ranger

(Mot repris de rangeriez)

1. ranger

[ rɑ̃ʒe] v.t.
1. Mettre en rang : Ranger des troupes pour la parade aligner disposer
2. Arranger selon un ordre déterminé : Elle range ses CD par styles de musique classer ; déclasser, déranger
3. Mettre à une certaine place : Où as-tu rangé la calculatrice ?
4. Mettre de l'ordre dans un lieu : Range ta chambre avant que les invités arrivent.
5. Mettre de côté un véhicule pour laisser la voie libre : Ranger sa voiture pour laisser passer un cortège garer, parquer
6. Mettre au nombre de : Elle range ce cinéaste parmi les plus talentueux compter, placer

se ranger

v.pr.
1. Se placer dans un certain ordre : Les policiers se sont rangés de part et d'autre de la voiture du président s'aligner
2. S'écarter pour faire de la place : Le tracteur s'est rangé pour laisser passer les voitures se garer
3. Revenir à une conduite régulière, moins désordonnée : Depuis qu'il est père, il s'est rangé s'assagir ; se dévergonder
Se ranger à l'avis de,
adopter le point de vue de : Elle s'est rangée à l'avis de son médecin.
Se ranger du côté de qqn,
se rallier à son camp : Ils se sont rangés du côté des sans-papiers.

2. ranger

[ randʒœr] n.m. [ mot anglo-amér. ]
1. Soldat d'une unité de choc de l'armée américaine.
2. Chaussure de marche en cuir, à tige montante : Il ne porte que des rangers.
3. Scout âgé de plus de seize ans.

ranger


Participe passé: rangé
Gérondif: rangeant

Indicatif présent
je range
tu ranges
il/elle range
nous rangeons
vous rangez
ils/elles rangent
Passé simple
je rangeai
tu rangeas
il/elle rangea
nous rangeâmes
vous rangeâtes
ils/elles rangèrent
Imparfait
je rangeais
tu rangeais
il/elle rangeait
nous rangions
vous rangiez
ils/elles rangeaient
Futur
je rangerai
tu rangeras
il/elle rangera
nous rangerons
vous rangerez
ils/elles rangeront
Conditionnel présent
je rangerais
tu rangerais
il/elle rangerait
nous rangerions
vous rangeriez
ils/elles rangeraient
Subjonctif imparfait
je rangeasse
tu rangeasses
il/elle rangeât
nous rangeassions
vous rangeassiez
ils/elles rangeassent
Subjonctif présent
je range
tu ranges
il/elle range
nous rangions
vous rangiez
ils/elles rangent
Impératif
range (tu)
rangeons (nous)
rangez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais rangé
tu avais rangé
il/elle avait rangé
nous avions rangé
vous aviez rangé
ils/elles avaient rangé
Futur antérieur
j'aurai rangé
tu auras rangé
il/elle aura rangé
nous aurons rangé
vous aurez rangé
ils/elles auront rangé
Passé composé
j'ai rangé
tu as rangé
il/elle a rangé
nous avons rangé
vous avez rangé
ils/elles ont rangé
Conditionnel passé
j'aurais rangé
tu aurais rangé
il/elle aurait rangé
nous aurions rangé
vous auriez rangé
ils/elles auraient rangé
Passé antérieur
j'eus rangé
tu eus rangé
il/elle eut rangé
nous eûmes rangé
vous eûtes rangé
ils/elles eurent rangé
Subjonctif passé
j'aie rangé
tu aies rangé
il/elle ait rangé
nous ayons rangé
vous ayez rangé
ils/elles aient rangé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse rangé
tu eusses rangé
il/elle eût rangé
nous eussions rangé
vous eussiez rangé
ils/elles eussent rangé

