ranimer

(Mot repris de ranimerons)

ranimer

v.t.
1. Faire revenir à soi ; réanimer : Le pompier a dû lui faire du bouche-à-bouche pour la ranimer.
2. Redonner de la force, de l'activité à : Ranimer un feu à l'aide d'un soufflet attiser, réactiver ; éteindre, étouffer
3. Redonner de la vigueur à ; faire renaître : Le capitaine a ranimé l'ardeur de ses joueurs aiguillonner, stimuler ; endormir, tempérer réveiller

se ranimer

v.pr.
1. Revenir à soi : Elle s'est vite ranimée après son évanouissement se réveiller
2. Reprendre une activité ou une intensité nouvelle : L'incendie s'est ranimé. Sa haine s'est ranimée.

ranimer


Participe passé: ranimé
Gérondif: ranimant

Indicatif présent
je ranime
tu ranimes
il/elle ranime
nous ranimons
vous ranimez
ils/elles raniment
Passé simple
je ranimai
tu ranimas
il/elle ranima
nous ranimâmes
vous ranimâtes
ils/elles ranimèrent
Imparfait
je ranimais
tu ranimais
il/elle ranimait
nous ranimions
vous ranimiez
ils/elles ranimaient
Futur
je ranimerai
tu ranimeras
il/elle ranimera
nous ranimerons
vous ranimerez
ils/elles ranimeront
Conditionnel présent
je ranimerais
tu ranimerais
il/elle ranimerait
nous ranimerions
vous ranimeriez
ils/elles ranimeraient
Subjonctif imparfait
je ranimasse
tu ranimasses
il/elle ranimât
nous ranimassions
vous ranimassiez
ils/elles ranimassent
Subjonctif présent
je ranime
tu ranimes
il/elle ranime
nous ranimions
vous ranimiez
ils/elles raniment
Impératif
ranime (tu)
ranimons (nous)
ranimez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais ranimé
tu avais ranimé
il/elle avait ranimé
nous avions ranimé
vous aviez ranimé
ils/elles avaient ranimé
Futur antérieur
j'aurai ranimé
tu auras ranimé
il/elle aura ranimé
nous aurons ranimé
vous aurez ranimé
ils/elles auront ranimé
Passé composé
j'ai ranimé
tu as ranimé
il/elle a ranimé
nous avons ranimé
vous avez ranimé
ils/elles ont ranimé
Conditionnel passé
j'aurais ranimé
tu aurais ranimé
il/elle aurait ranimé
nous aurions ranimé
vous auriez ranimé
ils/elles auraient ranimé
Passé antérieur
j'eus ranimé
tu eus ranimé
il/elle eut ranimé
nous eûmes ranimé
vous eûtes ranimé
ils/elles eurent ranimé
Subjonctif passé
j'aie ranimé
tu aies ranimé
il/elle ait ranimé
nous ayons ranimé
vous ayez ranimé
ils/elles aient ranimé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse ranimé
tu eusses ranimé
il/elle eût ranimé
nous eussions ranimé
vous eussiez ranimé
ils/elles eussent ranimé

RANIMER

(ra-ni-mé) v. a.
Rendre à la vie.
La voix du Dieu vivant a ranimé ta cendre [RAC., Athal. IV, 6]
.... Par nos regrets les ranimerons-nous ? [DUCIS, Rom. IV, 1]
Par extension, redonner de la vigueur, du mouvement.
Par tes conseils flatteurs tu m'as su ranimer [RAC., Phèdre, III, 1]
L'esprit qui règne dans la lettre de Bruxelles du 25 de novembre, ranimerait le pauvre hibou [Voltaire], si quelque chose pouvait le ranimer [VOLT., Lett. Prince de Ligne, 13 déc. 1776]
Et moi, quand le midi de ses feux bienfaisants Ranime par degrés mes membres languissants.... [LAMART., Médit. I, 24]
Réveiller les sens, tirer de la langueur.
Sa vue a ranimé mes esprits abattus [RAC., Athal. II, 5]
Dieu, ranime mes sens trop faibles pour ma joie ! [VOLT., Zaïre, II, 3]
Fig.
Il est bien plus aisé de modérer les excès de piété que de ranimer sa langueur et sa paresse [MASS., Carême, Mort.]
Redonner du courage.
M. de Montausier ranima les citoyens par sa présence [en une peste], les excitant à s'aider mutuellement par des offices réciproques [FLÉCH., Duc de Mont.]
Donner plus d'activité, en parlant de choses intellectuelles et morales. La conversation tombait, il la ranima.
N'importe, en l'attendant, préparons sa victoire ; Dans l'esprit d'un rival ranimons sa mémoire [CORN., Tite et Bérén. I, 3]
Renouvelons-le dans nous, ce désir si salutaire ; ne cessons point de le réveiller, de le ranimer par la fréquente méditation de l'importance infinie du salut [BOURDAL., Pensées, t. I, p. 52]
Je voudrais vous marquer ce zèle avec lequel Mme d'Aiguillon ranimait la charité en un siècle où elle est non seulement refroidie, mais presque éteinte [FLÉCH., Aiguillon.]
Mais ne craignez-vous point que.... Je ne ranime encor ma satirique audace ? [BOILEAU, Épigr. XXX]
Pour exercer leur vertu, ou ranimer leur vigilance [MASS., Carême, Lazare.]
Il n'a remarqué de votre rêve que ce qui ranimait ses douleurs [J. J. ROUSS., Hél. V, 10]
Ranimer à, exciter à.
Mais craignez avec moi que ce choix ne ranime Cette haine mourante à quelque nouveau crime [CORN., Rod. III, 4]
Donner plus de force, plus d'éclat, en parlant d'objets physiques. Ranimer le feu qui s'éteignait. L'arrivée de troupes fraîches ranima le combat. Ranimer les couleurs d'un tableau. La joie a ranimé son teint. Une pluie douce ranime les plantes.
Se ranimer, v. réfl. Revenir à la vie.
Ces ossements se rejoindraient et se ranimeraient pour me dire : Pourquoi viens-tu mentir pour moi qui ne mentis jamais pour personne ? [FLÉCH., Duc de Montaus.]
Les morts se ranimant à la voix d'Élisée [RAC., Athal. I, 1]
Fig. Reprendre de nouvelles forces, une nouvelle activité.
Aussitôt Télémaque, dont les forces étaient épuisées, commence à se ranimer [FÉN., Tél. XVI]
Je sentirai mon cœur encor se ranimer [VOLT., Tancr. I, 1]
Il se ranime à parler de son ancien temps, de ses amours, de ses campagnes, des combats où il s'est trouvé, du courage de ses compatriotes [J. J. ROUSS., Hél. V, 2]
Je ne sais par quel hasard une superstition de mon enfance s'est ranimée dans mon cœur [STAËL, Corinne, XI, 1]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et animer.

