rôle

(Mot repris de rôles)

rôle

n.m. [ du lat. rota, roue, rouleau ]
1. Ce que doit dire ou faire un acteur dans un film, une pièce de théâtre ; le personnage ainsi représenté : Apprendre son rôle. Elle joue le rôle d'Antigone.
2. Emploi, fonction, influence exercés par qqn : Le rôle d'un enseignant mission
3. Fonction d'un élément (dans un ensemble) : Le rôle du foie dans le corps humain.
4. Dans la langue administrative, feuillet sur lequel sont transcrits certains actes notariés ou juridiques ; registre contenant la liste des contribuables d'une commune : Inscription au rôle.
À tour de rôle,
chacun à son tour, au rang qui est le sien.
Avoir le beau rôle,
agir, être dans une position où l'on paraît à son avantage.
Jeu de rôle,
jeu de stratégie où chaque joueur incarne un personnage qui devra réagir aux événements du jeu.

RÔLE

(rô-l') s. m.
Rouleau, sens propre qui n'est conservé que dans quelques termes de métier.
On comprime ces cannes entre deux rouleaux qu'on appelle rôles, faits d'un bois très dur, et qui tournent en sens contraire [GENLIS, Maison rust. t. III, p. 354, dans POUGENS]
Pelote de tabac ou boudin roulé plusieurs fois sur lui-même.
Leur enjoignons de faire leur déclaration de tout le tabac qu'ils auront fabriqué, filé et mis en rôle [, Ordonn. 22 juill. 1681]
Anciennement, une ou plusieurs feuilles de parchemin, de papier, etc. collées bout à bout, sur lesquelles on écrivait les actes, les titres. Grand rôle, petit rôle. Rôle d'Oléron, règlement pour la marine. En Angleterre, rôles du parlement, les registres manuscrits des actes de cette assemblée. Chambre des rôles, un lieu où les archives et registres de chancellerie sont gardés. Maître des rôles, celui qui juge dans l'absence du chancelier.
Aujourd'hui, en termes de pratique, un feuillet ou deux pages d'écriture. Une grosse composée de tant de rôles de minute, de tant de rôles. Faire des écritures au rôle. Fig.
Comme on lui disait [à Corbinelli] qu'il y avait peu de charité dans les Petites Lettres [les Provinciales], il tira promptement le rôle de sa poche, et fit voir que c'était ainsi que dans tous les siècles on avait combattu les hérésies et les égarements [SÉV., 6 août 1677]
Liste et catalogue. Les capitaines ont un rôle de leurs soldats.
Comme il y a des rôles et états de tous ceux qui tirent des pensions, gages, appointements et dons du roi [VAUBAN, Dîme, p. 70]
Voilà, monsieur, un petit rôle Des dettes de mon maître.... [REGNARD, le Joueur, III, 4]
Quelle différence y a-t-il entre un état et un rôle ? c'est qu'un état contient une recette et une dépense, et un rôle ne contient que l'un ou l'autre [, Arch. des fin. mss. Instructions sur la Ch. des Ctes de Paris, p. 53, 1701]
Je puis, d'après les rôles de la capitation et du dénombrement des marchands, des artisans, des paysans mâles, assurer qu'aujourd'hui la Russie contient au moins vingt-quatre millions d'habitants [VOLT., Russie, I, 2]
Dresser, sur de fidèles mémoires et sur le rapport de la foi publique bien vérifiée, un rôle des paysans qui se distingueraient par une bonne conduite, une bonne culture, de bonnes mœurs, par le soin de leur famille, par tous les devoirs de leur état bien remplis [J. J. ROUSS., Pologne, XII]
Les receveurs chargés de la perception des impôts publics conservent les rôles des sommes auxquelles sont taxés les citoyens [BARTHÉL., Anach. ch. 56]
Terme de marine. Rôle d'équipage, liste générale des hommes qui sont employés à bord d'un vaisseau, avec une qualité quelconque de fonctionnaire ; cette liste comprend même les passagers. Rôle de combat, d'abordage, liste où le poste de chaque homme est assigné soit pour le combat, soit pour le cas d'abordage. Rôle de quart, liste des hommes qui doivent faire quart.
Terme de palais. Liste sur laquelle on inscrit les causes dans l'ordre où elles doivent se plaider. Rôle ordinaire. Rôle extraordinaire. Rôle de relevée. Sa cause est au rôle. Rayer du rôle. Rôles du parlement, nom donné jadis aux pièces de procédure fournies par les parties. Fig. À tour de rôle, chacun à son tour, à son rang.
Ils [des sénateurs] seraient tenus d'y assister [à des séances] à tour de rôle [J. J. ROUSS., Pologne, VII]
