rapport

rapport

n.m.
1. Lien ou relation entre deux ou plusieurs choses : Quels sont les rapports entre ces deux événements ?
corrélation : Cet exemple n'a aucun rapport avec la définition
2. Élément commun à certaines choses et que l'esprit peut percevoir ; similitude : Le conférencier explique les rapports entre ces deux tableaux
3. Profit tiré de l'exploitation d'un bien : Ces champs sont d'un bon rapport
rendement : Une boutique d'un bon rapport
4. Exposé dans lequel on relate ce que l'on a vu ou entendu : Consulter le rapport d'un expert
5. Réunion au cours de laquelle un chef militaire expose ses intentions et donne ses ordres : Tous les officiers doivent être au rapport.
6. Relation sexuelle ; coït (on dit aussi rapport sexuel) : Avez-vous déjà eu un rapport non protégé ?
De rapport,
dont la location procure des revenus au propriétaire : Un immeuble de rapport.
En rapport avec,
proportionné à : Le poste qu'elle occupe n'est pas en rapport avec ses capacités.
Mettre en rapport,
mettre plusieurs personnes en relation : Il a mis son fils en rapport avec le directeur des ressources humaines.
Par rapport à,
relativement à ; en comparaison de : Elle gagne peu par rapport au travail qu'elle fournit.
Rapport à,
Fam. à cause de ; au sujet de : Le syndic a fait une note rapport aux nuisances sonores.
Sous le rapport de,
du point de vue de ; eu égard à : Ce jeu vidéo est intéressant sous le rapport du graphisme.

rapports

n.m. pl.
Relations entre des personnes ou des groupes : Il a de bons rapports avec ses collègues
Sous tous rapports ou sous tous les rapports,
à tous égards : Une employée bien sous tous rapports.

