résoudre


Recherches associées à résoudre: asseoir, continuer, creer, créer, croire, nettoyer

résoudre

v.t. [ du lat. resolvere, éclaircir, de solvere, dénouer, dissoudre ]
1. Trouver une solution à ; dénouer : Résoudre une affaire criminelle
2. Prendre la détermination de faire qqch : Elle a résolu de chercher un nouveau travail
décider : J'ai résolu qu'elle viendrait avec nous.
3. Annuler un contrat : Résoudre un bail
4. Litt. Décomposer un corps en ses éléments constituants : La distillation permet de résoudre les liquides

se résoudre

v.pr. (à)
1. Consentir finalement à : Elle s'est résolue à dire la vérité
2. Se ramener finalement à, consister en : Tous ses grands discours se résolvent à peu de chose
aboutir à

RÉSOUDRE

(ré-zou-dr') v. a.Je résous, tu résous, il résout, nous résolvons, vous résolvez, ils résolvent ; je résolvais ; je résolus ; je résoudrai ; je résoudrais ; résous, résolvons, résolvez ; que je résolve, que nous résolvions ; que je résolusse ; résolu et résous, suivant le sens ; résolvant.
Diviser en parties constituantes. Résoudre un corps en ses éléments. Le feu résout le bois en cendre et en fumée.
Transformer en. Le froid résout la vapeur en eau.
Ignorez-vous qu'on a calculé combien l'action du soleil, à un degré de chaleur donné, en un temps donné, enlève d'eau, pour la résoudre ensuite en pluie, par le secours des vents ? [VOLT., Lett. à M. L. C. 23 déc. 1768]
Terme de médecine. Faire disparaître peu à peu sans suppuration. Résoudre une tumeur, un engorgement, une inflammation.
Terme de musique. Opérer une résolution. Résoudre un accord sur la sous-dominante.
Un troisième son qui, divisant la quinte en deux autres intervalles, en modifiera nécessairement l'effet par celui des deux tierces dans lesquelles je la résous [J. J. ROUSS., Lett. sur la mus. franç.]
Terme de jurisprudence. Casser, annuler un acte.
Le marché ne tint pas ; il fallut le résoudre [LA FONT., Fabl. V, 20]
Le mariage consiste dans la foi, dans le lien. dans le droit mutuel qu'on a l'un sur l'autre ; et, quand on ôte ce droit, quand il n'y a plus de foi conjugale, et qu'on résout le contrat de part et d'autre, on n'est non plus mari et femme que si on ne l'avait jamais été [BOSSUET, 4e avert. 11]
Décider une question, un cas douteux.
Vous qui me tenez lieu d'Agrippe et de Mécène, Pour résoudre ce point avec eux débattu, Prenez sur mon esprit le pouvoir qu'ils ont eu [CORN., Cinna, II, 1]
Voyez résoudre cette difficulté-là à Sanchez [PASC., Prov. VIII]
L'objection que la réforme nous faisait est résolue par la réforme même [BOSSUET, 3e avert. 23]
On a proposé ce problème à résoudre : un élément étant donné, en déterminer l'état présent, passé et futur de l'univers ; ce problème est résolu par Dieu seul [VOLT., Phys. Expos. inst. physiques]
Souvenez-vous qu'Archimède, pendant qu'on donnait l'assaut à la ville qu'il défendait, résolvait tranquillement un problème [, Lett. du roi de Pr. à Voltaire, 5 mai 1767]
Je crois que je n'aurai jamais besoin de conseil sur des doutes que la seule honnêteté peut résoudre [J. J. ROUSS., Hél. IV, 12]
Ensuite, résolvant la question d'une manière plus générale, je donne les équations pour déterminer la vitesse du vent, sans supposer que sa direction soit toujours dans le vertical de l'astre [D'ALEMB., Caus. gén. des vents, Œuv. t. XIV, p. 38, dans POUGENS.]
Le problème des trois corps, proposé par Newton, n'a été résolu que de nos jours, et l'a été par trois hommes en même temps [MARMONTEL, Œuv. t. VI, p. 233]
Absolument.
Minturnus.... agite cette question ... et résout en ma faveur [CORN., Poly. Examen.]
Décider, déterminer une chose.
Les chrétiens n'ont qu'un Dieu, maître absolu de tout, De qui le seul vouloir fait tout ce qu'il résout [CORN., Poly. IV, 6]
Résolvez ici l'un des deux, Ou de punir, ou bien d'absoudre [MOL., Amph. II, 6]
Vous prétendez choquer ce que j'ai résolu [ID., Sgan. 1]
D'autres se servirent sur-le-champ de l'occasion, et tout fut résolu en un moment [SÉV., 392]
Le mariage que le roi avait résolu avec Anne de Boulen [BOSSUET, Var. II, 8]
L'affaire fut résolue par les suffrages d'une compagnie composée de trois cents hommes [ID., Hist. III, 6]