RANGER1

(ran-jé. Le g prend un e devant a et o : rangeant, rangeons) v. a.
Mettre en rang, disposer suivant un certain ordre. Ranger des livres.
[Il] Range les troncs coupés des chênes et des ormes [ROTR., Herc. mour. V, 1]
Il rangea la cavalerie sur la rivière, pour l'opposer à la cavalerie ennemie [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. VII, p. 586]
Déterminés à ne se point rendre, ils rangent les machines sur les remparts et sur les tours [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. VI, p. 267, dans POUGENS]
Fig.
Je vis cinq ou six jours de repos, et au delà j'entrevis l'affaire de M. de Bellièvre ; je voulais m'y donner tout entière ; cela fit que je rangeai tout de suite une saignée pour avoir toute ma liberté [SÉV., 10 juill. 1675]
Terme de marine. Disposer. Ranger une escadre en ordre de bataille, du monde sur une manœuvre. Range ! commandement toujours suivi d'une explication, comme : Range à hisser les huniers ! Range le monde au cabestan ! c'est-à-dire ordre aux hommes qui doivent hisser les huniers de se répartir sur leurs drisses, et à ceux qui doivent virer au cabestan de se placer à leur poste.
Disposer avec un certain soin, pour un certain objet.
Elle tombe, et, tombant, range ses vêtements, Dernier trait de pudeur même aux derniers moments [LA FONT., Filles de Minée.]
Mes paroles sont assez bonnes, je les range comme ceux qui disent bien ; mais la tendresse de mes sentiments me tue [SÉV., à Mme de Grignan, 9 août 1671]
J'en reviens toujours à cette Providence qui nous a rangés comme il lui a plu [ID., 19 juin 1680]
Mais as-tu près de moi rangé ces vêtements Qui couvrirent ma mère à ses derniers moments ? [DUCIS, Othello, V, 2]
Ranger une chambre, un appartement, un cabinet, y mettre chaque chose à sa place.
J'arriverai avant la Toussaint, en sorte que j'aurai tout le temps de ranger votre appartement pour vous y recevoir [SÉV., 20 oct. 1680]
On dit de même : ranger une bibliothèque. Fig. Régler.
Quand j'ai rangé de certaines choses, c'est me blesser le cœur que de s'y opposer si vivement [SÉV., à Mme de Grignan, t. III, p. 129, éd. RÉGNIER.]
Mettre de côté pour rendre le passage libre. Rangez cette chaise. Les gardes firent ranger le peuple.
Terme de marine. Passer auprès, raser (dérivé d'un des sens anciens de ranger, qui a signifié parcourir ; voy. l'historique).
Cet homme [Améric Vespuce] ne méritait certainement aucuns honneurs pour s'être trouvé, en 1498, dans une escadre qui rangea les côtes du Brésil, lorsque Colombo, cinq ans auparavant, avait montré le chemin au reste du monde [VOLT., Mœurs, 145]
Fig.
Fleury voulut ranger les écueils, et il alla au-devant de tout en matière si délicate [SAINT-SIMON, 381, 148]
Ranger à l'honneur, passer à poupe du vaisseau amiral ou commandant, pour entendre les communications verbales de l'amiral ou du chef de division de qui l'on dépend. Par extension, ranger à l'honneur, se dit de tout objet, côte, navire, bouée etc. près duquel on passe de telle façon qu'on laisse un très petit espace entre cet objet et soi. Ranger le vent, se rapprocher de la direction du vent.
Mettre au nombre de, au rang de.
Et trois ou quatre seulement, Au nombre desquels on me range, Peuvent donner une louange Qui demeure éternellement [MALH., III, 2]
Et je veux nous venger, toutes tant que nous sommes, De cette indigne classe où nous rangent les hommes [MOL., Femm. sav. III, 2]
Ils [les Romains] voulurent ranger Jésus-Christ parmi leurs divinités [BOSSUET, Hist. II, 12]
Dieu le frappe [Nabuchodonosor], lui ôte l'esprit, et le range parmi les bêtes [ID., ib. II, 4]
Il est certain que le francolin a beaucoup de rapport avec la perdrix ; et c'est ce qui a porté Olina, Linnaeus et Brisson à les ranger parmi les perdrix [BUFF., Ois. t. IV, p. 225]
Fig. Faire passer du côté de.
Je parlai à ses parents que je rangeai de mon parti : la demoiselle était de bonne volonté [MARIVAUX, Pays. parv. 4e part.]
Dire de quelqu'un qu'il s'est mis du côté de.
Un bruit injurieux Le rangeait [Xipharès] du parti d'un camp séditieux [RAC., Mithr. I, 1]
