rabâcheur, euse

RABÂCHEUR, EUSE

(ra-bâ-cheur, cheû-z') s. m. et f.
Terme familier. Celui, celle qui rabâche.
Je suis bien rabâcheuse [Mlle DE L'ESPINASSE, Lett. t. II, p. 2, dans POUGENS]
On ose parler de patrie et de vertu sans passer pour rabâcheur [J. J. ROUSS., Lett. à d'Alemb.]
Je vois, par ce que vous me mandez, que nous ne tarderons pas à voir le Corneille [le Commentaire] ; n'oubliez pas de le louer beaucoup quand il est sublime, et, quand il est rabâcheur, faites-le sentir sans le dire [D'ALEMB., Lett. à Voltaire, 17 nov. 1762]
Mais où trouver des antidotes Contre ce rabâcheur d'anciennes anecdotes... ? [DELILLE, Convers. I]

ÉTYMOLOGIE

  • Rabâcher ; génev. rebâcheur ; wallon, rabageu.