rang

rang

[ rɑ̃] n.m. [ du frq. ]
1. Suite de personnes ou de choses disposées les unes à côté des autres, sur une même ligne : Les enfants se mettent en rangs avant d'entrer dans la classe file rangée
2. Catégorie de personnes ayant les mêmes opinions, les mêmes intérêts : Ils sont venus grossir les rangs des déçus de la mondialisation camp, nombre, parti groupe, organisation, société
3. Situation de qqn dans une classification ; ordre : Ils sont classés par rang d'âge.
4. Place occupée par qqn dans la hiérarchie sociale : Elle a désormais rang de ministre d'État grade condition, qualité
5. Degré d'importance, de valeur, attribué à qqn, à qqch : Un dramaturge de second rang ordre niveau
6. Série de mailles sur une même ligne, dans un ouvrage au tricot, au crochet.
7. Au Canada, portion de territoire rural constituée d'une série de parcelles étroites et parallèles délimitées par un cours d'eau ou un chemin ; ce chemin.
Au rang de,
dans la catégorie de, des : La lutte contre l'exclusion a été placée au rang de priorité nationale ; au nombre de, parmi : Elle l'a mis au rang de ses amis ; au grade de : Il a été élevé au rang de directeur général.
Se mettre sur les rangs,
se mettre au nombre des personnes qui postulent ou sollicitent qqch.
Militaire du rang,
militaire qui n'est ni officier ni sous-officier.
Prendre rang parmi ou dans,
figurer parmi, être au nombre de : Elle a pris rang parmi les grands écrivains contemporains.
Rentrer dans le rang,
renoncer à ses prérogatives ; abandonner ses ambitions ou ses volontés d'indépendance.
Serrer les rangs,
se rapprocher les uns des autres pour tenir moins de place ; fig., se soutenir mutuellement.

