits hoirs d'iceux comme s'ils fussent trepassés [FROISS., II, II, 241]
  • XVIe s.
    Nous deux seuletz [Deucalion et Pyrrha] sommes tourbe du monde, Le residu possede mer profonde [MAROT, IV, 31]
    Du son, des herbes champestres, cichorée, buglose, jarrus et semblables au tres residus [pour les pourceaux] [O. DE SERRES, 336]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. residuum, de residere, demeurer, rester, être de reste (voy. RÉSIDER).

résidu

RÉSIDU. n. m. Ce qui reste. Le résidu d'un compte. Il est vieux. On dit aujourd'hui Reliquat.

En termes de Chimie, il se dit de la Matière qui reste après une opération chimique. Les cendres, traitées par l'eau bouillante, abandonnent la potasse et laissent un résidu qui sert d'engrais. Traitement des résidus.

En termes de Philosophie, il désigne Ce qui reste inexpliqué dans certaines théories.

residu

Le Residu, Residuum, Quod superest, Reliquum.

résidu


RÉSIDU, s. m. [Rézidu: 1re é fer.] Il ne se dit que dans le comerce, résidu de compte; en Arithmétique, le résidu d'une division; et en Chimie, de ce qui reste d'une substance, qui a pâssé par quelque opération.

Synonymes et Contraires

résidu

nom masculin résidu
Restes d'un traitement.
Traductions

résidu

residue, leftover, remainderגפת (נ), משאר (ז), נותר (ז), שיור (ז), שיריים (ז״ר), נוֹתָרbezinksel, overblijfsel, rest, afval, vuilnis, restantresiduo, rimasuglioRückstandостатък殘留zbytek잔류물 (ʀezidy)
nom masculin
ce qui reste de qqch

résidu

[ʀezidy] nmresidue no pl