ranimer

RANIMER. v. tr. Rendre la vie, redonner la vie. Les soins qui lui furent prodigués ne purent le ranimer.

Il signifie, par extension, redonner de la vigueur et du mouvement à une partie qui est comme morte. On est parvenu à ranimer son bras qui semblait paralysé. Ranimer la circulation par un exercice violent.

Il signifie encore Réveiller les sens engourdis, faire revenir quelqu'un d'une faiblesse, d'un évanouissement. Il faut lui donner un cordial pour le ranimer.

Il signifie au figuré Redonner du courage. Ce discours ranima les troupes.

Il se dit encore figurément en parlant des Choses et signifie Exciter, rendre l'activité, la vigueur, l'éclat. Il faut ranimer ce feu qui s'éteint. Ranimer les couleurs d'un tableau. La danse, la joie a ranimé son teint. Le printemps ranime la nature. Ce spectacle a ranimé son courage, son ardeur, sa colère, sa fureur, son amour. Cette nouvelle a ranimé son espoir. La conversation tombait, il la ranima. Leur colère se ranima, s'est ranimée.

ranimer

Ranimer, Rursus animare, Animum reddere. revivre.

ranimer


RANIMER, v. act. 1°. Rendre, redoner la vie. "Dieu seul peut ranimer les morts. = 2°. Redoner de la vigueur. "Ce remède l'a ranimé. "Le printems ranime toute la natûre: cette pluye a ranimé les plantes. "La joie ranima son teint, ou mieux, lui ranima le teint. = 3°. Réveiller les esprits assoupis. "Il est tout languissant; le jeu, la musique le ranimera. = 4°. Redoner du courage. "Cet heureux succês ranima les troupes découragées. = 5°. Ranimer le courage, l'ardeur, la colère, la fureur, l'amour; les réveiller, les renouveller.

Synonymes et Contraires

ranimer


ranimer (se)

verbe pronominal ranimer (se)
1.  Retrouver une activité normale.
2.  Retrouver son intensité.
s'éteindre -littéraire: s'assoupir.
Traductions

ranimer

opwekken, doenherleven, aansporen, bijkomen, opmonteren, weer bijbrengen, doen herleven, herlevenrevive, bring round, rekindle, reanimateחייה (פיעל)wiederbeleben, neu beleben, reanimierenreanimi, rebruligi, revivigiresucitar, reanimarressuscitar, reanimarrianimare, resuscitareيُنَشِّطُoživitgenopliveαναβιώνωelvyttääoživjeti復活する소생시키다gjenoppliveożywićоживатьåterupplivaฟื้นฟูcanlanmaklàm sống lại复兴 (ʀanime)
verbe transitif
1. faire reprendre conscience à qqn ranimer un blessé
2. redonner de la force à qqch ranimer un feu ranimer un désir

ranimer

[ʀanime] vt
[+ personne évanouie] → to bring round
(fig) [+ forces, courage, espoir] → to restore; [+ souvenir, crainte] → to revive; [+ douleur] → to renew; [+ querelle] → to rake up
[+ feu, flamme] → to rekindle
ranimer la flamme de qch (fig) → to rekindle the flames of sth
(= réconforter) ranimer les troupes → to raise troop morale