raphé

RAPHÉ

(ra-fé) s. m.
Terme d'anatomie. Nom donné à certaines lignes saillantes qui ressemblent à une couture ; tel est le raphé qui divise le scrotum et le périnée en deux parties latérales.
Terme de botanique. Prolongement des vaisseaux du funicule dans l'intérieur des tuniques d'une graine. Il vaudrait mieux écrire rhaphé.

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, suture, et, coudre.

raphe

Raphe, f. penac. Nicole Gilles en la vie de Dagobert: Nostre Seigneur Jesus Christ afin qu'ils l'en voulsissent croire, s'approcha du ladre, et luy passa la main par dessus le visage, et luy osta une raphe de la maladie de lepre qu'il avoit au visage, si que la face luy demeura belle, claire et nette, et le restitua en santé. Laquelle raphe est encores gardée en un reliquaire en ladite Eglise S. Denys. Par lequel mot il semble vouloir dire une poingnée, un plein poing. Car on dit Rapher, quand au jeu de dez, qu'on appelle la Raphe, ayant gaigné on prend hastivement, ou bien plustost rapidement la mise qui est sur le jeu. Ce qu'on dit aussi Raphler, ou Raffler, et par metaphore Raffler tout, quand on prend rapidement tout ce qu'on trouve en un lieu.

Traductions

raphé

raphe