raciné

racine

RACINE. n. f. Partie par laquelle les végétaux tiennent à la terre et en tirent leur principale nourriture. Racine chevelue. Racine bulbeuse. Racine pivotante. Racine traçante. La racine d'un arbre, d'une plante. La racine en est sèche, pourrie, gâtée. Ces sortes d'arbres jettent, poussent de profondes racines. Les racines de certains arbres courent sous la terre, s'étendent bien loin sous terre. Cet arbre est malade dans ses racines. Arbre séché dans sa racine. Ce plant avait été coupé, il a repoussé de racine.

Prendre racine, Se fixer dans le sol. Il se dit figurément d'une Idée. Cette erreur a pris racine dans les esprits. Il se dit aussi familièrement d'une Personne qui prolonge trop sa visite, son séjour quelque part. Il prend racine chez vous.

En termes de Jurisprudence, Fruits pendants par les racines, Fruits qui ne sont pas encore coupés et cueillis. Les fruits pendants par les racines font partie du fonds.

RACINE se dit particulièrement de la Racine de certains arbres dont on fait des ouvrages d'ébénisterie et de tour. Un meuble de racine d'orme, d'if, d'olivier, etc. Une botte de racine de buis. C'est du buis de racine.

Il se dit aussi en parlant de Certaines plantes ou herbes, telles que les raves, les betteraves, les carottes, les navets, etc., dans lesquelles ce qui est comestible est ce qui vient en terre, C'est un homme qui ne vit que de racines.

RACINE désigne aussi la Partie des ongles, des dents, des cheveux, des poils par où Ils tiennent à la chair. La racine de la dent est gâtée, est ébranlée. L'ongle est découvert jusqu'à la racine. Il souffre depuis la plante des pieds jusqu'à la racine des cheveux.

La racine d'un nerf, Le point par lequel ce nerf tient au cerveau ou à la moelle épinière.

RACINE se dit figurément du Principe, du commencement de certaines choses. Il faut couper la racine de ce mal avant qu'il augmente. Il faut couper le mal dans sa racine.

Il désigne, en termes de Grammaire, un Mot primitif, d'où dérivent d'autres mots. Le mot Front en français est la racine des mots Frontal, Frontière, Frontispice, Affronter, Effronté, etc. Les racines de la langue grecque ou simplement Les racines grecques. Aujourd'hui, dans l'usage des grammairiens, il désigne plutôt le Monosyllabe ou le dissyllabe auquel on arrive quand on dépouille un mot des préfixes, des suffixes et des flexions.

En termes d'Arithmétique et d'Algèbre, La racine carrée d'un nombre proposé, Le nombre qui, multiplié par lui-même, produit le nombre proposé; La racine cubique, Le nombre qui, multiplié par son carré, produit le nombre proposé. Trois est la racine carrée de neuf. Trois est la racine cubique de vingt-sept. Extraire la racine carrée, la racine cubique d'un nombre.

On dit de même Racine quatrième, Le nombre qui, multiplié par son cube, donne le nombre proposé. Racines d'une équation, Quantités qui, substituées aux inconnues, satisfont aux données de l'équation.

racine

Racine, f. penac. Est la chevelure, menuë ou grosse, plongeant dans la terre, par laquelle tous arbres et plantes tirent suc et nourrissement d'icelle terre, Radix, Duquel mot il vient, ainsi que l'Espagnol Rayz, et l'Italien Radice sont extraicts de là mesme, Arborum ac plantarum capillamenta, Fibrae.

Racines d'asperges entrelassées ensemble, Spongiae, Spongiolae.

Racines rabougries, Retorridae stirpes, Bud. ex Columella.

Toutes racines rondes, ayans beaucoup de taies, et peleures l'une sur l'autre, comme lis, safran et oignons, Bulbi.

La racine de l'herbe qui produit le benjoin, Radix Syriaca.

Racine chevelue, Fibrata radix, Capillata, Crinita.

La racine s'entend la rose, Rhodia radix.

Les racines s'estendent entre les pierres, Repunt radices, Cuniculos inter saxa agunt.

Arracher les racines, Extirpare, Eradicare, Radices euellere.

Jetter ses racines avant en terre, Agere radices deorsum.

Prendre racine, comme, L'arbre a prins racine, qui est quand la racine a commencé humer le suc de la terre, Radices prodire ac solum apprehendere. Seneca epist. 87. Radicari, Radices agere, Qui est une maniere de parler semblable à ces autres, Prendre pied et fondement, et, Prendre croissance, où le verbe Prendre est mis par catachrese.

Qui a prins racine, Radicatus.

Qui a force racines, Radice multa crassaque, Radicosus.

Plein de petites testes en la racine, Bulbosus.

Racine et tout, Adverbialement, Radicalement, Radicitus, Tellement qu'il n'y reste aucune racine, comme si lon disoit, Eradicate, ou Eradicitus, penitus.

racine


RACINE, s. f. 1°. La partie par où les arbres et les plantes tiènent à la terre, et en tirent la plus grande partie de leur nourriture. = 2°. Plus particulièrement, on le dit de certaines plantes ou herbes, dans lesquelles ce qu'il y a de bon à manger, est ce qui tient en terre, comme raves, betteraves, carotes, navets, etc. Vivre de racines: "Les anciens Solitaires ne vivoient que de racines. = 3°. Il se dit des ongles, des dents et des cheveux; et par extension, des cancers, polypes, loupes, cors, etc. = 4°. Figurément, Principe. "Aler à la racine, ou couper la racine du mal, ou, couper racine au mal. "On proposa de couper racine à toutes disputes futures, par un traité solennel. "Le vice ou la vertu a jeté dans son coeur de profondes racines. = On dit proverb. prendre racine dans un endroit; y rester trop long-tems.