RAPPORT

(ra-por ; le t ne se lie pas : un ra-por écourté ; au pluriel, l's ne se lie pas : des ra-por écourtés ; cependant quelques-uns la lient : des rapor-z écourtés) s. m.
Action de rapporter en un lieu.
Le marquis de Vaudreuil fit présenter un collier aux Anneyots ; il les remercia de leurs bonnes dispositions et du rapport des médailles anglaises [BOUGAINVILLE, Instit. Mém. sc. mor. et pol. t. III, p. 342]
Terres de rapport, terres prises dans un lieu et apportées dans un autre. Cette terrasse a été faite de terres de rapport. De rapport, avec des pièces, avec des morceaux rapprochés, voy. PIÈCE, n° 6.
C'est dans cette enceinte des Gobelins qu'on fabriquait encore des ouvrages de rapport, espèce de mosaïque admirable [VOLT., Louis XIV, 29]
D'autres tuyaux d'étain qui s'y emboîtent exactement et qu'on appelle tuyaux de rapport [GENLIS, Maison rust. t. II, p. 148, dans POUGENS]
Terme de marine. Rapport de marée, masse d'eau que la mer, en montant, apporte sur le rivage, dans le port, dans une rivière, dans un canal.
Terme de jurisprudence. L'action par laquelle on rapporte à l'hérédité ce qu'on avait reçu par avance, et qui doit faire compte au partage.
Le rapport est dû de ce qui a été employé pour l'établissement d'un des cohéritiers, ou pour le payement de ses dettes [, Code Nap. art. 851]
Le rapport n'est dû que par le cohéritier à son cohéritier ; il n'est pas dû aux légataires ni aux créanciers de la succession ; le rapport se fait en nature ou en moins percevant [, ib. art. 857, 588]
On dit de même : rapport à succession, rapport à la masse. Terme d'administration. Action par laquelle un comptable restitue une somme qu'il avait indûment portée en dépense.
Vapeur désagréable qui monte de l'estomac à la bouche, ainsi dite parce que l'estomac rapporte cette vapeur. Cet aliment cause des rapports.
Revenu, produit, ainsi dit parce que le revenu est quelque chose que le capital porte pour ainsi dire au propriétaire. Le rapport de mes terres. Sol d'un excellent rapport.
Du rapport d'un troupeau dont il vivait sans soins, Se contenta longtemps un voisin d'Amphitrite [LA FONT., Fabl. IV, 2]
Être en rapport, en plein rapport, se dit de terres, d'arbres qui produisent pleinement tout ce qu'ils peuvent produire.
La maison est bien située, un très grand jardin, les arbres en plein rapport [A. DUVAL, Mais. à vendre, sc. 5]
N'être pas en rapport, ne pas produire encore tout ce qui peut être produit.
Cette terre en Angoumois, qui n'est pas encore en rapport, et où l'on peut quelquefois retrouver la nature [J. J. ROUSS., Lett. au duc de Graffton, Corresp. t. II, p. 108, dans POUGENS.]
Familièrement. Cette place, cet emploi est de grand rapport, d'un grand rapport, d'un bon rapport, elle produit des émoluments, des profits considérables.
Action de rapporter, de citer.
La fidélité, qui est due au rapport des paroles d'autrui [DESC., Rép. aux 5es object. 15]
Particulièrement. Récit, témoignage. Je ne le sais que sur le rapport d'autrui.
Et Don Sanche vaincu t'a fait un faux rapport [CORN., Cid, V, 7]
J'accours pour vous en faire un funeste rapport [ID., Rodog. V, 4]
On nous faisait, Arbate, un fidèle rapport, Rome en effet triomphe, et Mithridate est mort [RAC., Mithr. I, 1]
Au rapport d'un tel, comme le rapporte un tel.
Les prêtres des idoles, au rapport de l'auteur paien.... [BOSSUET, Hist. II, 12]
À Hiéropolis, en Égypte, au rapport de Porphyre, on immola des hommes [VOLT., Dict. phil. Idolâtrie.]
Fig.
Et la philosophie Dit vrai quand elle dit que les sens tromperont, Tant que sur leur rapport les hommes jugeront [LA FONT., Fabl. VII, 18]
Il est évident à tout homme qui consulte sa raison, et qui méprise les rapports de ses sens, que ce ne sont point les objets que nous sentons, qui agissent effectivement en nous [MALEBR., Recherch. vér. IV, 10]
Relation indiscrète ou maligne de ce qu'on a entendu ; dénonciation secrète.
S'ils [les amants] pouvaient conserver un rayon de prudence (Je demande un grand point, la prudence en amour !), Ils seraient aux rapports insensibles et sourds [LA FONT., Filles de Minée.]
Et ces mêmes rapports qu'ici vous répétez, Peut-être une autre fois seront-ils écoutés [MOL., Tart. III, 7]
On noircit par d'infâmes rapports et on écarte de lui tout ce qui pourrait lui ouvrir les yeux [FÉN., Tél. XXIV]
Ah ! monsieur, s'écria la dame en rougissant et d'un air fort embarrassé, on vous a fait de mauvais rapports [FONTEN., Lett. gal. II, 33]