Fig. Ranger à, soumettre à, réduire à.
Moi qui rangeais au joug la terre universelle [RÉGNIER, Élég. V]
Range à ce que tu dois ton âme en patience [CORN., Imit. II, 6]
Accablé des malheurs où le destin me range [ID., Cid, I, 8]
Et ne me rangez pas à l'indigne destin De me voir le rival de monsieur Trissotin [MOL., Femm. sav. IV, 2]
Ranger sous, même sens.
France ingrate, tu veux la paix.... Encore un lustre ou deux, et sous tes destinées J'aurais rangé le sort des têtes couronnées [CORN., Toison d'or, Prol. sc. 2]
Et sous ton divin joug range nos volontés [RAC., Hymnes, Le mercredi à laudes.]
Il [du Guesclin] rangea le Poitou, la Saintonge sous l'obéissance de la France [VOLT., Mœurs, 78]
Ranger en, réduire à la condition de.
Souvenez-vous Que ma gloire en ces lieux me demande un époux, Qu'elle ne peut souffrir que ma fuite m'y range En captive de guerre.... [CORN., Sert. I, 3]
Ranger un pays sous ses lois, sous sa domination, sous sa puissance, le soumettre à son pouvoir.
Lorsque Albe sous ses lois range notre destin [CORN., Hor. IV, 2]
Si le ciel sous mes lois eût rangé la Syrie [VOLT., Zaïre, I, 1]
Ranger quelqu'un à la raison, au devoir, l'obliger à faire ce qu'il doit.
Ô Dieu, dont les bontés de nos larmes touchées Ont aux vaines fureurs les armes arrachées Et rangé l'insolence aux pieds de la raison [MALH., II, 1]
L'un rangeant des rebelles à leur devoir par la terreur et par l'effort de ses armes.... [FLÉCH., Duch. de Mont.]
Absolument.
Assujettir, captiver Un jour qu'il se vantait de cette humeur étrange à qui chaque objet plaît et que pas un ne range [CORN., la Suiv. I, 1]
Absolument et familièrement. Ranger quelqu'un, le soumettre, le réduire à faire ce qu'on exige de lui.
Il faut avec vigueur ranger les jeunes gens [MOL., Éc. des f. V, 7]
Vous faites en très brave père de ranger un fils libertin [DANCOURT, Enf. de Paris, V, 1]
Rendre rangé, régulier dans sa conduite.
Le mariage va me ranger ; je n'aurai des yeux que pour ma petite cousine [PICARD, Vieille tante, III, 5]
V. n. Ranger, être rangé, tenir dans, être placé dans.
Le grand lit du roi n'y a pu ranger, parce que le lieu est trop bas [PELLISSON, Lett histor. t. II, p. 358]
10° Se ranger, v. réfl. Se mettre dans un certain ordre. Les deux flottes s'étant rangées en bataille.
La reine nous appelle ; Allons, rangeons-nous auprès d'elle [RAC., Esth. I, 2]
Est-ce [mon cerveau] un livre dont tous les caractères se soient rangés d'eux-mêmes ? [FÉN., Exist. 48]
Les plus braves de l'armée du prince de Galles se rangèrent auprès de lui, et périrent les armes à la main [DUCLOS, Œuv. t. II, p. 441]
Se ranger auteur du feu, d'une table, se dit de personnes qui se placent autour du feu, autour d'une table. Fig. Se ranger sous les étendards, sous les enseignes, sous les drapeaux d'un prince, embrasser le parti de ce prince, servir dans ses troupes.
De quelle noble ardeur pensez-vous qu'ils se rangent Sous les drapeaux d'un roi longtemps victorieux ? [RAC., Mithr. III, 1]
Fig. Se ranger du parti, du côté de quelqu'un, embrasser son parti.
Seigneur, n'attirez point le tonnerre en ces lieux, Rangez-vous du parti des destins et des dieux [CORN., Pomp. I, 1]
Il est généreux de se ranger du côté des affligés [MOL., Critique, 7]
Je ne murmure point qu'une amitié commune Se range du parti que flatte la fortune [RAC., Brit. III, 7]
Se ranger avec, se mettre du parti de.
Je me range toujours avec la vérité [CORN., Mél. I, 2]
On dit dans un sens analogue : se ranger à.
Voilà la guerre ouverte entre les hommes, où il faut que chacun prenne parti, et se range nécessairement ou au dogmatisme ou au pyrrhonisme [PASC., Pens. VIII, 1, éd. HAVET.]
Se ranger à l'avis de quelqu'un, déclarer qu'on est de son avis.
Aristide se rangea le premier à cet avis pour les Athéniens, et après lui Pausanias pour les Lacédémoniens [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. III, p. 267, dans POUGENS]
Depuis qu'à ce parti [résolution] mon esprit s'est rangé [GRESS., Sidney, I, 5]
