ramoner

(Mot repris de ramonai)

ramoner

v.t. [ de l'anc. fr. ramon, balai, de raim, rameau ]
Débarrasser un conduit, un appareil de la suie qui s'y est déposée : Ramoner une cheminée.

ramoner


Participe passé: ramoné
Gérondif: ramonant

Indicatif présent
je ramone
tu ramones
il/elle ramone
nous ramonons
vous ramonez
ils/elles ramonent
Passé simple
je ramonai
tu ramonas
il/elle ramona
nous ramonâmes
vous ramonâtes
ils/elles ramonèrent
Imparfait
je ramonais
tu ramonais
il/elle ramonait
nous ramonions
vous ramoniez
ils/elles ramonaient
Futur
je ramonerai
tu ramoneras
il/elle ramonera
nous ramonerons
vous ramonerez
ils/elles ramoneront
Conditionnel présent
je ramonerais
tu ramonerais
il/elle ramonerait
nous ramonerions
vous ramoneriez
ils/elles ramoneraient
Subjonctif imparfait
je ramonasse
tu ramonasses
il/elle ramonât
nous ramonassions
vous ramonassiez
ils/elles ramonassent
Subjonctif présent
je ramone
tu ramones
il/elle ramone
nous ramonions
vous ramoniez
ils/elles ramonent
Impératif
ramone (tu)
ramonons (nous)
ramonez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais ramoné
tu avais ramoné
il/elle avait ramoné
nous avions ramoné
vous aviez ramoné
ils/elles avaient ramoné
Futur antérieur
j'aurai ramoné
tu auras ramoné
il/elle aura ramoné
nous aurons ramoné
vous aurez ramoné
ils/elles auront ramoné
Passé composé
j'ai ramoné
tu as ramoné
il/elle a ramoné
nous avons ramoné
vous avez ramoné
ils/elles ont ramoné
Conditionnel passé
j'aurais ramoné
tu aurais ramoné
il/elle aurait ramoné
nous aurions ramoné
vous auriez ramoné
ils/elles auraient ramoné
Passé antérieur
j'eus ramoné
tu eus ramoné
il/elle eut ramoné
nous eûmes ramoné
vous eûtes ramoné
ils/elles eurent ramoné
Subjonctif passé
j'aie ramoné
tu aies ramoné
il/elle ait ramoné
nous ayons ramoné
vous ayez ramoné
ils/elles aient ramoné
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse ramoné
tu eusses ramoné
il/elle eût ramoné
nous eussions ramoné
vous eussiez ramoné
ils/elles eussent ramoné

RAMONER

(ra-mo-né) v. a.
Nettoyer le tuyau d'une cheminée, en ôter la suie. Fig. et populairement. Ramoner quelqu'un, le gronder, lui faire une vive réprimande.
Se ramoner, v. réfl. Être ramoné. Les cheminées se ramonent tous les ans.

REMARQUE

  • L'Académie ne met qu'une n à ramoner ; dans les mots de ce genre elle en met deux : sermonner, etc. Il faudrait partout suivre l'uniformité ; et le mieux serait de ne mettre qu'une n.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Il n'i a chambrete petite, Qui ne soit si bien ramonée Que jà poudre n'i ert [sera] trouvée [RUTEBEUF, t. II, p. 234]
  • XIVe s.
    À Pierre de Causaing, pour ramonner et netyer le markiet où li fiens avoit esté [CAFFIAUX, Régence d'Aubert de Bavière, p. 58]
  • XVe s.
    Et s'en vont entre-tailler l'ung l'autre aux espées nues, tant qu'ils peuvent ramonner de haut à la force des bras [, Perceforest, t. I, f° 25]
  • XVIe s.
    Une chambriere, qui se disoit Picarde (combien qu'elle fust Normande), de laquelle il avoit prins un peu auparavant que ramon estoit un balai, et ramonner, balier, en la chansonnette : Ramonnez-moi ma cheminée [DES PÉRIERS, Contes, XCVIII]

ÉTYMOLOGIE

  • Ramon ; picard, ramonner, balayer.

ramoner

RAMONER. v. tr. Nettoyer le tuyau d'une cheminée, en faire tomber la suie. Ramoner la cheminée.

ramoner


RAMONER, v. act. RAMONEUR, s. m. [Ramoné, neur 3e é fer. au 1er: l'o est long devant l'e muet: il ramône, il ramônera etc.] Ramoner, c' est nétoyer le tuyau d'une cheminée, en ôter la suie. Ramoneur, celui, dont le métier est de ramoner les cheminées.

Traductions

ramoner

sweepforbire (ʀamɔne)
verbe transitif
nettoyer un conduit, un tuyau ramoner une cheminée

ramoner

[ʀamɔne] vt
[+ cheminée] → to sweep
[+ pipe] → to clean