rétablir


Recherches associées à rétablir: se rétablir

rétablir

v.t.
1. Remettre en son premier état ou en meilleur état : Une stratégie destinée à rétablir la situation financière de l'entreprise redresser, relever 1. restaurer
2. Faire exister de nouveau ; remettre en vigueur : Rétablir la paix ramener
3. Redonner des forces à : Ce traitement médical l'a rétabli rapidement guérir, remettre
Rétablir les faits, la vérité,
les présenter objectivement en vue de rectifier une orientation tendancieuse.

se rétablir

v.pr.
Recouvrer la santé récupérer, se remettre

RÉTABLIR

(ré-ta-blir) v. a.
Établir de nouveau.
On fut contraint, sous le consulat de Hirtius et de Pansa, de rétablir les tributs [MONTESQ., Rom. 16]
Remettre une personne en son premier ou dans un meilleur état.
Son jeune frère qu'il rétablit dans le trône [CORN., Pomp. Examen.]
Les lois qu'il [Charles II] a protégées, l'ont rétabli presque toutes seules [BOSSUET, Reine d'Angl.]
Les rois de Perse, qui les rétablirent [les Juifs] [ID., Hist. II, 10]
Endurcis dans leur crime, il [Dieu] ne les peut plus supporter, et les chasse de la Terre promise, sans espérance d'y être jamais rétablis [ID., ib. II, 4]
Je ne vous oublierai pas, ô prince [de Conti], son cher neveu....ni la lettre qu'il [Condé] écrivit en mourant pour vous rétablir dans les bonnes grâces du roi [ID., L. de Bourbon.]
Nous jurons.... De rétablir Joas au trône de ses pères [RAC., Ath. IV, 3]
On le rétablit dans tous les droits dont il était déchu [MASS., Carême, Enf. prod.]
Ancien terme de jurisprudence. Rétablir un homme dans sa bonne fâme et renommée, effacer, par un jugement, l'infamie dont il avait été noté.
Il se dit des choses en un sens analogue.
Vous lui conterez un peu [à l'abbé de Bruc] l'état de nos affaires et tout ce que vous faites pour les rétablir [SÉV., à d'Hérigoyen, 23 avr. 1687]
Enfin, fléchi par ses vœux et par son humble patience [de la reine], il [Dieu] a rétabli la maison royale [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Quand on regarde la facilité incroyable avec laquelle la religion a été ou renversée, ou rétablie par Henri, par Édouard, par Marie, par Élisabeth [ID., Reine d'Anglet.]
Il [Turenne] les arrête [les ennemis] par des coups hardis, quand il faut rétablir la réputation ; par la modération, quand il ne faut que la conserver [FLÉCH., Turenne.]
Le discernement de ce cardinal [Mazarin] fit reconnaître la prudence de M. le Tellier, et la prudence de M. le Tellier servit à rétablir l'autorité de ce cardinal [ID., le Tellier.]
Ce discours, que soutient l'embonpoint du visage, Rétablit l'appétit, réchauffe le courage [BOILEAU, Lutr. IV]
Puisse-t-il rétablir l'amitié dans leur cœur ! [RAC., Théb. II, 1]
Les rois de Perse avaient détruit les temples des Grecs, des Babyloniens et des Égyptiens : Alexandre les rétablit [ID., Esp. X, 14]
Vers l'an 226 de notre ère, un simple soldat persan, qui prit le nom d'Artaxerce, enleva ce royaume aux Parthes, et rétablit l'empire des Perses, dont l'étendue ne différait guère de ce qu'elle est de nos jours [VOLT., Mœurs, 5]
Il est remarquable que deux femmes aient rétabli les images ; l'une est l'impératrice Irène, veuve de Léon IV, et l'autre, l'impératrice Théodora, veuve de Théophile [ID., Mœurs, 29]
Le célèbre Monk, officier général sous Cromwell, fut celui qui rétablit le trône [ID., Mœurs, 182]