RANG

(ran ; le g se lie et prend le son du k : un ran-k élevé ; aller de ran-k en rang ; au pluriel, l's se lie : des ran-z entiers) s. m.
Disposition de choses ou de personnes sur une même ligne. Rang d'arbres. Rangs de dents.
Ces rois et ces princes anéantis, parmi lesquels à peine peut on la placer, tant les rangs y sont pressés [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
C'est un petit village ou plutôt un hameau, Bâti sur le penchant d'un long rang de collines [BOILEAU, Épître VI]
Il est vrai qu'en supposant ces rangs de rames [dans les vaisseaux des anciens] perpendiculairement les uns sur les autres, il n'est pas aisé de comprendre comment se pouvait faire la manœuvre [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 572, dans POUGENS]
En dansant, un petit rang de perles s'est détaché de son habit ; je m'en suis emparé, sans que personne s'en soit aperçu [GENLIS, Mères riv. t. III, p. 150, dans POUGENS]
Au théâtre, loges de premier rang, de deuxième rang, premières loges, deuxièmes loges. Dans les galères, les rangs, les forçats qui les faisaient marcher. Le service des rangs sauva notre galère. Terme de manége. L'endroit du manége où les élèves se tiennent l'un à côté de l'autre, et d'où ils sortent pour travailler tour à tour. Rang d'écurie, nombre de chevaux attachés à un même râtelier. Grand rang, le rang le plus nombreux ou les plus beaux chevaux. Espèce de table que les typographes établissent sur des tréteaux pour y placer leurs casses. Terme de maçonnerie. Se dit des assises d'un mur en pierre ou en moellon. Terme de marine. Faux rang, vide dans l'arrimage.
Suite de soldats placés les uns à côté des autres. Mettre en rang. Serrez les rangs. Ils avaient rompu les rangs.
Quand notre dictateur devant les rangs s'avance [CORN., Hor. I, 4]
Dans leurs rangs à ce lâche ils ont donné retraite ! [ID., ib. III, 6]
Aussitôt qu'il eut porté de rang en rang l'ardeur dont il était animé [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Trois rangs, tirant à la fois et avançant ensuite rapidement, décident aujourd'hui du sort des batailles [VOLT., Louis XIV, 18]
Le premier rang de sa compagnie [du roi de Prusse, père de Frédéric II] était composé d'hommes dont le plus petit avait sept pieds de haut ; il les faisait acheter au bout de l'Europe et de l'Asie [ID., Comm. œuv. aut. Henr.]
Et nous prenons nos rangs dans un morne silence [C. DELAV., Paria, V, 6]
Il [Napoléon, à Moscou, passant des revues] déclare que jusqu'alors c'est par erreur qu'on les a rangés [les bataillons] sur trois hommes de hauteur, que deux suffisent ; il ne forme donc plus son infanterie que sur deux rangs [SÉGUR, Hist. Nap. VIII, 11]
On remarqua un bataillon qui, s'étant présenté de flanc aux batteries russes, perdit un rang entier de l'un de ses pelotons par un seul boulet ; vingt-deux hommes tombèrent par le même coup [ID., ib. VI, 4]
Entrer dans les rangs d'une armée, être admis, être incorporé dans une armée. On dit de même : j'ai combattu, j'ai servi dans vos rangs ; nous l'avons admis dans nos rangs ; il fut chassé des rangs de l'armée. Terme de tournoi et de combat de barrière. Se mettre sur les rangs, paraître sur les rangs, se présenter au combat, montrer qu'on est prêt à entrer en lice. Fig. Être sur les rangs, se mettre sur les rangs, être, se mettre parmi les prétendants à un emploi, à une charge, etc. Il s'est mis sur les rangs pour la députation.
Tant de concurrents Que la soif de régner avait mis sur les rangs [CORN., Pulch. II, 1]
Que veut-il, dira-t-on ; quelle fougue indiscrète Ramène sur les rangs encor ce vain athlète ? [BOILEAU, Épître X]
Il crut qu'il méritait son attention, et s'était mis sur les rangs [HAMILT., Gramm. 5]
On dit de même : entrer sur les rangs.
Phébus même aurait peur s'il entrait sur les rangs [BOILEAU, Épître I]
Être sur les rangs, paraître dans le monde avec crédit, faveur, autorité ; locution qui a vieilli.
Ah ! Dieu vous gard' la belle ville, Vous voici donques sur les rangs ? [ST-AMAND, Rome ridicule, stance 9]
Rome fut saccagée, jusques à ce que Mucien et Marcellus vinrent sur les rangs [PERROT D'ABLANCOURT, Tacite, Hist. II, 42]
Place qui appartient, qui convient à une personne ou à une chose parmi plusieurs autres. Ils prirent séance chacun selon son rang. Rang d'ancienneté. Rang de taille. Remettre un livre à son rang.
L'homme ne sait à quel rang se mettre ; il est visiblement égaré, et tombé de son vrai lieu sans le pouvoir retrouver [PASC., Pens. VIII, 12, éd. HAVET.]
Il [Alexandre Sévère] avait une autre chapelle où l'on voyait l'image d'Achille et de quelques autres grands hommes ; mais Jésus-Christ était placé dans le premier rang [BOSSUET, Hist. M, 12]
Dans le ciel les rangs ne seront marqués que par les vertus [MAINTENON, Lett. à Mme de la Viefville, 9 avr. 1713]
