résolution

résolution

n.f. [ lat. resolutio, action de relâcher, de resolvere, résoudre ]
1. Action de résoudre, de trouver la solution de : La résolution d'une difficulté, d'un problème.
2. Décision prise avec la volonté de s'y tenir : Elle a agi avec résolution détermination, fermeté ; incertitude
3. Fait de se transformer, de se résoudre ; décomposition : La résolution d'un liquide par la distillation.
4. En médecine, retour à l'état normal d'un tissu atteint par une inflammation.
5. Motion adoptée par une assemblée, une organisation : La résolution a été votée à l'unanimité.
6. En algèbre, action de résoudre une équation, un système d'équations.

RÉSOLUTION

(ré-zo-lu-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Réduction d'un corps en ses premiers principes. La résolution des corps en leurs éléments. La résolution de la neige en eau.
Cessation totale de consistance ; dissolution.
Nos corps, par la résolution qui s'en fait dans le tombeau [BOURD., Car. I, Cendres, 61]
Terme de médecine. Résolution des forces, abattement prononcé de l'incitation motrice, ou affaiblissement accidentel de l'usage des facultés intellectuelles. Résolution des membres, des muscles des membres ou du tronc, se dit, dans l'anesthésie, dans l'asphyxie, dans les maladies graves, de l'affaissement ou de la cessation permanente ou momentanée des contractions musculaires, qui n'opposent plus d'obstacles à l'action de la pesanteur sur les parties du corps, ni de résistance aux efforts d'une personne étrangère.
Terme de médecine. Mode de terminaison des phlegmasies, consistant dans le retour de la partie affectée à son état naturel, l'inflammation cessant insensiblement et sans suppuration.
Si malgré tous ces remèdes les accidents subsistent et qu'on ne puisse pas procurer la résolution, il faut provoquer la suppuration [GENLIS, Maison rust. t. I, p. 211, dans POUGENS]
Résorption du blastème épanché entre les éléments anatomiques d'un tissu, et qui en déterminait l'engorgement.
Décision d'une question, d'une difficulté.
Que chez eux il y ait des résolutions à tous les doutes [BALZ., liv. VI, lett. 9]
Écoutez cette sage résolution de notre père Bauny sur un cas qui vous étonnera encore bien davantage [PASC., Prov. VIII]
Il y a de certains cas dont la résolution serait encore difficile, quoique fort nécessaire pour les gentilshommes [ID., Prov. VII]
C'est là que la princesse palatine a trouvé la résolution de ses anciens doutes : Dieu a aimé, c'est tout dire [BOSSUET, Anne de Gonz.]
La vraie résolution de cette difficulté, c'est.... [ID., Lett. 161]
Il s'est dit pour analyse.
La manière de démontrer est double, l'une se fait par l'analyse ou résolution, et l'autre par la synthèse ou composition [DESC., Rép. aux secondes obj. 51]
Terme de mathématique. Solution, en parlant des problèmes. Résolution d'une équation, détermination de ses racines. Résolution d'un triangle, recherche des angles ou des côtés inconnus, au moyen de la trigonométrie.
Terme d'harmonie moderne. On dit qu'un accord ou qu'une note fait sa résolution sur tel autre accord ou telle autre note, quand il doit être suivi immédiatement de cet autre accord ou de cette autre note, et qu'il s'agit d'une succession prévue à l'avance et ne souffrant guère d'exception. La sensible fait toujours sa résolution sur la tonique.
Terme de jurisprudence. Cassation d'un bail, d'un contrat, etc. Ce qui distingue la résolution de la résiliation, c'est que celle-ci se fait du consentement des parties, et non celle-là.
La partie envers laquelle l'engagement n'a point été exécuté a le choix ou de forcer l'autre à l'exécution de la convention lorsqu'elle est possible, ou d'en demander la résolution avec dommages et intérêts [, Code Nap. art. 1184]
10° Projet qu'on arrête, dessein que l'on prend.
Le roi fit équiper une flotte, en résolution d'aller lui-même à Athènes [VAUGEL., Q. C. 555]
Mais rien n'ébranle-t-il sa résolution ? [ROTR., Antig. V, 2]
Mon cœur se portera jusqu'aux extrêmes résolutions ; et de ce couteau que voici, je me tuerai sur la place [MOL., G. Dand. III, 8]
Il [Épictète] veut qu'il [l'homme] soit humble, qu'il cache ses bonnes résolutions.... rien ne les ruine tant que de les produire [PASC., Entret. avec M. de Saci.]
Elle prend sa résolution [son parti] [SÉV., 440]
Je fais toujours la résolution de me taire, et je ne cesse de parler [ID., 4 août 1680]
Ce qu'il y avait de plus grand dans le sénat, est qu'on n'y prenait jamais des résolutions plus vigoureuses que dans les plus grandes extrémités [BOSSUET, Hist. III, 6]