11° Se mettre de côté, laisser la voie libre. Se ranger devant quelqu'un.
Rangeons-nous chacune immédiatement contre un des côtés de la porte [MOL., G. Dand. III, 9]
Ils rencontrent un homme à cheval, gare, gare ; ce pauvre homme se veut ranger ; son cheval ne le veut pas [SÉV., 186]
Remarquez comme par considération tout le monde se range pour lui faire place [LESAGE, Diable boit. 18]
Que le cocher se range à cent pas de la maison [DANCOURT, Moul. Javelle, sc. 1]
Le peuple se rangea en haie.... les magistrats prirent leurs places [VOLT., Dict. philos. Fanatisme, 5]
Fig.
Toute mon attention est de me ranger proprement contre la muraille pour laisser passer quelques lettres de change à Beaulieu, qui aura soin de contenter les plus altérés [SÉV., 25 mai 1689]
Terme de manége. Se ranger, se dit de la première leçon des piliers, dans laquelle le cavalier apprend au cheval à se ranger. Se ranger sous la remise, action du cocher qui recule ses chevaux pour remiser sa voiture.
12° Terme de marine. Se ranger à bord, se ranger à quai, se dit d'un bâtiment qui se range côte à côte d'un autre bâtiment ou auprès d'un quai. Se ranger, se fixer dans une région déterminée, en parlant du vent.
Les vents s'étant rangés à l'ouest, [, Laroche à Pontchartrain, 28 oct. 1694, dans JAL]
Le vent se range de l'avant ou de l'arrière, quand sa direction vient à faire avec la quille un angle moins ou plus ouvert qu'auparavant.
13° S'installer, s'organiser.
Je m'en vais m'établir et me ranger dans mon petit logis, en attendant le plaisir de vous y voir avec moi [SÉV., 20 avr. 1672]
Être arrangé, accommodé.
Tout est confondu ; il n'y a plus ni Flandre, ni Allemagne ; nous verrons dans quelques jours comme tout se rangera [SÉV., 7 août 1675]
14° Se soumettre.
Et si la plus sévère à nos vœux ne se range [LA FONT., Joc.]
C'est une chose où tu m'obliges, par la soumission et le respect où tu te ranges [MOL., l'Av. IV, 5]
La reine se rangea bientôt à l'obéissance [pour les observances de l'Église de France] [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Le tout est de se ranger doucement à l'ordre de sa volonté [de Dieu] [ID., Lett. à Mme Albert de Luynes, 26 oct. 1694]
Allons, petit drôle, qu'on se range à son devoir [DANCOURT, la Folle enchère, sc. 21]
Va porter ma lettre à Damis, et se range qui voudra sous le joug du mariage [MARIV., Serm. indiscr. I, 2]
15° Familièrement. Adopter un genre de vie plus régulier. C'était un dissipateur, mais il s'est rangé.
16° Se concentrer.
C'est [Port-Royal] un désert où toute la dévotion du christianisme s'est rangée [SÉV., 26 janv. 1674]
C'est autour des reines que se range et se réunit ordinairement tout l'esprit du siècle, le désir de plaire, le plaisir de voir et d'être vue [FLÉCH., Mar.-Thér.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Nous entrerons en France en bataille rangie [, Sax. XXXII]
  • XIIIe s.
    La somme de leur conseil fu tiex [tel] que se Johannis li Blas venoit seur els, qu'il istroient fors et se rengeroient devant leur ost [VILLEH., CXLII]
  • XIVe s.
    Quant on est en bonne compaignie et on a rengé les champs, et chacun a son esprevier, on voit voler le sien et les autres, et y a on grant plaisance [, Modus, f° CI]
  • XVe s.
    Le contraindre [Louis XI] s'il ne se vouloit renger [COMM., I, 2]
  • XVIe s.
    Ce roi [Mithridate] qui rengea son estomach [par l'habitude] à se nourrir de poison [MONT., I, 106]
    Il [mon père] se rengea à la coustume et m'envoya au college [ID., I, 196]
    Pour en renger davantage [de matière, dans les Essais], je n'en entasse que les testes [ID., I, 290]
    Ce fut luy qui prepara la voye à Lycurgus, par où il conduisit et rangea depuis les Lacedaemoniens à la raison [AMYOT, Lyc. 4]
    Les senateurs se rengeoient aucune fois du costé des roys, et fortifioient aucunefois la partie du peuple à l'encontre des roys [ID., ib. 9]
    Alors il se rengea à la ligue du menu peuple [ID., Péric. 11]
    Il alla avec le demourant de ses galleres renger de rechef la coste de la Pamphylie [ID., Cimon, 34]

