raminagrobis ou rominagrobis

RAMINAGROBIS ou ROMINAGROBIS

(ra-mi-na-gro-bis' ou ro-mi-na-gro-bis') s. m.
Nom donné par plaisanterie au chat.
Les plus beaux chats d'Espagne ne sont que des chats brûlés au prix de lui, et Rominagrobis même (vous savez bien madame, que Rominagrobis est prince des chats) ne saurait avoir meilleure mine [VOIT., Lett. 153]
Or bien, sans crier davantage, Rapportons-nous, dit-elle, à Raminagrobis ; C'était un chat vivant comme un dévot ermite.... [LA FONT., Fabl. VII, 16]
Une jeune souris, de peu d'expérience, Crut fléchir un vieux chat, implorant sa clémence, Et payant de raisons le Raminagrobis [ID., Fabl. XII, 5]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Nous avons ici, près la Villaumere, un vieux poëte : c'est Raminagrobis, lequel en seconde nopce espousa la grande gourre dont naquit la belle basoche [RAB., Pant. III, 21]
    Cela tenoit plus d'un grand satrape, d'un soudan, lesquels s'estudient trop à tenir leur gravité et reputation, et à faire des raminagrobis de guerre.... [BRANT., Capit. franç. t. III, p. 95, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Dans ce mot on ne connaît que la finale grobis (voy. GROS-BIS). Quant à ramina, Le Duchat y voit raoul, dit pour matou, et hermine ou mine ; Borel, domine grobis ; Jaubert, rominer, qui se dit en Berry du murmure de satisfaction des chats. Cette dernière étymologie paraît véritable.