Opiner, parler à son rang, opiner, parler selon la place qu'on occupe. Terme de marine. Se former par rang de vitesse, se dit d'une armée, d'une escadre, dont les vaisseaux se rangent le plus promptement possible sur les divers points d'une ligne de combat, quel que soit le poste ordinaire de chaque vaisseau. En termes d'étiquette, avoir rang avant, après, marcher devant. après.
Le même traitement fut assuré au duc d'Enghien, et la maison de France garda son rang sur celle d'Autriche, jusque dans Bruxelles [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Le patriarche de Russie fut dès lors sacré par les évêques russes, non par le patriarche ; il eut rang dans l'Église grecque après celui de Jérusalem [VOLT., Russie, I, 2]
Fig. Il se dit des différentes classes de la société. La distinction des rangs. Tirer quelqu'un des derniers rangs.
Et dans les plus bas rangs les noms les plus abjects Ont voulu s'ennoblir par de si hauts projets [CORN., Cinna, IV, 3]
Il ne suffit pas qu'il y ait dans une monarchie des rangs intermédiaires, il faut encore un dépôt de lois [MONTESQ., Esp. II, 4]
Particulièrement. Haute position dans la société. Élever quelqu'un au rang de sénateur. Des femmes d'un haut rang.
Je t'ai préféré même à ceux dont les parents Ont jadis dans mon camp tenu les premiers rangs [CORN., Cinna, V, 1]
Ne manquez pas, d'un haut ton, De les saluer par leur nom, De quelque rang qu'ils puissent être ; Cette familiarité Donne à quiconque en use un air de qualité [MOL., Remerc. au roi.]
Plus mon rang a d'éclat, plus l'affront est sanglant [ID., Psyché, Prologue.]
Je suis seule.... je ne tiens aucune place ni aucun rang sur terre, que dans votre cœur.... et dans celui de mes amis.... mais vous, dans le rang que vous tenez.... [SÉV., 606]
Si son rang la distinguait, elle était encore plus distinguée par son mérite [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
C'est là [dans l'histoire] que les rois n'ont plus de rang que par leurs vertus [ID., ib.]
Vous y verrez des saints qui ont tenu dans le monde les mêmes rangs que vous y tenez aujourd'hui [BOURDAL., Avent, Sainteté, 302]
Viens briller près de moi dans le rang qui t'est dû [RAC., Esth. III, 7]
Mettez au premier rang ceux qui ont une noblesse plus ancienne et plus éclatante [FÉN., Tél. XI]
J'étais jeune et superbe et nourri dans un rang Où l'on puisa toujours l'orgueil avec le sang [VOLT., Œdipe, IV, 1]
Fig. Importance d'une personne.
Camille, qui ne tient que le second rang dans les trois premiers actes et y laisse le premier à Sabine, prend le premier en ces deux derniers [CORN., Hor. examen.]
Il se dit aussi des choses.
Quoi que doive un monarque, et dût-il sa couronne, Il doit à ses sujets encor plus qu'à personne ; Il cesse de devoir quand la dette est d'un rang à ne point l'acquitter qu'aux dépens de leur sang [ID., Pomp. I, 1]
Mettre une chose au rang des péchés oubliés, voy. PÉCHÉ, n° 1.
Fig.
Place qu'une personne tient dans l'estime des hommes.... vous tenez encor même rang dans son âme [CORN., D. Sanche, I, 3]
Lui qui d'un honnête homme à la cour tient le rang [MOL., Mis. V, 1]
Donnez-moi la joie de voir que vous êtes persuadé que vous êtes au premier rang de tout ce qui m'est le plus cher au monde [SÉV., à Arnauld d'Andilly, 11 déc. 1672]
Chacun avait son rang dans les discours du prince [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
En vain aux conquérants L'erreur, parmi les rois, donne les premiers rangs [BOILEAU, Épître I]
À peine en sa mémoire ai-je encor quelque rang [RAC., Théb. II, 3]
Et je ne puis gagner dans son perfide cœur, D'autre rang que celui de son persécuteur ! [ID., Andr. II, 5]
De ce jour-là seulement il prend son rang d'homme de mérite [LA BRUY., XII]
Cette célèbre réponse par laquelle il [Annibal] donnait le premier rang entre les grands généraux à Alexandre, le second à Pyrrhus, le troisième à lui-même [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. VIII, p. 336, dans POUGENS]
[Lamotte] prouva que, dans l'art d'écrire, on peut être encore quelque chose au second rang [VOLT., Louis XIV, 32]
Il se dit aussi des choses.
Vous savez comme tout cela [les affaires de Mme de Grignan] se trouve naturellement dans le premier rang de ce qui m'est cher et précieux [SÉV., 13 nov. 1689]
Je dis ce jour-là ces sottises que vous appelez jolies, et c'est tout ce qu'on peut faire pour les adoucir ; vous voulez tirer de ce rang le compliment que je fis à M. de Richelieu, je le veux bien [ID., 26 janv. 1680]
La pénitence autrefois tenait un grand rang dans l'Église ; je ne sais dans quel coin du monde elle s'est maintenant retirée [BOSSUET, Panég. St Bernard, 2]
Dans quel rang mettez-vous ce livre [l'Esprit des lois] ? - Dans le rang des ouvrages de génie qui font désirer la perfection [VOLT., Dial. XXIV, 1]
