ramier

ramier

adj.m. [ de l'anc. fr. raim, rameau ]
Se dit d'un gros pigeon très commun dans les villes d'Europe : Un pigeon ramier.
n.m.
Pigeon ramier : Donner des graines aux ramiers palombe

RAMIER1

(ra-mié ; l'r ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des ra-mié-z excellents) s. m.
Gros pigeon sauvage qui niche sur les arbres.
Je riais de le voir avec sa mine étique, En lapins de garenne ériger nos clapiers, Et nos pigeons cauchois en superbes ramiers [BOILEAU, Sat. III]
Il ne paraît pas que le ramier produise avec le biset, puisque tous deux fréquentent le même lieu sans se mêler ensemble [BUFF., Ois. t. IV, p. 362]
Grand ramier, pigeon massart, columba palumbus, L. Petit ramier, petit massart, pigeon sauvage, columba oenas, L. Adj. m. Pigeon ramier.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Coulons ramiers viennent de trois ans en trois ans [, Ménagier, II, 5]
  • XVIe s.
    Amour de ramiere [colombe], blandissement de chien [LEROUX DE LINCY, Prov. t. I, p. 198]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. ramier, oiseau branchier ; de rame 1, avec la terminaison ier qui marque la manière d'être : le ramier est proprement un oiseau qui se tient dans les branches ; l'usage a particularisé le sens.

RAMIER2

(ra-mié) s. m.
Terme rural. Grand amas de branches et de tiges rassemblées pour être mises en fagots.
Au plur. Branchages coupés que le gibier à poil ronge dans les bois où il y a des ventes.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Les cles des portes vit luinz pendre à un ramier [branchage] : Erramment les saisi, ne s'i volt rien targier [, Th. le mart. 47]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, ramier, jeune bois, sommités des arbres ; provenç. ramier, ramée ; de rame 1, avec la terminaison ier qui marque la manière d'être.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. RAMIER. Ajoutez :
    Nom donné, dans le sud-ouest de la France, à des boutures de rameaux de saule et de peuplier qu'on plante avec toutes leurs ramilles sur le bord d'une rivière, pour diminuer la rapidité du cours de l'eau dans les débordements.
    Une compagnie de pontonniers, écrit-on de Toulouse, vient de jeter sur la Garonne un pont de bateaux reliant le ramier du moulin de Bazacle au quartier de Bourassol à Saint-Cyprien [, Journ. offic. 7 juill. 1875, p. 5053, 1re col.]

RAMIER3

(ra-mié) s. m.
Nom donné dans les galères à l'espace ouvert qui existait entre le pont et l'arbalêtrière.

ÉTYMOLOGIE

  • Ramer 1.

ramier

RAMIER. n. m. Gros pigeon sauvage qui niche sur les arbres. On dit aussi adjectivement Pigeon ramier.

ramier

Ramier, ou Coulomb ramier Pic. Mansart, multis Palombe, Palumbus, vel Palumbes, Nomen videtur habere ab arborum ramis.

Traductions

ramier

гривяк

ramier

tudó

ramier

holub, hřivnáč

ramier

ringdue

ramier

Holztaube, Ringeltaube

ramier

ringokolombo

ramier

paloma, torcaz

ramier

جنگلی, کبوتر

ramier

sepelkyyhky

ramier

houtduif

ramier

gołąb, grzywacz

ramier

pombo

ramier

holub, hrivnák

ramier

ringduva

ramier

[ʀamje] nm (aussi pigeon ramier) → wood pigeon