raisonné, ée

RAISONNÉ, ÉE1

(rè-zo-né, née) part. passé de raisonner
Conforme aux règles du raisonnement. Cela est mal raisonné. Bien raisonné !
Qui est le résultat d'un raisonnement.
Vous refusez Mandane avec tant de respect, Qu'il est trop raisonné pour n'être point suspect [CORN., Suréna, IV, 4]
Il faut accorder les contradictions qui ne sont qu'apparentes ; il faut faire un choix bien raisonné quand elles sont réelles [FONT., De Lisle.]
Appuyé de raisons. Requête raisonnée.
Ô vous, fanatiques actifs, qui depuis longtemps troublez la terre par vos querelles raisonnées.... [VOLT., Dial. 28]
Il se dit de toute méthode ou traité qui rend raison des règles.
Les raisonnements de la grammaire raisonnée sont très simples et très uniformes, comme j'espère qu'on le reconnaîtra dans le traité de la syntaxe [DUMARS., Œuv. t. I, p. 32]
Analyse raisonnée, analyse accompagnée de réflexions.