raccommodé, ée

RACCOMMODÉ, ÉE

(ra-ko-mo-dé, dée) part. passé de raccommoder
À quoi on a fait un raccommodage. Une robe raccommodée. Fig.
M. de Chaulnes a eu des chagrins qui ont été enfin réparés et raccommodés [SÉV., 26 août 1685]
Elle est revenue ! tout est raccommodé, tout est d'accord [GENLIS, Mères riv. t. III, p. 185, dans POUGENS]
Entre qui a eu lieu un raccommodement. Des amis raccommodés. Fig.
Vous me paraissez raccommodée avec le mot de vapeurs [SÉV., 563]
Raccommodé avec les lettrés, il était toujours en colère contre le reste de la nation [VOLT., Babouc.]