Perdre son rang, déchoir de la place qu'on occupait dans l'estime publique.
À force de vieillir un auteur perd son rang [CORN., Au roi, Sur son retour de Flandre]
Mettre au même rang, en même rang, accorder la même estime.
Vous voyez qu'il [Jésus-Christ] met en même rang sa résurrection et sa mort [BOSSUET, Sermons, Vertu de la croix, 1]
Mettre au rang de, mettre au nombre de.
Et l'on doit mettre au rang des plus cuisants malheurs La mort d'un ennemi qui coûte tant de pleurs [CORN., Cinna, I, 1]
Je mets la contrainte dans laquelle vous me mandez que vit cette pauvre femme à Rome [la princesse de Vaudemont] au rang des cruautés de l'inquisition [Mme DE GRIGNAN, à Coulanges, dans SÉV. t. X, p. 1691, éd. RÉGNIER]
Vous qu'il a voulu mettre au rang de ses amis [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Mettons nos noms obscurs au rang des plus grands noms [VOLT., Orphel. IV, 6]
Se mettre au rang de, se mettre au nombre de.
Ce superbe croit s'élever au-dessus de tout et au-dessus de lui-même, quand il s'élève, ce lui semble, au dessus de la religion.... il se met au rang des gens désabusés [BOSSUET, Anne de Gonz.]
Au rang, parmi.
Mais j'aimerais mieux être au rang des ignorants, Que de me voir savant comme certaines gens [MOL., F. sav. IV, 3]
Il y a tant de jours et de mystères avant que de toucher son argent, qu'on se trouve insensiblement dans le rang des pauvres [SÉV., 12 février 1694]
Silanus, sur qui Claude avait jeté les yeux, Et qui comptait Auguste au rang de ses aïeux [RAC., Brit. I, 1]
Terme de marine. Il se dit du degré de force des grands bâtiments. Vaisseau du premier rang, vaisseau à trois ponts. Vaisseaux du second rang, vaisseaux qui n'ont que deux ponts, et qui portent de 80 à 100 canons. Vaisseaux du 3e rang, vaisseaux à deux ponts ne portant que 72 canons. On distingue aussi des frégates du 1er, du 2e, du 3e rang. Autrefois vaisseaux du second rang se disait, avec moins de précision, de vaisseaux d'une force inférieure.
Cette flotte était composée de douze grands vaisseaux de ligne, de plusieurs du second rang, de frégates et de galères [VOLT., Russie, II, 15]
Terme de marine et de pêche. Rang d'avant, grande soute dans laquelle couche l'équipage, et où l'on serre les cordages. Terme de pêche. Grand rang, grande soute dans laquelle les pêcheurs de la Manche mettent le poisson qui ne peut pas tenir sur le pont.
10° En rang d'oignon, voy. OIGNON, n° 5.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Turpins de Reims en est levet del renc [, Ch. de Rol. XI]
  • XIIe s.
    Quant [il] voit les rens [de guerriers] qui si pres sont venu [, Roncisv. p. 60]
    Or il estoient tuit en rang Venu pour veoir la meslée [, la Charrette, 2714]
  • XIVe s.
    Moult de gens, hommes et femmes, se puent [peuvent] deduire et voler de l'esprevier, et faire un grant renc à travers les champs, et voler chascun en droict soy [, Modus, f° XCV, verso]
  • XVe s.
    Et avoit dit Philippe d'Artevelle et fait dire de rang en rang : " Si le comte vient sur nous, gardez-vous bien que nul ne lui fasse mal, " [FROISS., II, II, 156]
    Et si ay esté sept années de renc en la guerre avec lui.... [COMM., I, 4]
    La nostre [dame] a eu trois fils de rang et en quatre années [ID., VII, 3]
    Quand il fut saisy de sa lance, il eslongna Nero qui estoit desja à son ranc, attendant ; atant piquerent leurs coursiers l'ung contre l'autre [, Perceforest, t. V, f° 29]
    Se vont entreferir des lances de tel ranc [roideur], que les tronsons en bondirent en l'air aussy dru comme mouches [, ib. t. IV, f° 59]
  • XVIe s.
    Or ainsi que la nuit tendit ses larges voiles, Et qu'on voit dans le ciel les premieres estoiles Monstrer leur belle veue et de rang se lever [DESPORTES, Élégie, II, 5, Pyromance.]
    L'auctorité de ces tesmoignages n'a pas assez de reng pour nous tenir en bride [MONT., I, 203]
    L'ardeur de jeunesse l'avoit poulsé sur les ennemis un peu avant son reng [ID., I, 224]
    Et aller par ci par là dans la maison se prendre garde si tout est à son rang [LA BOÉTIE, 178]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, ringue ; Berry, raing, le g ne se prononce pas ; provenç. renc, et rengua, s. f. ; anc. catal. renc ; all. et suéd. rang ; angl. rank ; kymri, rhenge ; breton, renk ; irl. ranc. Diez le dérive de l'anc. haut-all. hring, cercle, de sorte que rang serait étymologiquement une rangée circulaire. Scheler demande si on ne pourrait pas y voir une forme nasalisée et masculine (ou féminine, car il y a aussi range, rengua) du lat. rega, primitif inusité de regula, règle, ligne droite.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    RANG.
    Ajoutez :
    Art. 2 : les voitures y seront placées soit en file, c'est-à-dire à la suite les unes des autres, soit en rang, c'est-à-dire roues contre roues [, Ordon. de police, 29 déc. 1863]