Dieu résolut enfin, terrible en sa vengeance, D'abîmer sous les eaux tous ces audacieux [BOILEAU, Sat. XI]
Allons. - Où donc, madame, et que résolvez-vous ? [RAC., Andr. III, 8]
Il [Henri III] voyait le duc et le cardinal de Guise maîtres de la délibération des états ; on le forçait de faire la guerre à Henri de Navarre, et on lui refusait de l'argent pour le soutenir ; il résolut la mort de ces deux frères [VOLT., Hist. parl. XX]
Ce zélé républicain [Barnevelt] n'en fit voir aux états que le danger et l'injustice [de la proposition de donner au prince d'Orange le pouvoir souverain], et dès lors la ruine de Barnevelt fut résolue [ID., Mœurs, 187]
Résolvez votre fuite et ne différez pas [ID., Zulime, III, 2]
Absolument.
On sent plus à Paris qu'on ne pense ; on agit plus qu'on ne projette ; on projette plus qu'on ne résout [DUCLOS, Consid. mœurs, 1]
Passivement et impersonnellement. Il a été résolu que nous partirions.
Décider quelqu'un à consentir, le déterminer à quelque chose.
Il se rencontre des âmes que le temps et la philosophie ne sauraient résoudre [BALZ., Liv. VII, lett. 6]
Adieu donc, puisqu'en vain je tâche à vous résoudre [CORN., Cid, II, 1]
Quand tu m'as résolue à tes intentions, Lâche, t'ai-je opposé tant de précautions ? [ID., la Place roy. IV, 6]
A me désobéir l'auriez-vous résolue ? [ID., Œdipe, I, 3]
Il n'y avait eu que le roi capable de lui faire entendre raison [à Marie-Thérèse, en grand danger, et refusant de communier] ; à tous les autres elle avait dit qu'elle voulait bien communier, mais non pas pour mourir ; on avait été deux heures à la résoudre [SÉV., 18 nov. 1664]
Mon esprit incertain que rien n'a pu résoudre [VOLT., Œdipe, III, 3]
Il se dit aussi avec de.
Résous-la de t'aimer si tu veux qu'elle vive [CORN., Héracl. I, 3]
V. n. Former le dessein de, s'arrêter à l'intention de.
Apprenez-moi de grâce Comment vous résolvez que le festin se passe [CORN., Sertor. IV, 4]
Cette femme résout De hasarder l'incivile requête [LA FONT., Faucon.]
Il faut attendre quel parti de lui-même il résoudra de prendre [MOL., le Dép. V, 4]
Être résolu de, même sens.
Quelqu'un qui soit résolu de rendre des biens mal acquis [PASC., Prov. V]
Nous ne pouvons plus nourrir nos enfants.... je suis résolu de les mener perdre demain au bois [PERRAULT, Contes, Le petit Poucet.]
Étant résolue.... d'être toute ma vie la plus véritable amie que vous ayez [SÉV., à Ménage, 19 août 1651]
Nous sommes résolus de partir dans le mois de mai [ID., 29 avr. 1672]
Point de liaison qui le retienne, point d'absence qui lui coûte et dont il ne soit résolu de supporter tout l'ennui [BOURDAL., Carême, t. I, p. 221]
On dit aussi : être résolu à.
Après tant de malheurs, enfin le ciel propice Est résolu, ma fille, à nous faire justice [CORN., D. Sanche, I, 1]
10° Décider quelque chose de douteux.
Vous savez l'un et l'autre à quoi je me prépare, Résolvez-en ensemble [CORN., Othon, I, 4]
Résolvez avec moi des moyens de sa perte ; La ferons-nous secrète, ou bien à force ouverte ? [ID., Héracl. III, 4]
Allons en résoudre chez moi [ID., Sertor. IV, 4]
C'est de quoi, mes amis, nous avons à résoudre [ID., Pomp. I, 1]
Et comme pour résoudre avec votre maîtresse Des biais qu'on doit prendre à terminer vos vœux, Je voulais en secret vous aboucher tous deux [MOL., l'Ét. IV, 1]
11° Se résoudre, v. réfl. Être divisé en parties constituantes.
L'ayant examinée au microscope, je vis cette matière épaisse se résoudre lentement et par degrés en filaments [BUFF., Hist. anim. 6]
Les couches de ce schiste sont entremêlées d'un grès fin, peu cohérent, et qui se résout de lui-même en un sable blanc [SAUSSURE, Voy. Alpes, t. III, p. 436, dans POUGENS]
Si ces éléments, tant qu'on les conçoit étendus, pouvaient eux-mêmes se résoudre, ils se diviseraient jusqu'à ce qu'ils cessassent d'être étendus ; il n'y aurait donc plus de corps ; les corps tomberaient dans le néant [CONDILL., Hist. anc. III, 25]
La destruction des êtres qui, se résolvant en d'autres, nous démontre que rien ne se réduit à rien [RAYNAL, Hist. phil. VII, 26]
12° Se résoudre en, se transformer en.
L'air sur les fleurs en perles se résout [MOL., Princ. d'Él. prol. sc. 2]
Thalès croyait qu'en dernier lieu tout se résolvait en eau [FÉNEL., Thalès.]
