radieux, euse

RADIEUX, EUSE

(ra-di-eû, eû-z') adj.
Qui a des rayons de lumière. Corps radieux. Le soleil radieux.
Moins belle la comète aux longs crins radieux Enflamme les nuits les plus sombres [A. CHÉN., le Jeu de paume, strophe 8]
Terme de physique. Point radieux, celui d'où émanent les rayons lumineux. Il se dit surtout en poésie et dans le style élevé.
Entre tant de grâces si radieuses dont le ciel a comblé ce prince [le duc de Bourgogne], il se peut avancer qu'il n'y en a aucune dont il doive ressentir plus de joie que de la princesse avec laquelle il se trouve uni [SAINT-SIMON, 265, 55]
Elle dit, et soudain de son aile brillante Trace en arc radieux sa route étincelante [DELILLE, Énéide, IX]
Des jardins délicieux s'étendent autour de la radieuse Jérusalem [CHATEAUBR., Mart. III]
Fig. Animé par le contentement.
Si j'ose vous dire mon sentiment sur deux ou trois mots, celui de radieux est trop peu antique pour un homme tout frais sorti du Parnasse ; j'aurais tâché de mettre impérieux ou quelque autre mot [RAC., Lett. à l'abbé Levasseur (à propos d'une pièce de vers de cet abbé), 27 mai 1661]
À peine sur son banc on discernait le chantre, Tandis qu'à l'autre banc le prélat radieux, Découvert au grand jour, attirait tous les yeux [BOILEAU, Lutr. I]
Te voilà, Florestine ; je te trouve radieuse ; mais voyez donc comme elle est fraîche et belle [BEAUMARCH., Mère coup. II, 4]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il [l'aigle] soutient de ses yeux Les traits eblouissants du soleil radieux [DESPORTES, Amours d'Hippolyte, XXXIII, Élégie.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. radiosus, de radius, rayon.