raffiner


Recherches associées à raffiner: raffiné

raffiner

v.t.
1. Soumettre un produit industriel au raffinage : Raffiner du sucre
2. Litt. Rendre plus subtil, plus délicat : Ce manuel l'a aidé à raffiner son langage
v.t. ind. (sur)
1. Pousser très loin la recherche de la délicatesse, du détail subtil : Il raffine sur son apparence.
2. (Sans compl.) Faire preuve d'un excès d'exigence : Ne raffinez pas tant, c'est très bien ainsi.

raffiner


Participe passé: raffiné
Gérondif: raffinant

Indicatif présent
je raffine
tu raffines
il/elle raffine
nous raffinons
vous raffinez
ils/elles raffinent
Passé simple
je raffinai
tu raffinas
il/elle raffina
nous raffinâmes
vous raffinâtes
ils/elles raffinèrent
Imparfait
je raffinais
tu raffinais
il/elle raffinait
nous raffinions
vous raffiniez
ils/elles raffinaient
Futur
je raffinerai
tu raffineras
il/elle raffinera
nous raffinerons
vous raffinerez
ils/elles raffineront
Conditionnel présent
je raffinerais
tu raffinerais
il/elle raffinerait
nous raffinerions
vous raffineriez
ils/elles raffineraient
Subjonctif imparfait
je raffinasse
tu raffinasses
il/elle raffinât
nous raffinassions
vous raffinassiez
ils/elles raffinassent
Subjonctif présent
je raffine
tu raffines
il/elle raffine
nous raffinions
vous raffiniez
ils/elles raffinent
Impératif
raffine (tu)
raffinons (nous)
raffinez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais raffiné
tu avais raffiné
il/elle avait raffiné
nous avions raffiné
vous aviez raffiné
ils/elles avaient raffiné
Futur antérieur
j'aurai raffiné
tu auras raffiné
il/elle aura raffiné
nous aurons raffiné
vous aurez raffiné
ils/elles auront raffiné
Passé composé
j'ai raffiné
tu as raffiné
il/elle a raffiné
nous avons raffiné
vous avez raffiné
ils/elles ont raffiné
Conditionnel passé
j'aurais raffiné
tu aurais raffiné
il/elle aurait raffiné
nous aurions raffiné
vous auriez raffiné
ils/elles auraient raffiné
Passé antérieur
j'eus raffiné
tu eus raffiné
il/elle eut raffiné
nous eûmes raffiné
vous eûtes raffiné
ils/elles eurent raffiné
Subjonctif passé
j'aie raffiné
tu aies raffiné
il/elle ait raffiné
nous ayons raffiné
vous ayez raffiné
ils/elles aient raffiné
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse raffiné
tu eusses raffiné
il/elle eût raffiné
nous eussions raffiné
vous eussiez raffiné
ils/elles eussent raffiné

