révéré, ée

RÉVÉRÉ, ÉE

(ré-vé-ré, rée) part. passé de révérer
Traité avec révérence.
Je ne suis point, mon frère, un docteur révéré [MOL., Tart. I, 6]
Son autorité révérée autant par le mérite de sa personne que par la majesté de son sceptre [BOSSUET, Hist. II, 13]
Surtout qu'en vos écrits la langue révérée En vos plus grands excès vous soit toujours sacrée [BOILEAU, Art p. I]