Ce mariage rétablirait ses affaires et payerait ses dettes [SAURIN, Mœurs du temps, 1]
Lorsqu'il [Valérien] fut pris par les Perses en 259, Gallien, son fils, rétablit la paix ; et l'Église en jouit jusqu'en 302, la dix-huitième année de Dioclétien [CONDIL., Hist anc. XV, 8]
Law promit de rétablir les finances, et fit aisément goûter à ce prince [le régent], dissipateur et ingénieux, un plan qui lui faisait espérer de l'argent et de la gloire [RAYNAL, Hist. phil. IV, 18]
Rétablir une terre, la remettre en valeur.
Une terre.... qui vient à rien, si la capacité de l'abbé Charrier et ma présence ne la rétablissent [SÉV., 18 févr. 1689]
Rétablir la bataille, le combat, les affaires, redonner l'avantage à des troupes qui l'avaient perdu.
Je sais que sa brigade, à peine descendue, Rétablit à nos yeux la bataille perdue [CORN., Tois. d'or, I, 1]
La gendarmerie de la maison du roi a rétabli les affaires [PELLISSON, Lett. hist. t. III, p. 344]
Rétablir un passage d'un auteur, le restituer, le remettre dans l'état où il était avant d'avoir été altéré par les copistes.
Rendre ce qu'on avait ôté.
M. le duc d'Orléans rétablit au roi devenu plus grand les 5000 livres par mois qui lui avaient été retranchées depuis quelque temps [SAINT-SIMON, 507, 180]
Remettre en santé.
Le lait l'a rétablie [SÉV., 129]
Ils continuaient à mettre paisiblement leurs malades à terre, où la salubrité de l'air, l'excellence des fruits, des vivres et de l'eau les rétablissaient bientôt [RAYNAL, Hist. phil. III, 32]
Guérir.
On espère que le temps rétablira ce désordre [causé par une maladie du foie] [SÉV., 20 sept. 1695]
Se rétablir, v. réfl. Revenir à son premier état. Le crédit commence à se rétablir.
Le bois a un ressort qui se rétablit jusqu'à un certain point [BUFF., Hist. nat. Introd. Œuv. t. VIII, p. 236]
Reprendre le crédit, la faveur dont on jouissait.
Métophis avait eu l'adresse de sortir de prison, et de se rétablir auprès du nouveau roi [FÉN., Tél. II]
Recouvrer la santé.
Mon mari se rétablira ; vous n'ignorez pas qui nous sommes et le besoin extrême que nous avons de votre protection [MARIV., Paysan parvenu, 4e part.]
Il se dit, dans le même sens, de la santé.
En revenant de la campagne où j'avais été passer quelques semaines pour rétablir ma santé, qui ne se rétablit guère [D'ALEMB., Lett. au roi de Pr. 22 sept. 1777]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Sire, restablis la meie aneme [mon âme] de la malignitet d'els [, Lib. psalmorum, p. 44]
    La sainte mere iglise.... Restablissiez del tut à cele dignité E en icel estat.... Qu'el out as ancessurs e par antiquité [, Th. le mart. 80]
  • XIIIe s.
    Paien uslent et braient, grans i fu la bondie ; La perte qu'il ont faite n'iert jamais retablie [, Ch. d'Ant. III, 182]
    En mout de menieres avoit l'en domage, en ce que l'en n'estoit restabliz des choses don aucuns estoit mis en sesine sanz droit qu'il il eust [, Liv. de jost. 110]
    Quikonques emmaine feme d'aucun home, il doit estre banis sept ans ; et, se puis revient, il convenra qu'il restaulisse à l'ome toutes les coses qu'il emporta avoekes se [sa] feme [TAILLIAR, Recueil, p. 51]
    Et furent ses piez [d'un infirme] dessevrez [séparés] et ses genouz l'un de l'autre, et ses autres membres restabliz à leur office [, Miracles St Loys, p. 164]
  • XIVe s.
    Je ne soufferoy point que l'en me continue ou que l'on me restablisse en consulat [BERCHEURE, f° 58, recto.]