En vérité, si on vous avait fait quelque rapport, n'était-ce pas à moi qu'il fallait s'adresser ? [VOLT., Lett. Maupertuis, 1er juill. 1741]
Les rapports font toujours plus de mal que de bien [GRESSET, Méchant, I, 1]
Un rapport clandestin n'est pas d'un honnête homme [ID., ib. V, 4]
Au plur. Ressouvenirs.
Œdipe : Ne m'as-tu jamais vu ? - Phorbas : Seigneur, cela peut être. - Œdipe : Il y pourrait avoir entre quinze et vingt ans. - Phorbas : J'ai de confus rapports d'environ même temps [CORN., Œdipe, IV, 4]
Compte que l'on rend de quelque chose dont on est chargé. Le rapport que fait le capitaine d'un navire à son retour d'un voyage. Le rapport d'un officier de police. En termes militaires, le rapport, la relation qu'un chef de poste envoie à la place sur ce qui s'est passé pendant sa garde. Aller au rapport, aller porter le rapport. Terme de vénerie. Faire le rapport, faire son rapport, se dit du valet de limier qui déclare à l'assemblée ses diverses connaissances sur la bête qu'il a détournée.
Exposition d'un procès faite par un juge devant ses collègues. Mon procès est au rapport d'un tel conseiller. Faire le rapport d'une affaire. Ouï le rapport.
M. de Crosne et M. de Baquancourt ont mérité les éloges et les remercîments de la France dans le rapport qu'ils ont fait du procès des Calas [VOLT., Pol. et lég. Lett. à M. de Beaumont.]
10° Exposé dans lequel on rend compte d'un travail particulier fait par une commission, par un comité. Faire un rapport sur les pétitions, sur le budget, sur un projet de loi.
Les commissaires feront leur rapport sur la mère d'Agréda [BOSSUET, Lett. quiét. 60]
Mes yeux sont fatigués : lisez-moi ce rapport [C. DELAV., Princ. Aurél. II, 1]
11° Témoignage que rendent, par ordre de justice ou autrement, des experts, en quelque sorte d'art que ce soit. Le rapport des médecins établissait que le cas était un suicide.
Je produis, je fournis De dits, de contredits, enquêtes, compulsoires, Rapports d'experts, transports, trois interlocutoires [RAC., Plaid. I, 7]
Rapports judiciaires, ceux qui servent à éclairer les juges dans les causes civiles et criminelles ; rapports administratifs, ceux qui fournissent des renseignements sur les objets relatifs à quelque branche de l'administration publique, comme sur les dangers et les inconvénients de certains établissements, sur le caractère d'une maladie que l'on soupçonne être épidémique, etc., etc. Rapports d'estimation, ceux qui sont destinés à contrôler les mémoires relatifs à des honoraires réclamés par l'homme de l'art. Rapports d'arbitrage, ceux qui sont faits sur des rapports ou procès-verbaux d'experts, sur lesquels les juges demandent des éclaircissements. En médecine légale, acte authentique fait par des médecins ou des chirurgiens experts, pour constater l'état d'une personne, la nature d'une maladie, une grossesse, une mort spontanée ou violente, etc. Le rapport se compose de quatre parties essentielles ; le protocole, contenant l'indication des nom, prénoms, lieu, jour et heure, etc. ; l'exposé du fait qui a donné lieu au rapport ; les détails circonstanciés de l'examen ; enfin les conclusions. Acte dressé par le vétérinaire pour constater l'état d'un animal, la nature d'une maladie, d'un accident, les causes de la mort, etc.
12° Rapport pour minute, acte par lequel un notaire constate la mise d'un acte au rang de ses minutes.
13° Conformité, analogie, ressemblance.
À l'aspect amoureux de ce mourant Sauveur, Combien dois-tu rougir de ton peu de ferveur Et du peu de rapport de ta vie à sa vie ! [CORN., Imit. I, 25]
Cela fait assez voir que l'amour dans les cœurs N'est pas toujours produit par un rapport d'humeurs [MOL., Mis. IV, 1]
Quel rapport y a-t-il de cette doctrine à celle de l'Évangile ? [PASC., Prov. X]
De ses traits et des miens le merveilleux rapport [QUIN., Agrippa, II, 4]
Quelque rapport qu'il paraisse de la jalousie à l'émulation, il y a entre elles le même éloignement que celui qui se trouve entre le vice et la vertu [LA BRUY., XI]
Le gouvernement des rois de Rome avait quelque rapport à celui des rois des temps héroïques chez les Grecs [MONTESQ., Esp. XI, 12]
Il [le cabiai] ne ressemble au cochon que par de petits rapports, et en diffère par de grands caractères [BUFF., Quadrup. t. V, p. 470]
Entre mon frère et moi quel rapport d'infortune ! [M. J. CHÉN., Gracques, III, 10]
Ma sœur et moi cependant nous n'avons pas de rapport dans le caractère [STAËL, Corinne, XII, 1]