En termes d'ancienne chancellerie, registre sur lequel étaient portées les oppositions faites au sceau des provisions des offices, oppositions qu'on avait signifiées à des officiers nommés gardes des rôles.
Ce que doit réciter un acteur dans une pièce de théâtre ; ainsi dit parce qu'il est écrit sur un rôle, sur un papier. Un rôle de trois cents vers. Répéter un rôle.
Nous ne savons pas nos rôles, et c'est nous faire enrager.... que de nous obliger à jouer de la sorte [MOL., Impromptu, 1]
Vous jouez chez vous la comédie ? - Témoin ce rôle encor qu'il faut que j'étudie [PIRON, Métrom. I, 1]
Il dit que, si, par hasard, il y avait une pièce nouvelle de la façon de votre créature [Voltaire], la superbe Clairon pourrait s'abaisser jusqu'à rentrer au théâtre, et à se charger du rôle principal de la pièce [VOLT., Lett. d'Argental, 3 déc. 1766]
Cela fait un peu de tort à notre théâtre ; il n'y a point de rôle pour un vieux malade qui n'y voit goutte, à moins que je ne joue celui de Tirésie [ID., Lett. Prince de Ligne, 18 févr. 1764]
Fig.
Ils [les gouverneurs de province] sont si passionnés pour sa personne [du roi], qu'ils ne souhaitent de quitter ces grands rôles de comédie que pour le venir regarder à Versailles, quand même ils n'en devraient pas être regardés [SÉV., 595]
Se dit, à l'Opéra, du papier contenant la partie d'un acteur.
Le personnage représenté par l'acteur. Les premiers rôles. Les seconds rôles.
Qui est-ce qui fait tel rôle ? Je confierai volontiers des rôles aux Lekain et aux Clairon ; mais je ne les consulterai jamais [VOLT., Lett. d'Argental, 23 déc. 1762]
Quoique le rôle de Phèdre soit, d'un bout à l'autre, ce qui a jamais été écrit de plus touchant et de mieux travaillé [ID., Dict. phil. Art dramat.]
Prise et destruction de Milet par les Perses ; Phrynichus, disciple de Thespis, en fit le sujet d'une tragédie ; il introduisit les rôles de femmes sur la scène, 409 ans avant J. C. [BARTHÉL., Anach. t. VII, table 1]
Cet acteur a bien saisi son rôle, l'esprit de son rôle, il en a bien exprimé le caractère, le sens. Il a outré son rôle, il en a chargé, il en a forcé l'expression. Créer un rôle, le jouer pour la première fois. Talma a créé le rôle de Danville dans l'École des vieillards. On dit aussi : jouer d'original tel ou tel rôle. Prendre un rôle, se charger de jouer un rôle dans une pièce.
Et j'ai pris dans la pièce un rôle ainsi que vous [IMBERT, Jaloux sans amour, III, 3]
Fig. Prendre un rôle, se couvrir d'un masque. Fig. Rôle se dit de la part prise dans quelque affaire.
Ses compagnons jouaient chacun un rôle [LA FONT., Fér.]
Avez-vous donc perdu, dites-moi, la parole ? Et faut-il qu'en ceci je fasse votre rôle ? [MOL., Tart. II, 3]
Au moins, madame, souvenez-vous de votre rôle [ID., Pourc. I, 4]
Le personnage qu'on fait dans le monde, le caractère qu'on y montre.
Ce monde périssable et sa gloire frivole Est une comédie où j'ignorais mon rôle [ROTROU, St Genest, IV, 6]
Homme, dieux, animaux, tout y fait quelque rôle [dans l'apologue] [LA FONT., Fabl. V, 1]
J'ai médité sur cette mort [de Mme du Plessis-Guénégaud] ; cette créature avait fait un grand rôle, la fortune de bien des gens, la joie et le plaisir de bien d'autres [SÉV., 18 août 1677]
Pour moi, je ne suis plus bonne à rien ; j'ai fait mon rôle, et, par mon goût, je ne souhaiterais jamais une si longue vie [ID., à Moulceau, 10 janv. 1696]
Je ne vois personne qui ne songe à sa vie et à sa santé ; il n'y a que vous qui sembliez avoir envie d'expédier promptement votre rôle [ID., à Mme de Grignan, 16 sept. 1677]
Le monde, à mon avis, est comme un grand théâtre Où chacun en public, l'un par l'autre abusé, Souvent à ce qu'il est joue un rôle opposé [BOILEAU, Sat. X]
Cicéron, avec des parties admirables pour un second rôle, était incapable du premier [MONTESQ., Rom. XI]
Depuis longtemps, la France et l'Angleterre jouent le principal rôle dans les guerres générales de l'Europe [DUCLOS, Œuv. t. V, p. 65]
Monsieur Judas est un drôle Qui soutient avec chaleur Qu'il n'a joué qu'un seul rôle [BÉRANG., Judas.]
Mon cher, quittez ce rôle ; Vous m'ennuyez beaucoup, si vous vous croyez drôle [V. HUGO, Ruy Blas, IV, 5]
Fig.
L'électricité me paraît jouer un très grand rôle dans les tremblements de terre et dans les éruptions des volcans [BUFF., 4e ép. nat. Œuv. t. XII, p. 194]

