racheter

(Mot repris de rachètes)

racheter

v.t.
1. Acheter ce que l'on a vendu : Grâce à cet héritage, je vais pouvoir racheter les meubles dont j'avais dû me défaire revendre
2. Acheter de nouveau, en plus : Il faudrait racheter du papier pour l'imprimante.
3. Acheter d'occasion : Des amis lui ont racheté son ordinateur.
4. Compenser ; faire oublier : Sa gentillesse rachète son manque de finesse.
5. Se libérer d'une obligation en versant de l'argent : Ils ont pu racheter leur crédit.
Racheter ses péchés,
en obtenir le pardon ; expier.

se racheter

v.pr.
Réparer ses fautes passées par une conduite méritoire : Cette ancienne délinquante s'est rachetée en aidant les gens dans le besoin.

racheter


Participe passé: racheté
Gérondif: rachetant

Indicatif présent
je rachète
tu rachètes
il/elle rachète
nous rachetons
vous rachetez
ils/elles rachètent
Passé simple
je rachetai
tu rachetas
il/elle racheta
nous rachetâmes
vous rachetâtes
ils/elles rachetèrent
Imparfait
je rachetais
tu rachetais
il/elle rachetait
nous rachetions
vous rachetiez
ils/elles rachetaient
Futur
je rachèterai
tu rachèteras
il/elle rachètera
nous rachèterons
vous rachèterez
ils/elles rachèteront
Conditionnel présent
je rachèterais
tu rachèterais
il/elle rachèterait
nous rachèterions
vous rachèteriez
ils/elles rachèteraient
Subjonctif imparfait
je rachetasse
tu rachetasses
il/elle rachetât
nous rachetassions
vous rachetassiez
ils/elles rachetassent
Subjonctif présent
je rachète
tu rachètes
il/elle rachète
nous rachetions
vous rachetiez
ils/elles rachètent
Impératif
rachète (tu)
rachetons (nous)
rachetez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais racheté
tu avais racheté
il/elle avait racheté
nous avions racheté
vous aviez racheté
ils/elles avaient racheté
Futur antérieur
j'aurai racheté
tu auras racheté
il/elle aura racheté
nous aurons racheté
vous aurez racheté
ils/elles auront racheté
Passé composé
j'ai racheté
tu as racheté
il/elle a racheté
nous avons racheté
vous avez racheté
ils/elles ont racheté
Conditionnel passé
j'aurais racheté
tu aurais racheté
il/elle aurait racheté
nous aurions racheté
vous auriez racheté
ils/elles auraient racheté
Passé antérieur
j'eus racheté
tu eus racheté
il/elle eut racheté
nous eûmes racheté
vous eûtes racheté
ils/elles eurent racheté
Subjonctif passé
j'aie racheté
tu aies racheté
il/elle ait racheté
nous ayons racheté
vous ayez racheté
ils/elles aient racheté
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse racheté
tu eusses racheté
il/elle eût racheté
nous eussions racheté
vous eussiez racheté
ils/elles eussent racheté