RAFFINER

(ra-fi-né) v. a.
Rendre plus fin, plus pur. Raffiner le sucre.
Les Vénitiens, à raison de leur commerce si brillant autrefois avec le Levant, ont les premiers reçu et les premiers purifié ou raffiné le borax [FOURCROY, Conn. chim. t. III, p. 329]
Raffiner le salpêtre, lui enlever les 8 à 10 pour 100 de substances étrangères qu'il contient à l'état brut. Raffiner ou affiner le fromage, lui donner un goût plus fin.
Terme de relieur.
Raffiner le carton, coller du côté du mors une bande de papier plus ou moins large pour le rendre plus propre et plus dur, [, Manuel du relieur, p. 337, Roret 1827]
Terme de papetier. Réduire à une plus grande ténuité la matière du chiffon effiloqué. Terme de verrier. Chauffer fortement le four quand le verre se gâte pendant le travail.
Fig. Rendre plus délicat, plus subtil, plus fin.
Les favoris ignorants sont en perpétuel danger de se perdre et de perdre leur pays, lors même qu'ils ont raffiné leur ignorance par l'usage de la cour [BALZ., De la cour, 2e discours.]
Ils disent librement que leur expérience A raffiné les vers fantastiques d'humeur, Ainsi que les Gascons ont fait le point d'honneur [RÉGNIER, Sat. IX]
On dit que l'usage raffine l'oreille, par ce qu'il allie plus vite, avec les sons qui la frappent, le jugement que porte l'esprit sur la beauté des accords [BOSSUET, Conn. I, 8]
Qui ne voit par expérience que la raison, ministre des sens, et appliquée tout entière à les servir, emploie toute son industrie à raffiner leur goût, à irriter leur appétit, à leur assaisonner leurs objets ? [ID., Panég. St Benoît, 1]
Cet art [l'imprimerie], disait Boyer, a troublé les familles ; Il a trop raffiné les garçons et les filles [VOLT., Ép. 100]
V. n.
Porter un excès de subtilité dans.... Il est vrai qu'en beaucoup de points elle [la justice] dépend des lois positives ; mais le langage de la loi est simple ; sans vouloir briller ni raffiner, elle ne veut être que nette et précise [BOSSUET, Polit. VIII, 3, 5]
On concluait qu'il ne fallait pas, en matière de religion, raffiner plus que nos ancêtres, ni entreprendre de changer le monde [ID., Hist. II, 12]
Mais vous, qui raffinez sur les écrits des autres, De quel œil pensez-vous qu'on regarde les vôtres ? [BOILEAU, Sat. IX]
On ne pourrait abolir les duels en établissant des écoles où l'on raffinerait sur le point d'honneur [MONTESQ., Rom. XXII]
Porter un excès de recherche dans.
Philippe, déjà vieux, raffine sur la propreté et sur la mollesse ; il passe aux petites délicatesses [LA BRUY., XI]
Il lui suffisait de se relâcher l'esprit, et il n'avait pas le temps de mettre beaucoup de soin à raffiner sur les plaisirs [FONTENELLE, Czar Pierre.]
N'est-ce pas parmi les grands que la débauche plus affreuse raffine même sur les crimes communs ? [MASS., Carême. Immutab.]
Ils ont le goût trop simple pour raffiner de la sorte [DESTOUCH., Fausse Agnès, I, 2]
Aller plus loin que les autres en quelque chose.
C'était en menterie un auteur très célèbre, Qui sut y raffiner de si digne façon Qu'aux maîtres du métier il en aût fait leçon [CORN., Suite du Ment. I, 6]
Je passe pour un homme à pouvoir raffiner Sur les airs les plus fins qu'on se puisse donner [HAUTEROCHE, Bourg. de qual. II, 1]
Ayant su raffiner sur l'amour conjugal [LA FONT., Matr.]
Je n'ai point voulu raffiner sur cette discussion des temps [BOSSUET, Hist. I, 1]
Quand on parle de sauce, il faut qu'on y raffine [BOILEAU, Sat. III]
Faire des recherches, des découvertes nouvelles (sens qui a vieilli). On a bien raffiné depuis peu dans la mécanique.
Se raffiner, v. réfl. Devenir plus fin, moins simple, plus habile.
C'est par l'expérience que les esprits se raffinent [BOSSUET, Polit. V, II, 7]
Les nations d'Europe se raffinent tous les jours [MONTESQ., Lett. pers. 19]
Le monde va toujours, dit-on, se raffinant un peu [VOLT., Dict. phil. Miracles.]
Il se dit aussi des choses.
Voyez, je vous prie, comme tout s'est raffiné sur notre Loire [il s'agit d'un voyage en bateau], et combien nous étions grossiers autrefois [SÉV., 9 mai 1680]
La politique s'étant raffinée plus que perfectionnée en Europe [VOLT., Louis XV, 32]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et affiner.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • RAFFINER. Ajoutez : - HIST. XVIe s.
    Ainsi que les charbons ardens et les flammesches du purgatoire se reservent après ceste vie pour raffiner et recalciner les ames catholiques [MARNIX DE SAINTE-ALDEGONDE, Tableau des differends de la religion, t. IV, p. 113, éd. Quinet.]

raffiner

RAFFINER. v. a. Rendre plus fin, plus pur. Raffiner le salpêtre. Raffiner le sucre.

Il est quelquefois neutre, et signifie, Faire des recherches, des découvertes nouvelles. Il a bien raffiné sur cette science. On a bien raffiné depuis peu sur les arts, sur la mécanique. Ce sens vieillit.

Il signifie aussi, Subtiliser. Il raffine sur tout. Raffiner sur le point d'honneur. Raffiner sur la langue.

Il s'emploie avec le pronom personnel, et signifie, Devenir plus fin, moins simple. Le monde se raffine tous les jours. Quand il vint à Paris, il était bien neuf, mais il s'est raffiné. Le siècle s'est bien raffiné.

Synonymes et Contraires

raffiner

verbe raffiner
Littéraire. Rendre plus subtil.
Traductions

raffiner

raffinieren, verfeinern, raffiniertrefine, rarefyraffineren, verfijnen, louteren, tot het uiterste gaan, zuiverenזיכך (פיעל), זיקק (פיעל), זקק (פ'), עידן (פיעל), עִדֵּן, זִכֵּךְapurarpuhdistaaapurarγυαλίζω, ραφινάρωraffinareupřesněníforfineFörfina (ʀafine)
verbe transitif
rendre plus pur ou propre à laconsommation raffiner du pétrole

raffiner

[ʀafine] vt → to refine