rachat


Recherches associées à rachat: desaveu, selon

rachat

n.m.
1. Action de racheter qqch, d'acheter de nouveau : Le rachat d'une encyclopédie revente
2. Action de racheter une faute, de se racheter ; rédemption.

rachat

(ʀaʃa)
nom masculin
1. revente action d'acheter à nouveau le rachat d'une entreprise
2. action de faire oublier, de faire pardonner le rachat d'une faute

RACHAT

(ra-cha ; le t ne se prononce pas et ne se lie pas) s. m.
Action de racheter. à peine avait-il vendu sa maison, que, se ravisant il en proposa le rachat à l'acquéreur. Terme de jurisprudence. Faculté ou pacte de rachat, faculté stipulée par le vendeur, de recouvrer la chose vendue, en remboursant dans un certain délai à l'acquéreur le prix ainsi que les frais et loyaux coûts que celui-ci a payés. On dit aussi faculté ou pacte de réméré.
L'acquéreur à pacte de rachat ne peut user de la faculté d'expulser le preneur, jusqu'à ce que, par l'expiration du délai fixé pour le réméré, il devienne propriétaire incommutable [, Code Nap. art. 1751]
Le rachat d'une rente, d'une pension, le payement d'une certaine somme pour amortir, pour éteindre une rente, une pension.
Nous sommes sur le point d'en voir une bien cruelle [une vérité], qui est le rachat de nos rentes sur un pied qui nous envoie droit à l'hôpital ; l'émotion est grande, mais la dureté l'est encore plus [SÉV., Lett. à Pompone, 1er déc. 1664]
On dit de même : le rachat d'une servitude. Rachat de marchandises, payement d'une certaine somme, pour obtenir la restitution des marchandises capturées en mer par un corsaire.
Délivrance, rédemption.
On était convenu de part et d'autre que le prix du rachat des prisonniers serait, par tête, de cinq cents livres pour une personne libre, et de la moitié pour un esclave [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. VII, p. 219, dans POUGENS]
Les Thébains accordent la faculté du rachat aux captifs que le sort des armes fait tomber entre leurs mains, à moins que ces captifs ne soient nés en Béotie ; car alors ils les font mourir [BARTHÉL., Anach. ch. 34]
Le rachat du genre humain, la rédemption opérée par Jésus-Christ.
En matière féodale, somme à laquelle était estimé le revenu d'une année du fief qui devait le droit de relief.

REMARQUE

  • On a dit rachet.
    Le rachet [des prisonniers] est pour l'amour de vous.... [MALH., le Traité des bienf. de Sénèque, VI, 13]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li tiers cas, si est que nus fiés [nul fief] qui vient en descendant ne doit racat au segneur [BEAUMANOIR, XIV, 8]
  • XVe s.
    Le comte commanda que l'on ardist tout, si des rachats à argent les herauts n'avoient leur devoir [FROISS., II, II, 66]
    [II] le ferit si que il luy perça l'escu et le haulbert, et luy fist son glaive passer parmy le gros du cueur, et l'abatit mort sans rachapt [, Perceforest, t. I, f° 82]
  • XVIe s.
    Rachapt est le revenu d'une année choisie en trois immediatement précedentes, le dit [l'arbitrage] des pairs, ou une somme de deniers pour une fois, au choix du seigneur [LOYSEL, 564]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et achat.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • RACHAT. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
    Franche personne, de franc ventre, sanz rachat [payement fait pour sortir de servage] et sanz aucun servage [, Arch. nation. JJ 84, p. 500]
    (communiqué par SIM. LUCE).

rachat

RACHAT. n. m. Action de racheter. Vendre avec faculté de rachat, à condition de rachat. Le rachat des chemins de fer par l'État. Le rachat d'une rente, d'une pension, Le paiement d'une certaine somme pour l'amortissement, pour l'extinction d'une rente, d'une pension. On dit de même Le rachat d'une servitude.

RACHAT signifie aussi Délivrance, rédemption. Le rachat des captifs. Notre-Seigneur a donné son sang pour le rachat du genre humain.

rachat


RACHAT, s. m. RACHETABLE, adj. RACHETER, v. act. [Le t ne se prononce pas dans le 1er; 2e e muet au 2d et au 3e: la 3e est dout. au 2d, é fer. au 3e: devant l'e muet, la 2e se change en è moy. il rachette ou rachète: il rachettera ou rachètera. = Le Gendre écrit rachapt: on disait autrefois rachept. PLUCHE met constamment deux t à ce mot, comme au simple, achetter, rachetter: cette ortographe n'est conforme ni à l'usage, ni à la prononciation. Les deux t rendent moyen l'e qui précède, et cet e est muet dans acheter, racheter, et dans tous les tems terminés par une syllabe masculine: je rachetais, nous rachetons, je rachetai, rachetant, racheté, etc.] Rachat, est, 1°. le recoûvrement d'une chôse vendûe, de laquelle on rend le prix à l'acheteur: Le rachat des biens éclésiastiques. Vendre à, ou avec faculté de rachat. = 2°. Le rachat d'une rente, d'une pension, est le payement d'une certaine somme pour l'amortissement ou l'extinction d'une rente, d'une pension. = 3°. Délivrance, rédemption: le rachat des captifs: le rachat du genre humain. Acad. Pour celui-ci, on ne dit guère plus que rédemption.
   RACHETABLE, ne se dit que dans le 2d sens. Qu'on a droit de racheter. "Rente, terre rachetable.
   RACHETER a tous les sens de rachat. "Il avoit vendu son cheval à un maquignon: il l'a racheté de lui. "Racheter une pension, une rente. "Racheter quelqu'un des galères, des mains des Turcs, de captivité. Racheter les prisoniers. J. C. a racheté le Genre humain par son sang. = On dit d'une chôse qu'on regrette, qu'on voudrait l'avoir rachetée de beaucoup; et d'une persone qui nous était três-chère, et qui est morte, qu'on voudrait l'avoir rachetée de tout son sang. "Si vous me faites ce plaisir là, vous me rachetterez la vie: expression du style famil. = Racheter a quelquefois le sens de dédomager. "Il rachète ses défauts par ses agrémens: elle rachète sa laideur par son esprit, par sa vertu. La Bruyère dit: Je me rachetterai toujours fort volontiers d'être fourbe, par être stupide, et passer pour tel. Ces deux régimes de l'infinitif sont peu usités.

Synonymes et Contraires

rachat

nom masculin rachat
1.  Action de racheter.
2.  Action de se racheter.
Traductions

rachat

כופר (ז), מפדה (ז), פדיון (ז), פדייה (נ), קנייה חוזרת (נ), רכישה חוזרת (נ), פִּדְיוֹן

rachat

elaĉetado, reaĉeto

rachat

převzetí, vykoupení

rachat

opkøb, overtagelse

rachat

yritysosto, yritysvaltaus

rachat

otkup, preuzimanje

rachat

企業買収, 買収

rachat

매점, 인수

rachat

uppköp, utköp

rachat

การครอบครอง, การซื้อขายหุ้นของบริษัท

rachat

sự tiếp quản, việc thu mua

rachat

обратно изкупуване

rachat

贖回

rachat

[ʀaʃa] nm
[objet d'occasion] → buying; [objet vendu] → buying back
(RELIGION)redemption
(moral) [mauvaise conduite, oubli, défaut] → atonement
[prisonnier, captif] (contre rançon)ransoming