Se résoudre en eau, pleuvoir à verse.
Le ciel continue de se résoudre en eau [DIDER., Lett. à Mlle Voland, 15 oct. 1760]
Aboutir à.
D'un déplaisir si grand la noble violence Se résout tout entière en ardeur de vengeance [CORN., Perth. IV, 5]
Quelle intelligence que celle qui saisit d'une seule vue cette chaîne immense de rapports divers, et qui les voit se résoudre tous dans l'unité et l'unité dans sa cause ! [BONNET, Paling. XIII, 7]
Fig. Tout ce que vous dites là se résout à rien.
13° Terme de musique. Faire sa résolution. L'accord de septième de dominante (si, ré, fa, la) se résout ordinairement sur l'accord parfait de tonique (ut, mi, sol).
14° Terme de médecine. Disparaître peu à peu sans suppuration. L'engorgement se résolvait peu à peu.
15° Être résolu, décidé, en parlant d'un cas, d'un point.
La difficulté se résout pour les endroits où ce père [saint Clément].... [BOSSUET, Ét. d'or. VI, 16]
16° S'entendre sur une solution.
Comme si ce n'était pas une partie essentielle du fond, d'examiner par quelle autorité et par quel moyen Jésus-Christ a voulu que les chrétiens se résolussent sur les disputes qui devaient naître dans son Église [BOSSUET, Confér. avec Claude, avert.]
17° Prendre un parti, s'arrêter à une intention.
Pensez de vous résoudre à soulager ma peine, Ou je me vais résoudre à ne la souffrir plus [MALH., V, 29]
C'est ce que pourrait faire un homme tel que moi, S'il pouvait se résoudre à vous manquer de foi [CORN., Nicom. IV, 2]
À quoi me résoudrai-je ? il est temps que j'y pense [LA FONT., Fabl. III, 1]
La mort ne surprend point le sage : Il est toujours prêt à partir, S'étant su lui-même avertir Du temps où l'on se doit résoudre à ce passage [ID., ib. VIII, 1]
Enfin, un père célestin, son confesseur, parut, et lui dit qu'elle ne la trouverait point ; qu'elle ne la verrait que dans le ciel ; qu'il fallait se résoudre à la volonté de Dieu [SÉV., 422]
Résous-toi, pauvre époux, a vivre de couleuvres [BOILEAU, Sat. X]
La morale des États se résout, pour de grands intérêts, à hasarder le sacrifice de quelques particuliers [FONTEN., Marsigli.]
Il pénétrait par adresse ou par présents dans tous les lieux fermés où il pouvait croire qu'il y avait des plantes qui n'étaient pas ailleurs ; si ces sortes de moyens ne réussissaient pas, il se résolvait plutôt à y entrer furtivement [ID., Tournefort.]
Qui ne peut se résoudre, aux conseils s'abandonne [VOLT., Mérope, V, 3]
Reçois un malheureux qui se résout à l'être [DELILLE, Parad. perdu, I]
Avec ellipse du pronom personnel.
Le sentiment de tendresse qui vous fait résoudre de venir tout à l'heure ici [SÉV., à Mme de Grignan, 8 juillet 1676]
Il se dit avec de et l'infinitif.
Plus tu me conseilles de vivre, Plus je me résous de mourir [MALH., V, 5]
Qu'au moins vous ne chérissiez pas si fort le titre de victorieux, que vous ne vous résolviez de le perdre ici [VOIT., Lett. 68]
La reine, au désespoir de n'en rien obtenir, Se résout de se perdre ou de le prévenir [CORN., Rod. I, 6]
Et, s'étant informé du lieu où il trouverait Verville, il se résolut d'y aller [SCARR., Rom. com. II, 14]
À toute force enfin elle se résolut D'imiter la nature, et d'être mère encore [LA FONT., Fabl. IV, 22]
Sus, sans plus de discours, résous-toi de me suivre [MOL., le Dép. V, 4]
Si on est dans le vice, la ligne qui mène à Dieu est d'y renoncer et de se résoudre d'embrasser tous les moyens nécessaires pour en sortir [NICOLE, Ess. mor. 2e traité, ch. 9]
Sachant qu'elle [Mme de Grignan] passerait l'hiver dans ce beau pays [la Provence], je me suis résolue de venir le passer avec elle [SÉV., à Bussy. 13 nov. 1690]
Il faut partir, seigneur ; sortons de ce palais, Ou bien résolvons-nous de n'en sortir jamais [RAC., Andr. V, 5]
Un homme de cette conséquence [un créole] ne se résoudrait jamais, par une vile et mécanique industrie, de compromettre l'honneur et la dignité de sa peau [MONTESQ., Lett. pers. 78]
J'étais jeune, et je me résolus de me mettre en état de demander compte à Marius de ses mépris [ID., Sylla et Eucrate.]
On trouve aussi : se résoudre de quelque chose.
Nous te prions d'y penser, de t'en résoudre et de l'en conseiller.... [PASC., Lett. à Mme Périer, 5 nov. 1648]