rang

RANG. n. m. Ordre, disposition de plusieurs personnes ou de plusieurs choses sur une même ligne. Ces collégiens sont sortis en rangs. Il est défendu de parler dans les rangs. Il était au premier rang des spectateurs. Des fauteuils de second rang au théâtre. Un rang de colonnes. Un rang de sièges. Un rang de perles. Elle avait plusieurs rangs de dentelle sur sa robe.

Il désigne spécialement, en termes de Guerre, un Ensemble de soldats placés sur la même ligne les uns à côté des autres. Le rang est de flanc en flanc, et la file de la tête à la queue. Mettre une troupe en ligne sur deux rangs. Combattre aux premiers rangs. À vos rangs! Serrez les rangs! Rompez les rangs! Sortir des rangs. Hors des rangs. Quitter son rang. Rompre, percer, enfoncer les rangs ennemis.

Fig., Entrer dans les rangs d'une armée, Être admis, être incorporé dans une armée. On dit de même : J'ai combattu, j'ai servi dans vos rangs. Il fut chassé des rangs de l'armée.

Fig., Nous l'avons admis dans nos rangs, se dit du Fait d'accueillir une personne dans une compagnie, dans un groupement, dans une société.

Fig., Être sur les rangs, Être en concurrence pour parvenir à quelque charge, être candidat à quelque situation. Cette place est vacante tels et tels sont sur les rangs. On dit aussi : Se mettre sur les rangs, Se mettre, se présenter au nombre de ceux qui prétendent à quelque chose.

RANG se dit figurément au singulier de la Troupe des soldats, en dehors des officiers.

Sortir du rang se dit des Officiers qui, partis simples soldats, ont gagné leurs grades dans la troupe, par opposition à Ceux qui sortent des Écoles militaires. C'est un officier sorti du rang. On le dit aussi, par extension, de Quelqu'un qui s'élève au-dessus de son milieu.