ÉTYMOLOGIE

  • Rang ; prov. rengar.

ranger

RANGER. v. tr. Mettre dans un certain ordre, dans un certain rang. Ranger des livres. Ranger des papiers. Ranger des meubles.

Se ranger autour du feu, autour d'une table se dit de Plusieurs personnes qui prennent place autour du feu, autour d'une table.

RANGER signifie spécialement Mettre en rangs. Ranger des troupes en bataille. Les soldats se rangèrent le long de la route.

Se ranger sous les drapeaux d'un prince, Embrasser le parti d'un prince, servir dans ses troupes.

RANGER signifie aussi Mettre au nombre, mettre au rang. On range ordinairement ce poète parmi les auteurs classiques.

Il signifie encore Mettre en ordre. Ranger une chambre, un cabinet, une bibliothèque.

Il signifie de plus Mettre de côté, déplacer quelqu'un ou quelque chose pour rendre le passage libre. Rangez cette table, cette chaise. Rangez cette voiture. Les agents tirent ranger la foule. On se rangea pour le laisser passer. Rangez-vous donc.

Ranger sous sa domination, sous sa puissance, sous ses lois, une ville, une province, un pays, L'amener à s'y soumettre.

Se ranger du parti, du côté de quelqu'un, Embrasser le parti de quelqu'un. Se ranger à l'avis, à l'opinion de quelqu'un, Déclarer qu'on est de l'avis de quelqu'un. Tous les opinants se rangèrent à son avis.

Ranger quelqu'un à la raison, le ranger à son devoir, L'obliger à faire ce qu'il doit faire.

RANGER signifie, en termes de Marine, Passer auprès. Ranger la terre, la côte, Naviguer en côtoyant la terre, le rivage.

Le vent se range au nord, au sud, Le vent commence à souffler du côté du nord, du sud.

SE RANGER signifie familièrement Adopter une manière de vivre mieux ordonnée, plus régulière. C'était un coureur, un joueur, mais il s'est rangé.

Le participe passé RANGÉ s'emploie aussi adjectivement. Bataille rangée, Combat entre deux armées rangées en bataille.

Un homme rangé, bien rangé, Un homme qui a de l'ordre dans sa conduite, dans ses affaires.

ranger

Ranger, ou Arranger, Disponere, Astituere, Ordinare.

Se ranger à l'opinion d'aucun, Pedibus ire in sententiam alicuius. Discedere in eius opinionem.

Nation qu'on ne peut ranger à raison, et la reduire en sorte qu'elle se maintienne selon le debvoir que la commune societé des hommes le requiert, Indomita et insociabilis gens, Quaeque in ordinem cogi nequit.

