révolté

révolté, e

adj. et n.
En état de révolte : Une jeune fille révoltée contestataire, insoumis ; soumis

révolté


révoltée

(ʀevɔlte)
adjectif
1. qui manifeste la colère des victimes révoltées répondre sur un ton révolté à une injustice
2. qui manifeste son opposition au pouvoir un peuple révolté

révolté

masculin

révoltée

féminin
nom
personne qui s'oppose au pouvoir, à l'autorité Les révoltés occupent le palais présidentiel.

révolte

RÉVOLTE. n. f. Rébellion, soulèvement contre l'autorité établie. Révolte générale. Être en révolte, en révolte ouverte, en état de révolte. La révolte de toute une province. La révolte d'un camp, d'une armée. Un peuple en révolte. Avoir l'esprit de révolte. Se jeter dans la révolte. Un esprit séditieux qui souffle partout la révolte. Apaiser, calmer, réprimer, étouffer la révolte, une révolte. Exciter, porter à la révolte. Sa présence excita la révolte, une révolte. Fomenter une révolte. Se laisser entraîner à la révolte, dans la révolte. Le chef, les chefs de la révolte.

Il s'emploie aussi figurément. La révolte des sens contre la raison; de la chair contre l'esprit. La révolte de l'instinct.

Il signifie encore Violente indignation, sursaut de colère, de résistance. À cette proposition, il eut un mouvement de révolte.

revolte

Revolte, f. penac. Defectio. Liu. lib. 23. Apostasia.

révolte


RÉVOLTE, s. f. RÉVOLTER, v. act. [1re é fer. 3e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Révolte, rebellion, soulèvement. "Avoir l'esprit de révolte. "Ce fut une révolte générale. Soufler, exciter la révolte: apaiser, calmer une révolte. = Fig. La révolte des sens, de la chair, des passions.
   RÉVOLTER, c'est 1°. Porter à la révolte. "C'est lui, qui avait révolté toute les Provinces. "Révolter les enfans contre leur père, les Inférieurs contre les Supérieurs. = Se révolter contre son Prince. "La chair se révolte contre l'esprit, les sens contre la raison. = 2°. Choquer, indigner. "Son discours révolta toute l'assemblée.
   Rem. Plusieurs n'admettent révolter actif que dans ce dernier sens; et ils veulent pour le premier, qu'on dise faire révolter: C'est lui, qui a fait révolter toute la Province. Je serais volontiers de cette opinion. L'Acad. les met tous deux sans remarque. * Anciènement on faisait régir au réciproque l'ablatif. "Se révolter du parti du Parlement. Procês de Charles I: on dit constamment aujourd' hui, se révolter contre.
   RÉVOLTANT, ANTE, adj. verbal, qui révolte, qui choque, qui indigne. "Discours révoltant, manières révoltantes. = Il aime à suivre le nom, qu'il afecte; quelquefois pourtant il peut le précéder. "Le salutaire et révoltant détail des opinions extravagantes, que la philosophie moderne a répandûes depuis 30 ou 40 ans. Mde de Sillery.
   RÉVOLTÉS, s. m. pl. "Les révoltés se rendirent maîtres de cette place. = On ne le dit point au singulier. Au lieu de dire, on saisit un révolté, on doit dire, un des révoltés.

Synonymes et Contraires

révolté

adjectif révolté

révolté

Traductions

révolté

rebellious