réversion

(Mot repris de réversions)

réversion

n.f. [ lat. reversio ]
Droit de retour en vertu duquel les biens qu'une personne a légués à une autre lui reviennent quand celle-ci meurt sans enfants.
Pension de réversion,
retraite versée au conjoint survivant d'une personne.

RÉVERSION

(ré-vèr-sion) s. f.
Terme de jurisprudence. Droit en vertu duquel les biens dont une personne a disposé en faveur d'une autre, lui viennent quand celle-ci meurt sans enfants.
Par le traité d'Utrecht, le roi était également garant et du repos de l'Italie et de la réversion de la Sicile à la couronne d'Espagne [SAINT-SIMON, 502, 87]
Le cardinal de Fleury se contenta d'abord du Barrois, que le duc de Lorraine devait donner au roi Stanislas, avec la réversion à la couronne de France [VOLT., Louis XV, 4]
Terme de rhétorique. Figure de style qui consiste à faire revenir sur eux-mêmes, avec un sens différent et souvent contraire, certains mots d'une même proposition.
Terme de biologie. Retour, à la suite de générations plus ou moins nombreuses, d'individus croisés, au type de l'espèce primitive.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. reversio ; espagn. reversion ; du lat. reversionem, de revertere, retourner, de re, et vertere, tourner (voy. VERSION).

réversion

RÉVERSION. n. f. T. de Jurisprudence. Retour, droit de retour, en vertu duquel les biens dont une personne a disposé en faveur d'une autre lui reviennent quand celle-ci meurt sans enfants. Il est rentré dans ce bien par droit de réversion. Ce duché revint à la couronne par droit de réversion.

En termes de Biologie, il se dit du Retour d'individus modifiés par le croisement, au type primitif, après un certain nombre de générations.

Traductions

réversion

terugmutatie

réversion

reversion