REMARQUE

  • 1. Se résoudre de a été condamné par l'Académie : Il se résolut à faire le voyage de Rome, et non il se résolut de faire, Acad. Observ. sur Vaugel. p. 74, dans POUGENS ; et par Voltaire : Se résout de se perdre est un solécisme : je me résous à, je résous de ; il s'est résolu à mourir, il est résolu de mourir, Comm. Corn. rem. Rod. I, 6. Néanmoins cette construction est appuyée par trop d'autorités pour qu'il y ait scrupule à s'en servir.
  • 2. Régnier a dit, à l'imparfait, résoudois : ....je me résoudois, loin du bruit de Paris.... M'égayer, Sat. XV. C'est aujourd'hui un barbarisme.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Corps mixtes resolus en poudre et en terre et en vapeurs [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
    Figures resolutes en triangles et en pyramides [ID., ib.]
  • XVe s.
    Les humeurs et choses resoltes Par grant froit, par trop grant chaleur [E. DESCH., Poésies mss. f° 473]
    Ne sont pas clercs, ne n'ont pas leu les lois, ne en jeunesse eu les doctrines, par quoy ils peussent estre si resoluz [instruits] comme autres gens [, le Jouvencel, f° 78, dans LACURNE]
    Il estoit très bon gramarien et très bon philosophe et bien resolu es sept ars liberaulx [, Hist. de la toison d'or, f° 70, dans LACURNE]
    Il fut tout à coup fondu et en eau resolu [LOUIS XI, Nouv. XIX.]
    Je m'estois resolute en Dieu, et promis en mon cœur avoir de.... [ID., ib. XXVI]
  • XVIe s.
    Si veut-il [Dieu] que nous soyons tous resolus [certains, assurés] qu'il nous a en sa garde [CALV., Instit. 146]
    Ils ne peuvent se resoudre en leurs cœurs, s'ils seront exaucez ou non [ID., ib. 883]
    Nous enseignons les fideles de prier Dieu avec certaine asseurance, ayans cela pour resolu, qu'il les aime et les veut exaucer [ID., ib. 684]
    Et faites estat, mais très resolu, que de tout ce que j'establiray et ordonneray en ceste ville, je ne m'en retracteray jamais [CARL., VI, 1]
    Voyant que rien n'y valoit, il se resolut de ne prendre plus de medecines [AMYOT, Préf. XV, 43]
    Quant à ces lettres là, il est malaisé de resoudre, si l'on doibt croire ou decroire qu'elles soient de luy [ID., ib. 41]
    Les nuées se resolurent en brouées, et remplirent toute la plaine d'un brouillas obscur [ID., Flamin. 12]
    Sylla respondit qu'il n'estoit pas encore bien resolu de ceulx qu'il devoit sauver [ID., Sylla, 65]
    Il estoit aisé à veoir qu'il avoit resolu de mourir [ID., C. d'Utiq. 81]
    Voila vostre probleme solu et resolu ; faictes vous gens de bien là dessus [RAB., Pant. 5, Prol.]
    Interrogé.... il nous fault veoir mourir, dict il [Solon], avant que d'en pouvoir resouldre [du bonheur] [MONT., I, 68]
    Toute la sagesse se resoult enfin à ce poinct, de nous apprendre à.... [ID., I, 69]
    Pour suyvre avecques resolue volonté la vengeance d'une injure [ID., I, 271]
    Voyant l'empereur resolu de ce voyage [ID., I, 321]
    Le grain s'amollit, se resoult et destrempe comme en laict [ID., II, 186]
    Peu de gents meurent, resolus [sûrs] que ce soit leur heure derniere [ID., II, 380]
    Vous ne ferez que rendre la pareille à l'opinion très resolue qu'il [La Boétie] avoit de vostre vertu [ID., Lettre au chancel. l'Hospital.]
    Là je me resolus de mettre en arriere toute peur et toute crainte, deliberé de leur vendre bien ma peau [MONTLUC, V]
    Après cette charge les gens de pied se resolurent en deux bataillons, mais cette grosse troupe leur passa sur le ventre [D'AUB., Hist. I, 26]
    .... Mais elle resolut [décida] ses compagnons disant.... [ID., ib. I, 80]
    Ces perturbations dilatent ou compriment le cœur, au moyen de quoy les esprits sont resouls ou astreints [PARÉ, Introd. 18]
    Le ventricule qui est laxe et resout, peut descendre jusques dessous le nombril [ID., I, 14]
    Si lesdites escrouelles ne peuvent estre resoultes [ID., V, 19]
    Ces vapeurs se resoudent et convertissent en humeurs [ID., XXI, 4]
    Et se trouva la tumeur presque toute resolue [ID., VI, 3]
    Autant s'en doit faire ès corps resouts et debiles [ID., XVI, 12]
    Voyant chacun devenu muet et son enigme demeurer sans estre resout [, Nuits de Straparole, t. II, p. 77, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. resolvere, supin resolutum, de re, et solvere, délier (voy. SOLUTION).

résoudre

RÉSOUDRE. (Je résous, tu résous, il résout; nous résolvons, vous résolvez, ils résolvent. Je résolvais. Je résolus. J'ai résolu. Je résoudrai. Je résoudrais. Résous, résolvons, résolvez. Que je résolve. Que je résolusse. Résolvant. Résolu.) v. tr. Décomposer un corps en ses éléments. Le bois qu'on brûle se résout en cendre et en fumée. Le brouillard se résout en eau. Les vapeurs se résolvent en pluie.

En termes de Médecine, Résoudre une tumeur, un engorgement, Les faire disparaître peu à peu et sans suppuration. Cette tumeur ne se résoudra pas facilement.

RÉSOUDRE signifie, en termes de Jurisprudence. Casser, annuler un acte par un acte contraire. Résoudre un bail, un marché, un contrat.

