racolé, ée

RACOLÉ, ÉE

(rako-lé, lée) part. passé de racoler
Des jeunes gens racolés dans les cabarets par les sergents recruteurs. Fig.
Il dépose à la porte du collége [électoral] une douzaine de votants en retard, racolés par lui dans tous les coins de l'arrondissement [CH. DE BERNARD, Un homme sérieux, § 4]