RACHETER

(ra-che-té. La syllabe che prend un accent grave, quand la syllabe qui suit est muette : je rachète, je rachèterai) v. a.
Acheter ce qu'on a vendu, ou ce qui a été vendu. J'avais vendu mon cheval ; mais je l'ai racheté.
Si votre frère, étant devenu pauvre, vend le petit héritage qu'il possédait, le plus proche parent pourra, s'il le veut, racheter ce que celui-là a vendu [SACI, Bible, Lévit. XXV, 25]
Acheter une chose pareille, de même espèce. Elle a déchiré son châle ; je lui en rachèterai un. On m'avait pris ce livre, j'en ai racheté un autre exemplaire.
Racheter une rente, se libérer d'une rente moyennant une somme une fois payée.
Le peuple consentit enfin à payer les dîmes, à condition qu'on pourrait les racheter [MONTESQ., Esp. XXXI, 12]
Payer rançon pour un prisonnier.
Des esclaves nous ont dominés, sans qu'il se trouvât personne pour nous racheter d'entre leurs mains [SACI, Bible, Jérémie, Lament. V, 8]
Les Péruviens rachetèrent leur roi, que cependant on ne leur rendit pas, pour plusieurs milliers pesant d'or ; les Mexicains en avaient fait à peu près autant, et furent trompés de même [BUFF., Min. t. IV, p. 341]
Par extension.
Souvent le mort chéri, sortant du tombeau, se présentait à son ami, lui recommandait de dire des prières pour le racheter des flammes et le conduire à la félicité des élus [CHATEAUBR., Génie, III, V, 4]
Il se dit en parlant de la rédemption par Jésus-Christ.
Tout l'univers apprend à l'homme, ou qu'il est corrompu, ou qu'il est racheté ; tout lui apprend sa grandeur ou sa misère [PASC., Pens. part. II, art. 13]
Une volonté générale en Dieu de sauver tous les hommes ; en Jésus-Christ, une intention sincère de les racheter ; et des moyens suffisants offerts à tous : c'est ce qu'enseignaient les luthériens dans le livre de la concorde [BOSSUET, Var. XIV, 16]
Nous leur disons [aux nègres] qu'ils sont hommes comme nous, qu'ils sont rachetés du sang d'un Dieu mort pour eux, et ensuite on les fait travailler comme des bêtes de somme, et on les nourrit plus mal [VOLT., Mœurs, 152]
Racheter un jeune homme, payer une somme pour qu'il soit exempté du service militaire.
Fig. Obtenir quelque chose au prix d'un certain sacrifice.
Ce n'a point été par des choses corruptibles, comme l'or ou l'argent, que vous avez été rachetés de l'illusion où vous viviez à l'exemple de vos pères [SACI, Bible, St Pierre, 1re épît. I, 18]
Je ne vois et je ne sens que ce que je vous dis [avoir possédé quelque temps MM. de Grignan], et je rachète bien cher toutes ces douceurs [SÉV., 18 déc. 1673]
Elle savait racheter le temps, selon le conseil de l'apôtre, et reprendre sur son sommeil les heures qu'on avait dérobées à sa retraite [FLÉCH., Mar.-Thér.]
Mais ces mêmes héros, prodigues de leur vie, Ne la rachetaient point par une perfidie [RAC., Bajaz. II, 3]
Laissez à Ménélas racheter d'un tel prix La coupable moitié, dont il est trop épris [ID., Iphig. IV, 4]
Alzire, jusque-là chéririons-nous la vie ? La rachèterions-nous par mon ignominie ? [VOLT., Alz. V, 5]
Racheter ses péchés par l'aumône, obtenir, en faisant l'aumône, la rémission de ses péchés. Je voudrais l'avoir rachetée de beaucoup, se dit d'une chose dont on regrette la perte. Je voudrais l'avoir rachetée de mon sang, se dit d'une personne morte que l'on regrette beaucoup.
Et, rompant tous ces nœuds, s'armer pour la patrie Contre un sang qu'on voudrait racheter de sa vie [CORN., Hor. II, 3]
Je rachèterais sa vie de la mienne [MARIVAUX, Marianne, 3e part.]
Familièrement et par exagération. Si vous me faites ce plaisir-là, vous me rachèterez la vie.
Fig. Compenser, faire pardonner, faire oublier.
Mais il a des vertus qui rachètent ses vices [VOLT., Adél. du Guesclin. I, 1]
Tant les excellents articles du Dictionnaire encyclopédique rachetaient les mauvais, qui sont pourtant en assez grand nombre ! [ID., Comm. Œuv. aut. Henr.]
Le bien-être de la liberté rachète beaucoup de blessures [J. J. ROUSS., Ém. II]