Il signifie aussi Décider un cas douteux une question. Il n'est pas aisé de résoudre la question. Il reste une petite difficulté à résoudre. Les théologiens ont résolu ce cas de conscience. On a résolu vingt fois ce problème, cette objection.

En termes de Musique, Résoudre une dissonance, Faire entendre l'intervalle, l'accord consonant qui met fin à une dissonance dont l'oreille attend la terminaison.

RÉSOUDRE signifie aussi Arrêter, décider une chose. Il ne sait que résoudre. Qu'a-t-on résolu au conseil? Des intrigants ont résolu sa perte, ont résolu de le perdre. On a résolu d'agir sans plus tarder. Il a résolu d'attendre. Il a été résolu que nous partirions. Je suis résolu à rester. Il est résolu d'empêcher ce mariage.

Résoudre quelqu'un à, Le déterminer à quelque chose. On ne saurait le résoudre à faire cette démarche. Je me résolus à plaider. À quoi vous résolvez-vous? Il s'est résolu à la retraite.

Le participe passé RÉSOLU s'emploie comme adjectif et signifie Qui est déterminé, hardi. Il ne craint rien, il est très résolu. C'est une femme résolue. Voilà un drôle bien résolu. Substantivement, Il fait bien le résolu. Il est familier.

résoûdre


RÉSOûDRE, v. act. et neut. [Ré-zoû-dre: 1re é fer. 2e lon. 3e e muet.] Je résous, nous résolvons, je résolvois ou résolvais, je résolus; j'ai résolu, je résoudrai, etc. Résous-toi, résolvez-vous; que je résolve, je résolusse; résolu, (quand il signifie, déterminé, décidé à) et résous, (quand il veut dire, réduit, changé en aûtre chôse.) = Ce verbe a toujours au plur. du prés. de l'indicatif, nous resolvons, vous résolvez, ils résolvent; et non pas, nous résoudons, etc. comme disent certaines persones. L. T. Il ne garde le d qu' au futur et au conditionel, je résoudrai, je résoudrois, etc. Vaug. * Le même La Touche, qui décide plus haut, sans restriction, que résoûdre fait résolvons, dit âilleurs qu'on dit, nous resoudons, quand ce verbe a le sens de dissoûdre. Il ajoute pourtant que l'Académie parait aprouver, nous résolvons, même dans ce dernier sens, puisqu'elle done l'exemple qui suit. "Les fomentations résolvent les tumeurs. Dans la dern. édition, tout comme dans les aûtres, elle ne dit que résolvons, résolvez, résolvent. = Restaut met résoute, au fém. du participe. M. de Wailly dit au contraire qu'il n'a point de féminin, et l'Académie le dit aussi expressément = 1°. Décider une dificulté, une question. = 2°. Réduire. "Le feu résout le bois en cendre et en fumée. = 3°. Déterminer quelqu'un à quelque chôse. "On ne saurait le résoudre à la mort, à se soumettre à sa destinée. = 4°. En parlant des chôses, avec le seul régime simple; c'est aussi déterminer. "Qu'a-t' on résolu dans le Conseil? On a résolu la paix, la guerre, etc. = 5°. V. neut. Déterminer de faire. "Il a résolu d'aller à Rome. = Se résoudre, v. réc. Se déterminer: à quoi vous résolvez-vous? "Il a de la peine à se résoudre à se marier. — Là il est réciproque actif; mais dans le sens de se réduire, il est réciproque passif. "Le brouillard se résout en eau.
