ragréer

(Mot repris de ragréés)

RAGRÉER

(ra-gré-é) v. a.
Terme d'architecture. Mettre la dernière main à une construction, en repassant le marteau et la râpe aux parements des murs, et en terminant les corniches et moulures Ragréer une maison, une façade, les remettre à neuf. Terme de menuiserie et de serrurerie. Faire disparaître les inégalités d'un ouvrage, le polir.
Terme de jardinage. Ragréer une branche d'arbre, unir avec la serpette l'extrémité d'une partie qu'on a sciée.
Terme de marin. Gréer de nouveau.
J'avais besoin de M. Marcilly pour m'aider à ragréer mon navire qui était tout désemparé [, Saint-Pol à Pontchartrain, 3 juill. 1694, dans JAL]
Se ragréer, v. réfl. Signifie, dans la marine, se pourvoir de ce qui manque. Se ragréer d'une vergue. Absolument. Le navire se ragrée.

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et agréer ?

ragréer

RAGRÉER. v. tr. Il signifie, en termes d'Architecture, Mettre la dernière main à une construction, en repassant le marteau et la ripe aux parements des murs, pour les rendre unis et polis, et en terminant les corniches et les moulures qui ne sont qu'en masse. Il se dit aussi de l'Opération analogue par laquelle on remet un édifice à neuf. Ragréer une maison, une façade.

Ragréer un ouvrage de menuiserie, de serrurerie, y mettre la dernière main; en faire disparaître toutes les inégalités avec les outils qui servent à unir, à polir.

Ragréer une branche d'arbre, Après qu'une branche a été sciée, couper, unir avec la serpette la surface du moignon.

En termes de Marine, SE RAGRÉER signifie Se réparer, se pourvoir de ce qui manque. Ils travaillèrent à se ragréer d'une grande vergue, d'un mot d'artimon. On dit aussi absolument Se ragréer.

ragréer


RAGRÉER, v. act. RAGRÉMENT, s. m. [Ragré-é, ragréman: 2e é fer. 3e é aussi fer. au 1er.] Dans les arts qui emploient le fer ou le bois, c'est polir, unir. En termes de Marine, se ragréer, c'est se réparer, ou se pourvoir de ce qui manque. = Ragrément est, dans le 1er sens, l'action de ragréer, ou l'éfet de cette action.
   REM. Ragréer, au figuré, n' est bon que pour le style plaisant ou critique. "Dês qu'il fait des éforts pour ragréer sa fragile réputation, il faut bien le rabatre sur son fauteuil. Linguet,