Comme disent très bien nos messieurs, l'argent rachète tout, et rien ne le rachète [ID., 1er dial.]
Si Marivaux n'était un modèle ni de style ni de goût, du moins il avait racheté ce défaut par beaucoup d'esprit, et par une manière qu'il n'avait empruntée à personne [D'ALEMB., Éloges, Mariv.]
Pense, à force de bruit, racheter sa bêtise, Et m'afflige de sa gaieté [DELILLE, Convers. I]
Ô jour inespéré, Jour fait pour racheter un siècle de disgrâce ! [DUCIS, Oscar, IV, 2]
La bonté rachète tous les défauts [PICARD, M. Musard, sc. 11]
Terme d'architecture. Corriger, rendre moins sensible un vice, un défaut de construction ou de décoration, une irrégularité. Racheter la forme irrégulière d'une pièce par des pans coupés. Joindre par raccordement deux voûtes de coupes différentes. Les pendentifs rachètent une voûte hémisphérique. Compenser une différence de niveau.
La pente [du canal de la Dive], de 21 m. 53, est rachetée par neuf écluses [E. GRANGEZ, Voies navigables de France, p. 180]
Se racheter, v. réfl. Payer rançon. L'esclave pouvait se racheter à l'aide de son pécule. Fig.
Nul ne peut se racheter lui-même, ni rendre à Dieu le prix de son âme [BOSSUET, 2e sermon, Passion, 2]
10° Se racheter, payer une somme pour s'exempter du service militaire. On dit de même : se racheter d'un service foncier, se racheter d'une peine.
Ses prêtres toutefois... à deux conditions peuvent se racheter [RAC., Athal. V, 2]
Mais siérait-il, Abner, à des cœurs généreux De livrer au supplice un enfant malheureux... Et de nous racheter aux dépens de sa vie ? [ID., Athal. V, 2]
L'ancienne maîtresse du monde se racheta du pillage au prix de cinq mille livres pesant d'or, trente mille d'argent, quatre mille robes de soie, trois mille de pourpre, et trois mille livres d'épicerie [VOLT., Mœurs, Introd. Conquêtes des Romains.]
Fig.
Je me rachèterai toujours fort volontiers d'être fourbe, par être stupide et passer pour tel [LA BRUY., XI]
11° Terme de jeu. Se racheter, payer une certaine somme convenue pour ravoir un jeton, lorsqu'on a perdu les jetons donnés au commencement de la partie ; se dit au trente et un. Le premier qui se rachètera payera un sou, le second deux sous et ainsi de suite.
12° Être compensé.
Anciennement en France, tous les crimes, excepté celui d'État, se rachetaient à prix d'argent ; la vie d'un évêque fut estimée neuf cents sols d'or ; celle d'un prêtre, six cents ; celle d'un laïque, à proportion de sa qualité, mais quelque chose de moins que celle d'un prêtre [SAINT-FOIX, Ess. Paris, Œuv. t. IV, p. 79, dans POUGENS]
Si on en excepte la Saxe, où Charlemagne fit des lois de sang, presque tous les délits se rachetaient dans le reste de son empire [VOLT., Mœurs, 22]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Wart l'om [que l'on se garde] que l'om l'anme ne perde, que Deus rachatat de sa vie [, Lois de Guil. 41]
  • XIIe s.
    Es tues mains [en tes moins] cumant je le mien espirit ; raachatas mei, sire Deus de veritet [, Liber psalm. p. 36]
  • XIIIe s.
    Si avoit un frere qui avoit non Alexis, que il avoit rachaté de la prison des Turs [VILLEH., XLII]
    Mais se tant fait Amors que j'oie De m'amie enterine joie, Bien seront mi mal racheté [, la Rose, 2479]
    Et ceulz qui voudront aler en ost en propres persones, ne soient pas contraint à racheter leur voie par argent [JOINV., 296]
  • XIVe s.
    Mauvais est li argens, c'est legier à prouver, Qui ne poet au besoin son maistre rachater [, Baud. de Seb. VIII, 504]
    Cil qui rachate de la hart Un larron, de lui bien se gart [qu'il s'en garde] [J. DE CONDÉ, t. III, p. 236]
  • XVe s.
    [les Anglois] manderent à cils de Reims, qu'ils arderoient tous leurs bleds environ Reims, s'ils ne le rachetoient de vivres, de pains et de vins [FROISS., II, II, 66]
  • XVIe s.
    Certaines citez s'estoient rachetées à prix d'argent et remises en liberté [MONT., III, 251]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et acheter ; bourguig. réchetai ; picard, racater.