   REM. Résoudre, signifiant prendre la résolution de, etc. a toujours été neutre; ainsi, suivant M. de Vaugelas, il faut dire: tâchez à faire résoûdre votre ami, et non pas, à résoudre votre ami. Depuis cette remarque, cette dernière expression s'est bien établie. Elle régit à devant les noms et les verbes. Voy. n°. 3°. = Quand résoûdre est neut. ou passif, il régit de devant l'infinitif; mais quand il est actif ou réciproq. il régit à: "J'ai résolu de partir. "Ils étoient résolus d'acomplir leur voeu. Maimb. On le résolut, ou, il se résolut à partir. = * Quelques Auteurs ont employé de avec se résoûdre. "Je me suis résolu de ne rien changer. CHARLEV. "Ils s'étoient résolus d'assembler une flote. Hist. d'Angl. On peut pâsser ce régime dans la dernière phrâse, pour éviter la rencontre de deux a: résolus à assembler: mais dans la 1re, il faut: j'ai résolu de, ou, je me suis résolu à ne rien changer. = * Maimbourg avait dit, plus anciènement: "L'Empereur s'étant enfin résolu d'implorer le secours des Princes Chrétiens; et l'on en trouve plusieurs exemples dans les Écrivains du siècle pâssé; mais ce régime n'est pas de l'usage actuel. = Faire résoudre régit aussi la prép. à: "Cela les fit résoûdre à se séparer. DEST. = Pour les noms, l'actif régit l'acusatif de la persone et le datif de la chôse. "On lui a envoyé un Docteur pour le résoûdre à la mort: ou le seul acusatif de la chôse: voilà ce qu'on a résolu. = Corneille fait régir au neutre la prépos. en, qui est à l'ablatif.
   Il a remis exprês à tantôt d'en résoudre.
       Othon.
  Résolvez en ensemble.      Ibid.
Ce régime est suranné. = Se résoûdre, se décider, se dit des chôses et non pas des persones; et, comme nous l'avons dit, il est réciproque passif. On dit, par exmple, les questions doivent se résoûdre, (être résolues) par tels principes: mais on ne doit pas dire, comme l'a fait Bossuet: "Il faut examiner par quelle autorité J. C. a voulu que les Chrétiens se résolussent dans les dificultés qui devoient naître dans son Église. "Nos pères se sont résolus par la Tradition. "C'est fureur que de disputer de cette sorte, en ne nous laissant aucun moyen de nous résoûdre. Dans toutes ces phrâses on doit se servir du réciproque, se décider.
   RESOLU et RÉSOUS, partic. du verbe RÉSOUDRE. Le 2d s'emploie dans le 2d sens: le 1er dans tous les aûtres. "C'est un point résolu, une entreprise résolûe. Question résolûe, bail résolu, tumeur résolûe. — Brouillard résous en pluie, = Résous n'est que participe: résolu est aussi adjectif, apliqué aux persones. Déterminé, hardi. "Il est résolu. C'est une femme résolûe. Et substantivement, style famil. "C'est un grôs résôlu: il fait le résolu. * Bossuet lui done la signification de décidé, ferme dans une opinion. "Ils furent si peu résolus, qu'ils nous donnèrent dabord en cinq ou six façons diférentes, un article si important que celui de l'Eucharistie. L'usage d'aujourd'hui condamnerait cette expression. Résolu n'a ce sens que dans cette phrâse proverbiale: il est résolu comme Barthole. Trévoux dit résolutif, qui ne vaut pas mieux.