REMARQUE

  • On trouve, dans les exemples ci-dessus cités, rôle rimant avec frivole, parole et autres semblables. Ce sont des rimes très défectueuses.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Cel jor firent François d'Anseys chevalier ; Car encore servoit au role d'escuier [, Sax. IV]
  • XIIIe s.
    Quant on vent ou achate, li maires fait les roues et les tenances, et a de ces roues deux deniers [DU CANGE, rotulus.]
  • XIVe s.
    Les rooles de copie auront trois espans de long, et un espan d'escriture en lé [DU CANGE, espannus.]
    Li dras fu abattus, ploiet l'ont comme un role [, Baud. de Seb. II, 683]
  • XVe s.
    On a beau tenir pied à boulle ; On est vaincu à tour de roulle [COQUILLART, Plaidoy.]
    Ils promirent trois cens hostages nommez en ung roolle par l'evesque de Lyege [COMM., II, 1]
  • XVIe s.
    Comme on pourra voir au tour du roolle [J. D'AUTON, Ann. de Louis XII, ms, f° 85, dans LACURNE]
    À ce dernier roolle de la mort et de nous [MONT., I, 67]
    Il ne sera pas mis en chaise [chaire] pour dire un roolle prescript [ID., I, 167]
    C'est le roolle de la couardise, non de la vertu, de.... [ID., II, 27]
    Ceux que Dieu veut exterminer de la vie celeste, ne seront point au rolle de son peuple [CALV., Instit. 814]
    Cossé, sur les degrez de la prison, appelle par roolle tous les renfermez, que quatre ou cinq assommoient [D'AUB., Hist. II, 25]
    Puis la mort vient, qui nous envole ; Alors un chacun se repent Que mieux il n'a joué son role [RONS., Odes, V, 13]
    Les rolles et rentiers des jurisdictions seront reformez de dix ans en dix ans [, Coust. génér. t. II, p. 760]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, rôle, rouleau : un rôle de toile ; provenç. rolle, rotlle, rutle ; catal. rotllo ; espagn. rollo ; portug. rolo ; ital. rotolo, ruotolo ; du lat. rotulus, rouleau, de rota (voy. ROUE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    RÔLE. Ajoutez :
    10° Terme de forestier.
    Se dit des bois de chauffage façonnés en rondins, et empilés par tas plus ou moins considérables [NANQUETTE, Exploit. débit et estim. des bois, Nancy, 1868, p. 22]

rôle

RÔLE. n. m. Terme qui désignait autrefois des Rouleaux de papier, de parchemin, sur lesquels on écrivait des actes, des titres.

En Angleterre, Rôles du Parlement, Les registres manuscrits des actes du Parlement.

RÔLE désigne aujourd'hui, en termes de Procédure, un Feuillet ou deux pages d'écriture. Il y a tant de rôles de minute, tant de rôles à cette grosse. Faire des écritures au rôle.

Il signifie aussi Liste officielle. Le rôle, les rôles des contributions, des impositions. Le rôle des contribuables. Rôle d'équipage. Faire un rôle. Dresser un rôle. Mettre quelqu'un. porter quelqu'un sur un rôle. Son nom n'est plus sur le rôle.

Il se dit particulièrement, en termes de Palais, de l'État, de la liste sur laquelle on inscrit les causes dans l'ordre où elles doivent se plaider. Rôle ordinaire. Rôle extraordinaire. Rôle de relevée. Sa cause est au rôle. Sa cause viendra à son tour de rôle. Mettre sur le rôle. Mettre au rôle. Retirer du rôle. Rayer du rôle.

Fig., À tour de rôle, Chacun à son tour ou à son rang. Les membres de cette compagnie en occupent la présidence à tour de rôle. De nombreux orateurs prirent la parole à tour de rôle.

