ramification

(Mot repris de ramifications)

ramification

n.f.
1. En botanique, division d'un végétal arborescent : Les ramifications d'une tige.
2. En anatomie, division d'un vaisseau sanguin, d'un nerf en rameaux ; chacun de ces rameaux.
3. Subdivision d'une organisation, d'un centre d'activités ; prolongement : Ce groupuscule a des ramifications à l'étranger.

RAMIFICATION

(ra-mi-fi-ka-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Terme de botanique. Division d'une tige en plusieurs rameaux. Se dit aussi très souvent des divisions elles-mêmes. Disposition des branches. La ramification du chêne.
Terme d'anatomie. Mode suivant lequel se divisent les artères, les veines, les nerfs ; ces divisions elles-mêmes.
Les parties étaient injectées de façon que les dernières ramifications des vaisseaux, plus fines que des fils d'araignée, devenaient visibles, et, ce qui est encore plus étonnant, ne l'étaient pas quelquefois sans microscope [FONTEN., Ruysch.]
On observait des ramifications de vaisseaux d'un blanc argenté qui ne pouvaient être prises que pour des trachées [BONNET, Hist. nat. mém. Œuv. t. III, p. 27, dans POUGENS]
On s'en sert en parlant des mines. Ramification des filons.
Fig. Subdivisions d'une science, d'un sujet, d'une matière. Suivre son sujet dans toutes ses ramifications.
Fig. Se dit d'une secte, d'un complot. Les ramifications de cette secte s'étendaient très loin.
Les colons découvrirent les traces d'un complot parmi les noirs, et l'on disait qu'il avait des ramifications chez les sauvages [CHATEAUBR., Natch. liv. IX]
La police va découvrir une grande conspiration qui aura, dit-on, de grandes ramifications dans les provinces et dans l'armée [P. L. COUR., Livret.]
[Un complot] dont les ramifications, partant de Rouen... s'étendent jusqu'à Vire.... en traversant.... Falaise [C. DELAV., Cons. rapp. I, 9]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Depuis la cinquieme vertebre du dos, l'artere fait telles ramifications qui s'ensuivent.... [PARÉ, I, 22]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. RAMIFIER.

ramification

RAMIFICATION. n. f. Division, en plusieurs rameaux. La ramification d'une tige, des artères des veines, des nerfs.

Il se dit également de Chacun des rameaux produits. Ramifications vasculaires, nerveuses.

Il se dit, figurément, des Subdivisions d'un science, d'une étude. Il a étudié son sujet jusqu'aux moindres ramifications.

Il se dit aussi d'une Secte, d'un complot Les ramifications de cette secte s'étendaient fort loin. La police découvrit les traces d'un complot dont les ramifications s'étendaient en province.

ramification


RAMIFICATION, s. f. SE RAMIFIER, v. r. [Ramifika-cion, mifi-é.] Ils expriment l'action de se diviser en plusieurs rameaux. Ils se disent tous deux au propre des veines et des artères. Le verbe se dit aussi des arbres. Fontenelle l'a employé au figuré. Il dit de Leibnitz. "Ses idées sont... vastes. Elles partent dabord d'une grande universalité, qui en est comme le tronc, et ensuite se divisent, se subdivisent et, pour ainsi dire, se ramifient prèsque à l'infini. D'autres Ecrivains s'en sont servi sans correctif.

Traductions

ramification

ramification, fork, offshoot

ramification

diramazione

ramification

ramificación

ramification

Verzweigung

ramification

ветвление

ramification

ramificação

ramification

分支

ramification

分支

ramification

větvení

ramification

分岐

ramification

분기

ramification

[ʀamifikasjɔ̃] nframification