racheter

RACHETER. v. tr. Acheter ce qu'on a vendu ou ce qui a été vendu. J'avais vendu mon cheval à un tel, je le lui ai racheté.

Il signifie aussi Acheter des choses de même espèce que celles que l'on a vendues, ou qu'on ne possède plus par quelque cause que ce soit. Il avait vendu ses tableaux, il en a racheté d'autres. J'avais donné ce livre, j'en ai racheté un autre exemplaire.

Il signifie également Se libérer d'une obligation moyennant une certaine somme d'argent. Racheter une rente, une pension. Se racheter d'un service foncier. Se racheter d'une peine. Se racheter du service militaire.

Il signifie encore Délivrer à prix d'argent un prisonnier. On le racheta des mains des pirates. Racheter de captivité. À Athènes, les esclaves avaient la faculté de se racheter. Il s'est racheté des pirates moyennant une forte rançon.

Il se dit aussi en parlant de la Rédemption par Notre-Seigneur JÉSUS-CHRIST. Il a racheté le genre humain par son sang. Il a voulu mourir pour racheter les hommes.

Il signifie encore Compenser, balancer, faire pardonner, faire oublier. Il rachète de petits défauts par sa grande honnêteté. Elle est médiocrement intelligente, mais elle se rachète par sa bonté. Un si grand bonheur rachète bien des peines. Cette irrégularité de terrain est rachetée par une pente.

Racheter ses péchés par la pénitence, par l'aumône, Obtenir la rémission de ses péchés en faisant pénitence, en faisant l'aumône.

racheter

Racheter au pois de l'or, c'est payer somme desmesurée et desraisonnable pour r'avoir et retirer des mains d'autruy quelque chose. Comme si on disoit racheter en contrebaillant autant pesant d'or, Immenso iniustoque pretio redimere, Recuperare, Liberare.

Synonymes et Contraires

racheter

verbe racheter
1.  Faire pardonner une faute.
Traductions

racheter

redeem, buy back, ransomגאל (פ'), פדה (פ'), קנה בחזרה, פָּדָה, גָּאַלvrijkopen, afkopen, compenseren, corrigeren, terugkopen, verlossen, weer goedmaken, loskopenredimirafkøbeerlösen, freikaufen, loskaufenelaĉetiredimirleysa útremir, resgatarεξαγοράζωrilevare, riscattare (ʀaʃəte)
verbe transitif
1. acheter à nouveau qqch racheter de l'eau
2. acheter qqch à qqn qui l'a acheté avant racheter un commerce
3. faire oublier ou faire pardonner racheter ses fautes

racheter

[ʀaʃ(ə)te] vt
[+ article perdu] → to buy another
J'ai racheté un portefeuille → I've bought another wallet.
(davantage) → to buy more
Il faut racheter du lait → We have to buy some more milk.
Il faut racheter 3 œufs → We have to buy another 3 eggs., We have to buy 3 more eggs.
(après avoir vendu) → to buy back
Trois mois après, on lui a racheté la maison → Three months later we bought the house back from him.
(reprise)
Si on le prend chez eux, ils nous rachètent l'ancien à un bon prix → If we buy it from them, they'll give us a good trade-in price for the old one., If we buy it from them, they'll buy back the old one for a good price.
(d'occasion) → to buy
Il m'a racheté ma moto → He bought my bike from me.
(COMMERCE) [+ participation, firme] → to buy up
[+ pension, rente] → to redeem
(RELIGION) [+ pécheur] → to redeem; [+ péché] → to atone for, to expiate
[+ mauvaise conduite, oubli, défaut] → to make up for [ʀaʃ(ə)te] vpr/réfl
(pour une faute, une erreur) → to make amends, to redeem o.s.
(RELIGION) → to redeem o.s.