RÔLE désigne encore Ce que doit réciter un acteur dans une pièce de théâtre. L'auteur a distribué les rôles de sa pièce aux acteurs. À qui destinez-vous ce rôle? Tous vos rôles sont- ils distribués? Refuser un rôle. Les comédiens ne savent pas encore leurs rôles. Un rôle de trois cents vers, de quatre cents lignes. Apprendre, étudier son rôle. Répéter un rôle. Il a oublié son rôle.

Il se dit également du Personnage représenté par l'acteur. Il joue toujours les premiers rôles. Il ne joue que les seconds rôles. Il a bien joué son rôle. Il a manqué son rôle. Il a un beau rôle dans cette pièce. Qui est-ce qui fait tel rôle? Il est l'homme du rôle. Le rôle de Cinna, d'Andromaque.

Créer un rôle, Être le premier à jouer un rôle.

Cet acteur a bien saisi l'esprit de son rôle, il est bien dans son rôle, Il en a bien exprimé le caractère, le sens. Il a outré son rôle, Il en a chargé, Il en a forcé l'expression.

RÔLE se dit figurément de la Manière dont on agit dans les affaires du monde, dans certaines occasions, du personnage qu'on y fait, du caractère qu'on y montre. Cet ambassadeur a bien joué son rôle dans la négociation dont on l'avait chargé. Il a joué un rôle utile, un rôle fâcheux dans cette affaire. On l'a chargé d'un rôle bien difficile. Il joue un grand rôle dans le monde. Jouer toute sorte de rôles. Il a joué des rôles bien différents. C'est un beau rôle que celui de défenseur de l'innocent opprimé. Vous jouez là un vilain rôle. C'est un hypocrite qui sait bien jouer son rôle.

Il signifie encore Fonction, emploi. Le rôle du Sénat dans le gouvernement. Pourquoi s'occupe- t-il de cela? ce n'est pas son rôle. Le rôle de l'électricité dans le monde moderne. Le rôle du verbe dans la phrase.

rôle


RôLE, s. m. ROLET, s. m. [1re lon. au 1er, 2e e muet au 1er, è moy. au 2d.] Rôle est 1°. en termes de Pratique, deux pages d'Écriture. Ainsi cinquante rôles font cent pages. = 2°. Liste, catalogue. "Le rôle des tâilles, des Soldats; de l'équipage ou des matelots. "Faire, dresser un rôle. = 3°. État ou liste des caûses, qui doivent se plaider au Parlement. = 4°. Ce que doit réciter un Acteur dans une pièce de Théâtre. "Aprendre, savoir son rôle. = 5°. Le personage représenté par l'Acteur, ou l'Actrice. "Le rôle de Pyrrhus, d'Andromaque. "Il ou elle joûe toujours les premiers rôles. "Il ou elle a bien joué son rôle. Voy. PERSONAGE. = Fig. st. famil. "Le Monde est une comédie où chacun joûe son rôle. ST. ÉVR. "Souvenez-vous que votre rôle est d'être plaisant. Voit. "C'est un hypocrite, qui sait bien jouer son rôle.
   Et sa perversité, que n'arrête aucun frein,
   Soutient ce rôle atroce avec un front d'airain.
       Palissot.
Avez-vous donc perdu, dites-moi, la parole?
Et faut-il qu'en ceci je fasse votre rôle.
MOL.
"C'est un beau rôle que celui de prendre en main la défense d'un homme innocent. Volt.
   ROLET, petit rôle. Il n'est d'usage qu'au figuré, n° 5° et dans ces deux locutions proverbiales. Jouer bien son rolet, son personage. Être au bout de son rolet, ne savoir plus que dire, ni que faire.

Synonymes et Contraires

rôle

nom masculin rôle
1.  Jeu d'un acteur.
Traductions

rôle

Rollerole, part, roll, rôle, placerol, functie, register, taakפונקציה (נ), תפקיד (ז), תַּפְקִידperananruolo, funzione, parteρόλοςدَوْرúloharollepapelrooliuloga役割역할rollerolafunçãoрольrollหน้าที่หรือบทบาทrolvai trò角色роля角色 (ʀol)
nom masculin
1. personnage joué par un acteur jouer le rôle d'une reine dans un film
2. action, pouvoir de qqn, de qqch le rôle de parent jouer un rôle important dans qqch
3. l'un après l'autre jouer à tour de rôle

rôle

[ʀol] nm
(= fonction) → role
(= contribution) → part
[acteur] → role
petit rôle → small part
grand rôle → big part, big role
(locutions) avoir le beau rôle → to have it easy
se donner le beau rôle → to present o.s. in a favourable light