Aussitôt qu'on cesse pour nous de compter les heures.... nous arrivons au règne de la vérité ... notre âme n'est plus en péril ; nos résolutions ne vacillent plus ; la mort, ou plutôt la grâce de la persévérance finale a la force de les fixer [ID., Duch. d'Orl.]
Cependant, onze jours après, ô résolution étonnante ! la reine, à peine sortie d'une tourmente si épouvantable, ose encore se commettre à la fureur de l'océan [ID., Reine d'Angl.]
Que le passage est difficile de la résolution à l'exécution, et qu'il est ordinaire d'y échouer ! [BOURDAL., Pensées, t. II, p. 454]
M. de Lamoignon ne se piquait pas d'être l'auteur des bonnes résolutions qu'il avait fait prendre ; c'était assez pour lui qu'on les eût prises [FLÉCH., Lamoignon.]
Il n'est personne qui, pendant sa vie, ne fasse mille fois la résolution de changer [MASS., Carême, Impén.]
Une résolution si désespérée [se brûler sur le corps de son mari] dans un sexe si timide nous étonne ; mais la superstition inspire partout une force surnaturelle [VOLT., Mœurs, 157]
Toutes les résolutions formées dans les premiers mouvements de la colère sont toujours imprudentes [GENLIS, Veillées du château t. I, p. 312, dans POUGENS]
Les résolutions qui viennent du cœur [STAËL, Corinne, XV, 4]
Familièrement. Prendre sa résolution à deux mains, faire effort sur soi-même pour se décider à quelque chose.
11° Proposition adoptée ; projet de loi qui a reçu l'assentiment de l'une des deux chambres.
12° Fermeté, courage, décision.
Armez-vous un moment de résolution [TRISTAN, M. de Chrispe, II, 3]
M. le comte avait toute la hardiesse du cœur que l'on appelle communément vaillance, au plus haut point qu'un homme la puisse avoir, et il n'avait pas, même dans le degré le plus commun, la hardiesse de l'esprit, qui est ce qu'on nomme résolution [RETZ, Mém. t. I, liv. I, p. 38, dans POUGENS]
Ils se trouvèrent fort étonnés l'un et l'autre, me voyant parler avec assez de résolution pour les embarrasser [SCARR., Rom. com, I, 13]
Je vais vous faire voir jusqu'où peut aller la résolution d'une personne qu'on met au désespoir [MOL., G. Dand. III, 8]
L'exemple de la mort des martyrs nous touche ; car ce sont nos membres ; nous avons un lien commun avec eux ; leur résolution peut former la nôtre [PASC., Pens. XXIV, 22, édit. HAVET.]
Sur les rives de la Loire, suivi d'un petit nombre d'officiers et de domestiques, il court à la défense d'un pont, et tient ferme contre une armée.... il étonna par sa résolution ceux qu'il ne pouvait arrêter par la force [FLÉCH., Turenne.]
Si vous vous trouvez tant de résolution, il y aurait un moyen [DANCOURT, Cur. de Comp. sc. 3]
Un homme de résolution, homme qui exécute avec fermeté ce qu'il a entrepris.
Je lui ferai dire à Saldagne qu'il aura avec lui un homme de résolution de ses amis [SCARR., Rom. com. II, 12]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Et furent alors grans resolutions et esbatemens tant en boire comme en mangier [MONSTRELET, t. II, p. 18, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Nous confererons de tes doubtes ensemble, et en chercherons la resolution [RAB., Pant. II, 18]
    Cest amollissement et addoulcissement là ne procede pas ny d'une paresse, ny d'une resolution de la vigueur du corps [AMYOT, Com. refrén. la col. 2]
    Quitant sa resolution [fermeté], il s'abandonna au dueil [MONT., I, 6]
    La resolution et asseurance d'une ame reglée [ID., I, 67]
    Il print une très noble resolution d'attendre sans effroy ce qui.... [ID., I, 137]
    La resolution à la guerre et affection à leurs femmes [ID., I, 238]
    Dispute qui durera eternellement, sans resolution et sans accord [ID., I, 385]
    Quelques tumeurs se terminent par insensible transpiration, qu'on appelle resolution, autres par suppuration [PARÉ, V, 3]
    Paralysie ou resolution est une relaxation ou mollification des nerfs, avec privation du sentiment et mouvement.... [ID., VII, 12]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. rezolucio ; espagn. resolucion ; ital. resoluzione ; du lat. resolutionem, de resolutum, supin de resolvere, résoudre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    RÉSOLUTION.
    Ajoutez :
    Ce qui est ne sera plus, et ne périra pas pourtant, mais se résoudra ; cette résolution nous semble une mort, parce que nous ne regardons qu'aux choses qui sont près de nous [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne]

