rangette

RANGETTE1

(ran-jè-t') s. f.
Sorte de fer forgé ; tôle pour tuyaux de poêle, etc.

RANGETTE2

(ran-jè-t') , s. f. qui n'est usité que dans la loc. adv.
À la rangette, c'est-à-dire en rang, l'un après l'autre (vieilli).
À la rangette L'amour les prend, Dans une plaine, Dans un couvert, L'un sans mitaine, L'autre sans vert [LA FONT., Je vous prends sans vert, sc. 9]
À la tribune, la maison royale, c'est-à-dire jusqu'aux petits-fils de France et non plus, se mettaient à la rangette et de suite sur le drap de pied du roi [SAINT-SIMON, 83, 80]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Allans à la rangette [l'un après l'autre] [, Moyen de parvenir, p. 380, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Ranger.

rangette

Rangette. s. f. v. Il n'a d'usage que dans cette phrase adverbiale, A la rangette, qui signifie, De rang, l'un aprés l'autre. Ils estoient assis à la rangette, Il est bas.