radoter

(Mot repris de radotée)

radoter

v.i. [ du moyen néerl. doten, être fou ]
1. Tenir des propos peu cohérents ou peu sensés : « Comme le bedeau et comme Son Éminence / L'archiprêtre qui radote au couvent » [les Flamandes, J. Brel] déraisonner, divaguer
2. Se répéter de façon lassante : Tu radotes, tu nous l'as déjà dit hier !
v.t.
Répéter sans cesse : Il radote toujours les mêmes plaisanteries rabâcher, ressasser

radoter


Participe passé: radoté
Gérondif: radotant

Indicatif présent
je radote
tu radotes
il/elle radote
nous radotons
vous radotez
ils/elles radotent
Passé simple
je radotai
tu radotas
il/elle radota
nous radotâmes
vous radotâtes
ils/elles radotèrent
Imparfait
je radotais
tu radotais
il/elle radotait
nous radotions
vous radotiez
ils/elles radotaient
Futur
je radoterai
tu radoteras
il/elle radotera
nous radoterons
vous radoterez
ils/elles radoteront
Conditionnel présent
je radoterais
tu radoterais
il/elle radoterait
nous radoterions
vous radoteriez
ils/elles radoteraient
Subjonctif imparfait
je radotasse
tu radotasses
il/elle radotât
nous radotassions
vous radotassiez
ils/elles radotassent
Subjonctif présent
je radote
tu radotes
il/elle radote
nous radotions
vous radotiez
ils/elles radotent
Impératif
radote (tu)
radotons (nous)
radotez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais radoté
tu avais radoté
il/elle avait radoté
nous avions radoté
vous aviez radoté
ils/elles avaient radoté
Futur antérieur
j'aurai radoté
tu auras radoté
il/elle aura radoté
nous aurons radoté
vous aurez radoté
ils/elles auront radoté
Passé composé
j'ai radoté
tu as radoté
il/elle a radoté
nous avons radoté
vous avez radoté
ils/elles ont radoté
Conditionnel passé
j'aurais radoté
tu aurais radoté
il/elle aurait radoté
nous aurions radoté
vous auriez radoté
ils/elles auraient radoté
Passé antérieur
j'eus radoté
tu eus radoté
il/elle eut radoté
nous eûmes radoté
vous eûtes radoté
ils/elles eurent radoté
Subjonctif passé
j'aie radoté
tu aies radoté
il/elle ait radoté
nous ayons radoté
vous ayez radoté
ils/elles aient radoté
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse radoté
tu eusses radoté
il/elle eût radoté
nous eussions radoté
vous eussiez radoté
ils/elles eussent radoté

RADOTER

(ra-do-té) v. n.
Tenir des discours qui manquent de sens et annoncent un affaiblissement d'esprit.
Un octogénaire plantait ; Passe encor de bâtir, mais planter à cet âge ! Disaient trois jouvenceaux enfants du voisinage ; Assurément il radotait [LA FONT., Fabl. XI, 8]
Je lui donne ma parole de n'être point malade, de ne point vieillir, de ne point radoter, et qu'elle m'aimera toujours malgré sa menace [SÉV., 588]
On avertit seulement que l'état du vieillard n'arrive pas précisément à soixante ou à soixante et dix ans ; que tous les vieillards ne radotent pas.... [MALEBR., Recherche, II, II, 1]
Je vous remercie de m'apprendre que je radote [Mme DU DEFFANT, Lett. à H. Walpole, t. II, p. 41, dans POUGENS]
Fig. et familièrement. Dire des choses sans raison, sans fondement.
Je crois qu'à mon avis tout le monde radote [RÉGNIER, Sat. XI]
Quoi ! moi ! quoi ! ces gens-là ! l'on radote, je pense ; à moi les proposer ! hélas ! ils font pitié [LA FONT., Fabl. VII, 5]
Si je ne parle point, vous direz que je n'entends point ; si je parle, vous direz que je radote [MAINTENON, Lett. à Mme de Dangeau, t. VII, p. 76, dans POUGENS.]
Un pédant.... Croit qu'un livre fait tout, et que sans Aristote La raison ne voit goutte et le bon sens radote [BOILEAU, Sat. IV]
Pour moi, je reste seul dans mon lit, et j'y radote en vers et en prose [VOLT., Lett. Laharpe, 19 nov. 1777]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Charles li magnes velz est e redotez [, Ch. de Rol. LXX]
  • XIIIe s.
    Sire, fait Renart, or oez : Cist mastins est moult desreez ; Il radote ou a trop beü, Ou il a tot son sens perdu [, Ren. 19431]
    Il envieillissent et redotent [, Fabl. et cont. édit. MÉON, t. II, p. 335]
  • XVIe s.
    Il radote, dist frere Jan, le paoure dyable [RAB., Pant. IV, 20]
    ....Et qu'estant son pere ainsi radotté et variable comme il estoit [AMYOT, Artax. 41]

ÉTYMOLOGIE

  • La forme la plus ancienne est redoter, qui vient de re et d'un thème germanique : holl. dutten, angl. to dote, radoter. Le re ou ra, dit Diez, sert à exprimer l'action comme se répétant. Génin, dans sa note sur le vers de la Chanson de Roland, le tire de redorsare, le redos, retour à un état antérieur, à l'enfance ; mais l'rs ou l's de redos ne peuvent devenir t.

radoter

RADOTER. v. intr. Tenir des propos décousus qui prouvent un affaiblissement de l'esprit. Il est si vieux qu'il radote. Il ne sait plus ce qu'il dit, il ne fait que radoter. Il commence à radoter.

Il signifie, figurément et familièrement, Dire des choses sans raison, sans fondement. Qu'est-ce que vous me radotez là?

radoter

Radoter, Delirare, Desipere.

Veillard qui radote, Delirans senex, Desipiens.

Radotant, Delirans.

Synonymes et Contraires

radoter

verbe intransitif radoter
Tenir des propos incohérents.
délirer, déraisonner, divaguer -familier: déménager, dérailler -littéraire: extravaguer -populaire: débloquer.

radoter

verbe transitif radoter
Répéter les mêmes propos.
Traductions

radoter

kletsen, wauwelen, zeurendotage, doteradotieren (ʀadɔte)
verbe intransitif
répéter sans cesse la même chose

radoter

[ʀadɔte] vi → to ramble on