résolution

RÉSOLUTION. n. f. Relâchement total d'une tension. Dans l'hypnose, la résolution musculaire est complète.

Il se dit aussi de la Réduction d'un corps en ses éléments. La résolution des corps en leurs principes. La résolution de la neige en eau. La résolution de l'eau en vapeur.

Il se dit, en termes de Médecine, du Retour progressif d'un organe tuméfié, d'un tissu enflammé à son état normal.

Il se dit, en termes de Jurisprudence, de la Cassation, de la rescision d'un bail, d'un contrat, soit par le consentement des parties, soit par l'autorité des juges. La résolution d'un bail, d'un contrat.

RÉSOLUTION signifie aussi Décision d'une question, d'une difficulté. Je vous apporte la résolution de la question, de la difficulté que vous m'avez proposée. Résolution d'un cas de conscience. Résolution d'un problème. Il a donné sur cette question une résolution claire, obscure, ambiguë. Il est vieux.

Il se dit, en termes de Mathématiques, de la Solution d'un problème. La résolution d'une équation, La détermination de ses racines.

En termes de Musique, Résolution d'une dissonance, Action de faire entendre l'intervalle, l'accord consonant qui met fin à la dissonance dont l'oreille attend la terminaison.

RÉSOLUTION signifie encore Dessein que l'on prend, projet que l'on arrête. Ferme résolution. Prendre, former une résolution. Sa dernière résolution. Il prit la résolution de faire ce voyage. Changer de résolution. Influer sur les résolutions de quelqu'un. Exécuter une résolution qu'on a prise. Il a vainement essayé d'ébranler ma résolution. Il a pris la résolution de se corriger. Affermir quelqu'un dans sa résolution, dans ses résolutions.

Prendre de bonnes résolutions, Se promettre de s'amender.

RÉSOLUTION signifie, par extension, Fermeté, courage. À cet âge, il faut beaucoup de résolution pour renoncer au monde. Les assiégés montrèrent une grande résolution. Cet homme a de la résolution. Il manque de résolution. Avoir un air de résolution.

resolution

C'est ma resolution, Voila ce qu'il m'en semble, Haec est mea sententia.

C'est la resolution de cecy, Ea est huius rei definitio.

Ne donne point de resolution des choses doubteuses, De dubiis ne definias.

Resolution de bail, ou autre contract, en defaut d'accomplissement d'iceluy d'une part et d'autre, Pactum commissorium. B.

Synonymes et Contraires

résolution

nom féminin résolution
3.  Action de régler un problème.
Traductions

résolution

Beschluß, Entschluß, Resolution, Entschließung, Austrag, Entscheidung, Auflösung, Entschlossenheitresolution, motion, decision, resoluteness, resolveresolutie, besluit, beslissing, motie, uitspraak, wijzing, ontbinding, vastberadenheid, voornemenאימוץ הלב (ז), גמירת דעת (נ), החלטה (נ), הכרעה (נ), נחישות (נ), נחרצות (נ), פסקנות (נ), רצון חזק (ז), תושייה (נ), תקיפות (נ), נֶחְרָצוּת, הַחְלָטָהbeskikkingresolucióbeslutning, resolutiondecido, rezolucioresolución, acuerdo, decisiónrisoluzione, decisione, deliberazione, propositodecyzja, postanowienieresolução, decisãoεπίλυση, αποφασιστικότηταقَرَارusnesenípäättäväisyysrezolucija決意결심besluttsomhetрезолюцияupplösningมติkararlılıknghị quyết决议 (ʀezɔlysjɔ̃)
nom féminin
1. décision prendre la résolution de faire qqch
2. caractère de qqn qui fait ce qu'il a décidé faire preuve de résolution

résolution

[ʀezɔlysjɔ̃] nf
[problème] → solving
(= fermeté, décision) → resolution
prendre la résolution de → to make a resolution to
(INFORMATIQUE)resolution