RANG désigne aussi la Place qui appartient, qui convient à chaque personne ou à chaque chose parmi plusieurs autres. Ils prirent séance chacun selon son rang, chacun à son rang. Chacun d'eux marchait selon son rang, à son rang. On a rang selon l'ordre de sa réception. Chacun opine selon son rang. Garder son rang. Sortir de son rang. Prendre rang, Perdre son rang. Reprendre son rang. Donner, régler, fixer les rangs. Rang d'âge. Rang d'ancienneté. Rang de taille.

Opiner, parler à son rang, Parler selon son rang, selon la place qu'on occupe.

RANG désigne, au figuré, l'Importance de chacun dans la hiérarchie sociale. Rang éminent. Un haut rang. Ce prince avait toutes les vertus qu'exige le rang suprême. On lui conteste, on lui dispute son rang. Tenir son rang. Maintenir son rang. Soutenir son rang. Une personne de votre rang. Conserver son rang. Être déchu de son rang. On respecte plutôt son rang que sa personne.

Il se dit, en général, des Différentes classes de la société. Cette révolution a confondu tous les rangs, a effacé la distinction des rangs. Il fréquente des hommes de tous les rangs. Les derniers rangs de la société. Il ne fréquente que des gens du rang le plus bas, du dernier rang. Il est sorti des derniers rangs de la société.

Il se dit encore, figurément, de la Place qu'une personne, qu'une chose tient dans l'estime, dans l'opinion des hommes. Platon et Aristote tiennent le premier rang parmi les anciens philosophes. Entre les pierres précieuses, le premier rang revient au diamant. C'est un savant, un écrivain du premier rang, du rang le plus distingué. Je mets sur le même rang ce poète et cet autre.

Mettre au rang, Mettre au nombre. Ce général peut être mis au rang des plus grands capitaines. Depuis longtemps il m'a mis au rang de ses amis. Ses travaux l'ont mis au rang des savants les plus illustres. Il s'est mis au rang de nos meilleurs écrivains.

HORS RANG, loc. adv. En dehors du classement. En termes militaires, Compagnie hors rang.

EN RANG D'OIGNON, loc. adverbiale et familière dont on se sert en parlant de Plusieurs personnes qui sont rangées sur une même ligne. Ils étaient tous en rang d'oignon.

rang

Rang, Ordo, Series, Striga, voyez Reng.

Va de rang, Incede ordine, In seriem te coge.

Faire tout de rang, Continenter aliquid facere.

Si vous les mettez tous d'un rang, et les voulez tous traicter d'une sorte, Si omnes vno ordine habetis.

Mettre au rang des autres arbres, Ascribere generi arborum.

Qu'il se tienne au rang baillé par nos predecesseurs, Sit eo numero, quo eum maiores nostri esse voluerunt.

Estre du rang des autres, Pari iure esse cum aliis.

Mettre du rang des autres, In ordinem redigere. B.

Se trouver en rang, Venir en rang, Incurrere in ordinem. Bud. ex Quintil.

Mettre au rang des anciens, Locare in numero veterum.

Il ne t'a pas mis du rang des autres, Eximium te habuit. B.

Il ne le mettoit pas du rang des autres, Hic illi eximius fuit. B.

Il ne luy a pas gardé son rang, Mouit illum loco.

Quatre rangs, Ordo quadruplex.

Estre mis au rang de ses plus privez, et qu'on aime le mieux, Cum familiarissimis adaequari.

Quand on parle de toy, il n'y a celuy qui ne te mette au rang des honestes, et bien aisez de la ville, Omnes te in lauta et bene aucta parte putant.

Trois rangs d'Advocats, Trois bendes, Trois sortes d'Advocats, Tres Aduocatorum classes, Primani, Secundani, Tertiani. B.