Synonymes et Contraires

résoudre

verbe résoudre
2.  Inciter quelqu'un à.
3.  Prendre la décision de.

résoudre (se)

verbe pronominal résoudre (se)
Traductions

résoudre

auflösen, umbilden, umgestalten, umwandern, auseinander nehmen, in Einzelteile erlegen, in seine Teile zerlegen, zergliedern, entschließen, lösensolve, resolve, dissolve, transform, settleoplossen, kruimelen, ontleden, slibben, verkruimelen, omvormen, transformeren, veranderen, vervormen, besluiten (te), ontbinden, overhalen (tot), ontwarrenייעץ (פיעל), פתר (פ'), יִעֵץ, פָּתַרoplosdissoldre, solucionarřešit, vyřešitdiserigi, solviresolver, dirimir, disolver, solucionarrisolvere, sciogliererozpuszczać, rozwiązywać, rozwiązaćresolver, desagregar, dissolver, solverlösaεπιλύω, λύνω解決, 解决يُحِلُّløseratkaistariješiti解決する해결하다løseразрешитьแก้ปัญหาçözmekgiải quyết解決 (ʀezudʀ)
verbe transitif
1. trouver la solution de résoudre un problème
2. décider Il a résolu de partir.

résoudre

[ʀezudʀ] vt
[+ problème, énigme] → to solve
(= décider) résoudre qn à faire qch → to get sb to make up their mind to do sth
résoudre de faire → to resolve to do [ʀezudʀ] vpr/vi
se résoudre à faire → to resolve to do, to make up one's mind to do