Synonymes et Contraires

ranger

verbe ranger
2.  Mettre à sa place.
caser, entreposer, placer, remiser -familier: cataloguer -littéraire: serrer.
3.  Mettre de l'ordre en un lieu.
4.  Mettre un véhicule sur le côté.

ranger (se)

verbe pronominal ranger (se)
2.  Se mettre sur le côté.
3.  Avoir sa place à tel endroit.
4.  Revenir à une vie régulière.
5.  Adopter un point de vue.
Traductions

ranger

einreihen, einheften, aufräumen, klären, weg, weglegentidy, arrange, clear up, put away, stow, sort, put in order, range, file, put, rank, store, away, sort out, tidy upopruimen, rangschikken, inrichten, inschakelen, opstellen, regelen, ruimen, schikken, terechtbrengen, onderwerpen (aan), opbergen, opzij zetten, parkeren, wegbergen, wegdoen, wegruimen, inpakken, ontwarren, weg, wegzettenערך (פ'), תייק (פיעל), עָרַךְbenah, berbenahrassettare, riordinare, riporre, mettere in fila, organizzare, a posto, classificare, ordinareفي مَكَانِهِ, يُرَتِّبُ, يَضَع, يُفَرِّزُ, يُفْسِحُpoklidit, pryč, uklidit, vytříditbringe orden i, lægge væk, ordne, rydde op, rydde op i, vækβάζω κατά μέρος, διαχωρίζω, μακριά, σιγυρίζω, τακτοποιώen su sitio, guardar, ordenar, poner en orden, recogererotella, järjestää, panna syrjään, pois, siivotaodijeliti, počistiti, pospremiti, spremitiしまって, 取っておく, 整頓する, 片付ける, 解決する다른 데(로), 정돈하다, 치우다, 해결하다legg vekk, ordne, rydde, sortere, vekknie tłumaczy się na język polski (tworzy angielski czasownik frazowy oznaczający oddalanie się czegoś), posortować, uporządkować, uprzątnąć, zrobić porządekarrumar, guardar, separarотсюда, прибирать, разбирать, убиратьklara upp, lägga undan, städa, undanเอาเก็บไว้, ในที่อื่น, จัดเรียง, จัดให้เป็นระเบียบ, จัดให้เป็นระเบียบเรียบร้อย, ทำความสะอาดจนหมดderleyip toplamak, halletmek, kaldırmak, kenara koymak, toplamakchỗ khác, để sang một bên, dọn dẹp, giải quyết, sắp xếp gọn gàng在适当的地方, 收拾, 放好, 整理, 理清 (ʀɑ̃ʒe)
verbe transitif
1. mettre en ordre ranger sa chambre
2. mettre à sa place ranger ses affaires
3. faire figurer parmi, classer ranger qqn parmi ses amis

ranger

[ʀɑ̃dʒe] vt
(= remettre à sa place) [+ habits, jouets] → to put away
J'ai rangé tes affaires → I've put your things away.
Je les ai rangés dans le placard → I put them in the cupboard.
(= mettre de l'ordre dans) [+ chambre, bureau] → to tidy up
Va ranger ta chambre → Go and tidy up your room.
(= classer) [+ timbres-poste, collection] → to arrange
ranger qch avec qch → to put sth with sth
(fig) (dans une catégorie) ranger qn parmi → to rank sb among
ranger qch parmi → to rank sth among
(= disposer) (dans une certaine formation) ranger qch en cercle → to arrange sth in a circle
ranger qch autour de → to arrange sth around [ʀɑ̃dʒe]
vpr/vi
(= se disposer) se ranger autour de → to gather around
Ils se sont rangés autour de son bureau → They gathered around his desk.
Ils se sont rangés sur la ligne de départ
BUT They lined up at the starting line.
Ils se sont rangés derrière elle pour la photo → They gathered behind her for the photo. (fig) se ranger dans le camp de → to side with
Ils se sont finalement rangés du côté des socialistes → They eventually sided with the socialists.
(= s'écarter) [véhicule, conducteur] → to pull over; [piéton] → to step aside
(= s'arrêter) → to pull in
au moment où il se rangeait le long du trottoir → just as he was pulling in at the kerb
(fig) (= s'assagir) → to settle down
(aitre locution) se ranger à [+ avis] → to come round to, to fall in with
vpr/pass [objets, vêtements] → to go
Où est-ce que ça se range? → Where does this go?