¶ Il estoit mis sur les rangs, Adductus erat in sermonem.

rang

Rang, m. c'est ordre, Ordo. comme, Que chacun garde son rang, Quiscuique ordinem suum tueatur. Rangs en pluriel se prent pour les files de gens rangez en bataille, Ordines militares. Et pour les lices des tournois. Jean le Maire en ses Illustrations, Antenor pour entamer le pas se presenta sur les rangs, et apres qu'il se fut acquicté vers les dames, et que le Heraut eut epilogue ses tiltres et ses blasons, feit son devoir, et accomplit ses venuës contre Hector: et apres tout achevé, au congé des dames les champions se retirerent en leurs tentes. Paris survint fendant la presse, et moitié force, moitié requeste feit tant en peu d'heure qu'il perça jusques au droict des Lices. Et au tableau du Tournoy du Roy Henry, estant en la gallerie du Chasteau d'Escouen appartenant au Duc de Montmorency. A celle fin que tous Princes, seigneurs, et gentils-hommes, tant du nombre des Tenans, Assaillans, Aides, Juges et Maistres de Camp de ce present Tournoy, que ceux qui n'en sont point, puissent retrouver le nom des seigneurs qui s'y sont presentez pour mener leurs bandes sur les rangs, etc. Et au mesme tableau, La bande du Roy venuë sur les rangs pour ouvrir le pas ce Dimanche vingtquatriéme de Juin pour les six courses de la premiere emprinse, etc.

rang


RANG, s. m. RANGÉE, s. f. RANGER, v. act. [Ran devant une consone; et devant une voyèle, rank: rang honorable, pron. ran-konorable. — Rangé-e, gé: 1re lon. 2e é fer.] Rang est, en général, ordre, disposition de plusieurs chôses ou de plusieurs persones sur la même ligne. "Un rang d'hommes, d'arbres, de colonnes, de sièges, etc. "Plusieurs rangs de Soldats. Combatre aux premiers rangs. "Doubler, serrer, ouvrir, garder, tenir, quiter, rompre les rangs. = Se mettre, ou être sur les rangs se dit au propre des tournois, et au figuré, des postes, des charges: se mettre ou être parmi les prétendans = 2°. En particulier, l'ordre de la séance ou de la marche, ou dans la même compagnie, ou entre divers Corps. "Marcher, se placer en son rang, suivant son rang. "Rang d'ancièneté. Régler les rangs. = 3°. Dignité, degré d'honeur. " Rang élévé, éminent. "Garder, tenir, maintenir, soutenir son rang. = 4°. Place qu' une chôse ou une persone tient dans l'estimation des hommes. Tenir le premier rang entre les Poètes, les Orateurs, etc. Doner le premier rang au Diamant entre les pierres précieûses. = 5°. Mettre au rang, au nombre. "César doit être mis au rang des plus grands Capitaines. "Cet Auteur est mis au rang des hérétiques, etc.
   Rem. On dit à un Roi, la Majesté, la splendeur de votre rang (n° 3°.) Racine s'est servi, dans le même sens du mot de clarté.
   Dans un rang qui l'expose aux yeux de tout le monde,
   Dont je n'aî pu de loin soutenir la clarté.
       Britanicus.
Clarté du rang n'est pas un terme propre, dit Racine le Fils; mais il répond à cette nuit profonde, dont parle Junie; et il est amené si naturellement, qu'il paroît nécessaire. Il l'était du moins pour la rime, et c'est elle qui en a déterminé la préférence. = Dans les Frères Énemis, le même Poète dit, quelque rang, pour, quelque place: son fils pâsse condamnation sur cette expression.
   À~ peine en sa mémoire ai-je encor quelque rang.
= * Se placer de rang, pour, se ranger est aparemment un hellénisme. Mde Dacier l'a employé. "Ils se placent de rang sur la même ligne. Iliade.
   RANGÉE, suite de plusieurs chôses, mises sur une même ligne. "Rangée d'arbres, de maisons, de sièges, etc.
   RANGER, c'est 1°. Mettre dans un certain ordre, dans un certain rang. "Ranger des livres, des papiers, des troupes, etc. = Ranger une chambre, un cabinet, une bibliothèque; mettre chaque chôse à sa place. = 2°. Mettre au nombre, au rang de. "On range cet Auteur, ce livre, parmi les Auteurs, les livres classiques. Mettre au rang de est, en ce sens, une expression plus noble. = 3°. Mettre de côté pour rendre le passage plus libre: "Rangez cette table, cette chaise, cet enfant. Se ranger, rangez-vous! Les Gardes firent ranger le Peuple. = 4°. Il s'unit à plusieurs prépositions: ranger autour de. "Se ranger autour du feu, d'une table. = Ranger sous: soumettre: ranger des nations entières sous sa domination, sous sa puissance, sous ses lois, sous son empire. — Se ranger sous les étendards, sous les enseignes ou les drapeaux d'un Prince. "Se ranger sous son obéissance. = Se ranger du parti de. "Cicéron s'étant rangé de son parti (de Pompée), entreprit la défense de Ligarius, son ami, acusé d'avoir porté les armes contre César. Père Rapin. = Se ranger à. "Il s'est rangé à l'avis, à l'opinion de... Racine a heureusement employé se ranger à, pour, se déterminer.
   Fais-lui valoir l'hymen je me suis rangée.
Cette expression, qui dâilleurs pourrait déplaire, a ici de la beauté, parce qu'elle fait sentir qu'Andromaque n'y a consenti que malgré elle. L. Racine. — Gresset fait dire aussi à Sidney.
   Depuis qu'à ce parti mon esprit s'est rangé,
   Du poids de mes ennuis je me sens soulagé.
= Se ranger auprès de quelqu'un, l'aler trouver pour recevoir ses ordres. = * Quelques Provinciaux se servent beaucoup de, se ranger, pour dire, se rendre au logis, se retirer. "Monsieur n'est pas encôre rangé: Madame se rangea tard hier au soir: il faut dire, ne s'est pas encôre rendu; se rendit, ou se retira tard. — Il en est d' aûtres qui disent ranger, pour, tenir, neutre. "Ces livres ne sauraient ranger là. Cette expression ne vaut rien. = * On dit, être rangé, pour dire, vivre d'une manière régulière; mais suivant l'Auteur de l'Ann. Litt. dont je goûte fort la remarque, on ne dit point, dans ce sens, le réciproque se ranger:
   Vous craignez des écarts: oh! ce n'est point cela.
   Bon ! je me suis rangé: mais la réforme entière.
= On dit, activement, ranger quelqu'un le ranger à la raison, à son devoir; le réduire; l'obliger à faire ce qu'il doit.
   RANGÉ, ÉE adj. Homme rangé, bien rangé, qui a beaucoup d'ordre dans ses afaires. Bataille rangée entre, deux armées rangées en ordre.