14° Accord, correspondance entre les diverses parties d'un tout, d'un ouvrage. Il y a un rapport parfait entre la masse et les détails de cet édifice.
Les parties du monde ont toutes un tel rapport et un tel enchaînement l'une avec l'autre, que je crois impossible de connaître l'une sans l'autre et sans le tout [PASC., Pens. I, 1, éd. HAVET.]
Dans le rapport qu'ont ensemble les livres des deux Testaments, il y a une différence à considérer [BOSSUET, Hist. II, 13]
Les rapports qui lient entre eux tous les mondes constituent l'harmonie de l'univers [BONNET, Contempl. nat. I, 7]
Par extension, en rapport avec, en proportion avec. Sa dépense n'est pas en rapport avec sa fortune. Le style n'est pas en rapport avec le sujet. Relations, connexions des objets entre eux.
Il faut.... pour connaître l'air, le voir par où il a rapport à la vie de l'homme [PASC., Pens. I, 1, éd. HAVET.]
L'homme a rapport à tout ce qu'il connaît [ID., dans COUSIN]
Parlons maintenant selon les lumières naturelles : s'il y a un Dieu, il est infiniment incompréhensible, puisque, n'ayant ni parties, ni bornes, il n'a nul rapport à nous [ID., Pens. X, 1]
La joie que j'en ai a bien du rapport à vous ; car je vous aime de tout mon cœur [SÉV., 2]
Je suis persuadée qu'on est plus ou moins touché des grandes qualités, selon qu'on y a plus ou moins de rapport [ID., 18 mars 1689]
Je vois que cette petite imagination [de Pauline, fille de Mme de Grignan] a bientôt fait les rapports, et bien juste [ID., 8 févr. 1690]
Si, rappelant la mémoire des siècles passés, j'en fais un juste rapport à l'état présent [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Il faut savoir le rapport que chaque histoire peut avoir avec les autres [ID., Hist. Dessein général.]
Quoique cette conclusion regardât tous les riches en général, elle avait un rapport particulier à ce jeune homme qui possédait de grands biens [BOURDAL., Pensées, t. II, p. 371]
Les lois, dans la signification la plus étendue, sont les rapports nécessaires qui dérivent de la nature des choses [MONTESQ., Esp. I, 1]
Les rapports nécessaires des mœurs au gouvernement ont été si bien exposés dans le livre de l'Esprit des lois [J. J. ROUSS., Ém. V]
Il connaît les rapports essentiels de l'homme aux choses, mais nul des rapports moraux de l'homme à l'homme [ID., ib. III]
Nous-mêmes, à ne considérer que la partie matérielle de notre être, nous ne sommes au-dessus des animaux que par quelques rapports de plus, tels que ceux que nous donnent la langue et la main [BUFF., Hist. anim. ch. I]
À chaque pas [dans mes lectures], je croyais découvrir entre les intentions de l'art et ses moyens, entre ses procédés et ceux de la nature, des rapports qui pouvaient servir à fixer les règles du goût [MARMONTEL, Mém. V]
Eh ! qui n'a pas connu ces rapports invisibles Des corps inanimés et des êtres sensibles ? [DELILLE, Imag. IV]
L'art qu'elle avait de saisir des rapports touchants entre les beautés de la nature et les impressions les plus intimes de l'âme [STAËL, Corinne, II, 2]
Rapports anatomiques d'un organe, sa situation relativement à un ou à plusieurs autres organes, comme celle d'un nerf par rapport aux artères, veines, muscles, etc. Rapport, se dit en vue de la fin, du but des choses.
Les actions humaines sont bonnes ou mauvaises, selon le rapport qu'elles ont à une bonne ou à une mauvaise fin [, Dict. de l'Acad.]
15° Commerce qu'ont entre eux les hommes. Ayant eu de fréquents rapports avec lui. Rompre tout rapport. Ils n'ont plus aucun rapport ensemble.
Elle donnait à la fois l'idée d'une prêtresse d'Apollon, qui s'avançait vers le temple du soleil, et d'une femme parfaitement simple dans les rapports habituels de la vie [STAËL, Corinne, II, 1]
Mettre une personne en rapport avec une autre, donner à une personne les moyens de conférer, de s'entendre avec une autre. Rapports intimes, se dit quelquefois du commerce entre un homme et une femme.
16° Terme de grammaire. Relation que les mots ont entre eux. Le rapport du verbe avec son sujet.
Rapport d'identité : c'est le fondement de l'accord de l'adjectif avec son substantif [DUMARS., Œuv. t. V, p. 64]
Se dit aussi des différents points de vue auxquels les mots sont envisagés. La préposition de exprime un rapport de qualification ou d'éloignement.
17° Résultat de la comparaison de deux quantités. Le rapport de 2 à 4 est le même que celui de 12 à 24.