REMARQUE

  • Re..., et établir ; provenç. restablir ; espagn. restablecer ; ital. ristabilire.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    RÉTABLIR. Ajoutez :
    10° Rétablir le désordre, le faire cesser, remettre en ordre ce qui est en désordre.
    La honte de mourir sans avoir combattu Rétablit leur désordre, et leur rend leur vertu [CORN., Cid, IV, 3]
    Le prince de Conti fut le premier qui rétablit le désordre, ralliant des brigades, en faisant avancer d'autres [VOLT., Siècle de Louis XIV, XVI]
  • Rétablir le désordre n'est point une expression à imiter, à cause de l'amphibologie qu'elle présente.

rétablir

RÉTABLIR. v. tr. Remettre une personne ou une chose en son premier état. Rétablir un homme dans son emploi, dans tous ses droits. Il voulut rétablir le culte des idoles. Le Concile de Trente a rétabli la discipline de l'Église.

Rétablir un passage d'un auteur, Le restituer, le remettre dans l'état où il était avant d'avoir été altéré par les copistes. Ce philologue a rétabli beaucoup de passages des auteurs anciens.

Rétablir des faits, Les présenter sous leur jour véritable.

Rétablir l'équilibre, Ramener l'équilibre.

RÉTABLIR signifie aussi Remettre en bon état, en meilleur état. Ce remède l'a bien rétabli. Rétablir sa santé. Il a rétabli ses forces. Il a bien rétabli ses affaires, son crédit, son commerce, sa réputation, son honneur. On rétablit le commerce par cette mesure. Il est parvenu à se rétablir dans l'esprit de ses chefs. La confiance commence à se rétablir.

Se rétablir en santé ou simplement Se rétablir, Recouvrer la santé. Il se rétablit à vue d'oeil. Il s'est bien rétabli.

rétablir


RÉTABLIR, v. act. RÉTABLISSEMENT, s. m. [Rétablir, bliceman: 1re é fer. 4e e muet.] Ils expriment l'action de remettre au premier état, en bon ou en meilleur état. "Rétablir sa santé. "Ce remède l'a bien rétabli. "Il a été rétabli dans sa charge, dans ses biens. "Il a bien rétabli ses afaires. "Il s' est bien rétabli. "Rétablir le comerce, la discipline militaire. — Rétablir un passage, un texte, le restituer. Voyez RESTITUER. "Le rétablissement d'un édifice, des chemins, de la santé. Depuis son rétablissement, etc. = Rétablir, Restaurer, Réparer (synon.) Le travail de rétablir est relativement plus grand que celui de restaurer, et celui-ci plus grand que celui de réparer. On rétablit un édifice ruiné, des fortifications détruites. On restaure un bâtiment qui dépérit, une statue mutilée, de vieux tableaux. On répare une maison négligée; et des ouvrages de l'art qu'on repolit. = On rétablit ses forces qu'on avoit perdues, en les recouvrant avec le tems: on restaure des forces, qui étoient fort afoiblies, en les ranimant par un moyen éficace: on répare ses forces diminuées, en les reprenant petit à petit. Extr. des Synon. Fr. de M. l'Ab. Roubaud. = Ce subst. n'a pas de pluriel. L' Ab. Prévôt l'emploie dans ce nombre. "On y joignit des Pagodes, des Prêtres idolâtres et des rétablissemens les plus oposés à la Religion Chrétiène. Hist. des Voy. On dit des établissemens au plur. mais l'usage n'admet pas rétablissemens.

Synonymes et Contraires
Traductions

rétablir

wiederherstellenherstellen, genezen, reconstrueren, weer instellenrestore, recover, put right, recuperate, retrieve, reviveהחזיר (הפעיל), השיב לקדמותו, ריפא (פיעל), רפא (פ'), שיקם (פיעל), רָפָא, הֵשִׁיב לְקַדְמוּתוֹrestarigirestaurar, reconstituir, restabelecerripristinare, ristabilire, restaurareيُعيدُ إلى وَضْعٍ سَابِقobnovitgenskabeαποκαθιστώrestablecerkunnostaaobnoviti修復する복원하다gjenoppretteprzywrócićвосстанавливатьåterställaฟื้นฟูrestore etmekphục hồi lại恢复 (ʀetabliʀ)
verbe transitif
faire exister de nouveau rétablir la ligne téléphonique rétablir la paix rétablir la vérité

rétablir

[ʀetabliʀ] vt
[+ confiance, équilibre] → to restore
rétablir la situation → to restore the situation to normal
(ADMINISTRATION) rétablir qn dans son emploi → to reinstate sb in their post
rétablir qn dans ses droits → to restore sb's rights
rétablir qn → to restore sb to health, to help sb recover [ʀetabliʀ]
vpr/vi
(= guérir) → to recover
(GYMNASTIQUE) → to pull o.s. up
se rétablir sur → to pull o.s. up onto
vpr/pass [silence, calme] → to return, to be restored