Synonymes et Contraires

rang

nom masculin rang
1.  Suite de personnes, de choses.
2.  Position dans une hiérarchie.
3.  Place attribuée à.
Traductions

rang

Rang, Amtswürde, Grad, Kette, Reihe, Reihenfolge, Stand, Tour, Würderank, row, line, grade, file, rate, turn, string, ranking, ranks, series, social classrang, , stand, beurt, file, gelid, graad, reeks, status, toerbeurt, gelid [leger], plaats, toer [breien], volgordeדרגה (נ), טור (ז), מעמד (ז), שדרה (נ), שורה (נ), תור (ז), טוּר, שׁוּרָה, דַּרְגָּה, מַעֲמָדbarisранг, шеренга, реалrango, fila, grado, riga, schieraمَكَانَةhodnostrangιεραρχικός βαθμόςrangoarvoasemarang階級계층rangrangaposiçãorangตำแหน่งrütbevị trí等级ранг (ʀɑ̃)
nom masculin
1. personnes ou choses placées en ligne se mettre en rang
2. position dans un classement, une hiérarchie être au premier rang mondial
3. renoncer à ses prétentions

rang

[ʀɑ̃]
nm
(= rangée) → row
au premier rang → in the first row
se mettre en rangs → to get into rows
se mettre sur un rang → to get into a line, to form a line
sur 3 rangs → 3 deep
se mettre en rangs par 4 → to get into fours, to get into rows of 4
(= grade, condition, classement) → rank
au rang de → among, among the ranks of
avoir rang de → to hold the rank of
[perles] → row, string
(autres locutions) rentrer dans le rang → to get into line
se mettre sur les rangs (fig) → to get into the running
rangs nmpl (MILITAIRE)ranks