rabat-joie

rabat-joie

[ rabaʒwa] n.m. inv. et adj. inv.
Personne qui trouble la joie des autres par son humeur chagrine : Ne les invitez pas, elles sont trop rabat-joie ! trouble-fête

rabat-joie

(ʀabaʒwa)
nom masculin-féminin invariable
personne qui ennuie les autres par sa mauvaise humeur Ce rabat-joie nous a gâché la soirée.

RABAT-JOIE

(ra-ba-joî) s. m.
Ce qui vient troubler la joie, la satisfaction où l'on était.
Les loyolites, voyant que ce miracle [opéré à Port-Royal] leur faisait ombre, ont écrit pour s'y opposer un Rabat-joie du miracle nouveau de Port-Royal [GUI PATIN, Lett. t. II, p. 260]
Rabat-joie ou Observations sur ce qu'on dit être arrivé au Port-Royal au sujet de la sainte épine (par le P. Annat) ; ce seul mot de rabat-joie, dans un sujet si sérieux et si saint, a fait juger quel est l'esprit qui anime cet auteur [PASC., Réponse à un écrit, etc.]
Qu'est-ce donc ? voici bien, monsieur, du rabat-joie [LA FONT., Je vous prends sans vert, sc. 14]
Pouvons-nous craindre un plus grand et un plus cruel rabat-joie, que la douleur sensible de songer à se séparer ? [SÉV., 15 août 1685]
Ç'a été [rougir facilement] le vrai rabat-joie de votre beauté et celui de ma jeunesse [ID., 4 janv. 1690]
Familièrement. C'est un rabat-joie, se dit d'une personne triste ou ennemie de la joie des autres. Au fém. C'est une rabat-joie.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Où est vieillesse rabat joye [CH. D'ORL., Répart. d'amour, Ball.]
    [La femme] Une heure brait, une autre crie ; En ce monde n'a tel tourment ; Pour ce l'appell'on rabat joye [E. DESCH, Poés. mss. f° 452]
  • XVIe s.
    Nous n'avons que faire d'exaggerer leur inanité [des voluptés naturelles] ; elle se fait assez sentir et se produict assez, mercy à nostre esprit maladif, rabat joye, qui nous desgouste d'elles, comme de soy mesme [MONT., IV, 293]
    L'esprit humain n'est pas seulement rabbatjoye, trouble-feste, ennemy de ses appetits, naturels et justes plaisirs [CHARRON, Sagesse, I, 41]

ÉTYMOLOGIE

  • Rabattre, et joie.

rabat-joie

RABAT-JOIE. n. m. Il se dit d'une Personne triste ou ennemie de la joie des autres. C'est un rabat-joie. Avoir une mine de rabat- joie. Des rabat-joie. Adjectivement, Elle est très rabat-joie. Il est familier.

rabat-joie


RABAT-JOIE, s. m. [Raba-joâ.] Ce qui survient de fâcheux, de désagréable, lorsqu'on est en train de se réjouir. "Voyez quel rabat-joie (pour eux, qui me haïssoient) de me rencontrer en situation si brillante et si prospère. Mariv. "Je suis afligée de cette néphrétique, qui acâble ce paûvre homme à tout moment: point de jours sûrs; c'est un rabat-joie continuel. Sév. = Suivant le Dict. de Trév. Il est du style bâs et famil.: bâs est là de trop. Le Richelet Port. le met sans remarque. — Suivant l'Acad. il est familier, et renferme toujours quelque sorte de plaisanterie maligne. Je pense qu'il sufisait de dire, le plus souvent: l'exemple tiré des Lettres de Mde. de Sévigné prouve qu'on peut le dire par un sentiment de compassion.

Synonymes et Contraires

rabat-joie

nom invariable rabat-joie
Personne d'humeur chagrine.
trouble-fête -familier: de nuit nuit, danser en rond en rond, tourner en rond en rond, éteignoir, pisse-froid -populaire: pisse-vinaigre.
Traductions

rabat-joie

spelbreker

rabat-joie

Spaßbremse, Störenfried, Spielverderber

rabat-joie

aguafiestas

rabat-joie

gleðispillir

rabat-joie

guastafeste

rabat-joie

morous

rabat-joie

lyseslukker

rabat-joie

ilonpilaaja

rabat-joie

kvaritelj veselja

rabat-joie

人の興をそぐ人

rabat-joie

흥을 깨는 사람

rabat-joie

gledesdreper

rabat-joie

glädjedödare

rabat-joie

ผู้รบกวนความสุขของผู้อื่น

rabat-joie

oyunbozan

rabat-joie

người phá đám

rabat-joie

扫兴的人

rabat-joie

[ʀabaʒwa] nmf invspoilsport, killjoy (Grande-Bretagne)