La découverte qu'il [Archimède] avait faite du rapport de la sphère au cylindre de même base et de même hauteur, qui est comme deux à trois [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. X, p. 100, dans POUGENS]
Rapport géométrique de deux quantités, se dit de leur quotient. Rapport arithmétique, se dit de leur différence. Quand on ne spécifie pas l'espèce de rapport, c'est toujours le rapport géométrique ou le quotient qu'il faut entendre. Rapport, instrument de géométrie, fait en demi-cercle, et divisé en cent quatre-vingts degrés, qui servait à prendre les ouvertures des angles ; on dit aujourd'hui rapporteur. Terme de musique. Rapports des intervalles, leurs degrés de distance exprimés en chiffres.
18° Dans le langage philosophique, rapport exprime entre les choses une idée de même nature qu'entre les nombres le rapport mathématique.
Notre âme a en elle-même des principes de vérité éternelle et un esprit de rapport, c'est-à-dire des règles de raisonnement et un art de tirer des conséquences [BOSSUET, Conn. III, 8]
Quand, par exemple, on dit que du drap que l'on mesure a trois aunes, le drap et les aunes sont réelles, mais l'égalité entre trois aunes et le drap n'est point un être réel ; ce n'est qu'un rapport qui se trouve entre les trois aunes et le drap [MALEBR., Rech. vér. III, 2, 6]
Parce que toutes les vérités ne sont que des rapports, on peut dire généralement que, dans toutes les questions, on ne recherche que la connaissance de quelques rapports [ID., ib. VI, 2, 7]
19° Terme de chimie. Disposition d'un corps à s'unir avec un autre par préférence. On a construit une table des rapports.
20° Par rapport à, loc. prép. Pour ce qui est de, quant à ce qui regarde.
Ces attributs [corruptible et incorruptible] conviennent au tout par rapport à chacune de ses deux parties [le corps et l'âme] [BOSSUET, Hist. II, 6]
Hypocrisies par rapport au public, et hypocrisies par rapport à nous-mêmes [BOURDAL., 5e dim. après la Pentec. Dominic. t. II, p. 481]
La justice n'est-elle pas encore plus sacrée et plus inviolable pour les rois par rapport à des pays entiers, que pour les familles par rapport à quelques champs labourés ? [FÉN., Tél. XXIII]
Il est ordinaire et comme naturel de juger du travail d'autrui seulement par rapport à celui qui nous occupe [LA BRUY., XII]
Par comparaison. La terre est très petite par rapport au soleil.
Les jugements que nous faisons en trouvant les choses grandes ou petites par rapport des unes aux autres.... [BOSSUET, Conn. I, 8]
La Mère coquette de Quinault, donnée à peu près dans le même temps que l'École des femmes, c'est-à-dire dans les premières années de Molière, peut être regardée comme un chef-d'œuvre de style, surtout par rapport au temps où elle a été faite [D'ALEMB., Éloges, Despréaux, note 21]
En vue de.
Nous ne pouvons rien aimer que par rapport à nous, et nous ne pouvons que suivre notre goût et notre plaisir, quand nous préférons nos amis à nous-mêmes [LA ROCHEFOUC., Max. 81]
Quelle erreur de s'imaginer qu'il n'y ait de liaison extérieure entre les Églises chrétiennes que par rapport à un prince ou par quelque autre confédération volontaire et arbitraire... ? [BOSSUET, Variat. XV, 70]
Je suis las des histoires où il n'est question que des aventures d'un roi, comme s'il existait seul, ou que rien n'existât que par rapport à lui [VOLT., Lett. Harvey, 1740]
Cet homme ne fait rien que par rapport à ses intérêts, il ne fait rien que dans des vues personnelles, que dans la vue de ses propres intérêts. Il a fait cela par rapport à vous, par rapport à telle chose, dans la vue de vous obliger, pour obtenir telle chose.

PROVERBE

    Belle montre et peu de rapport, se dit des personnes ou des choses où la réalité ne répond pas à l'apparence.

REMARQUE

  • Sous le rapport de est une locution qui est devenue très commune. Elle est fort lourde et n'est pas exacte en soi. Une chose est en rapport avec une autre, est dans un certain rapport, a rapport avec ; mais elle n'est pas sous un rapport ; si elle était sous un rapport ou sur un rapport, elle serait en dehors du rapport ; et au fond, en s'en servant, on s'exprime inexactement. Elle ne paraît donc pas bonne à employer ; et ceux qui écrivent avec pureté doivent l'éviter. P. L. Courier la blâmait :
    Ceux-ci [Jean-Jacques, Diderot, d'Alembert] sont tous ânes bâtés sous le rapport de la langue, pour me servir d'une de leurs phrases [P. L. COUR., Lettr. II, 67]
    Cette locution est pourtant antérieure au XVIIIe siècle. Bourdaloue est le plus ancien auteur où nous l'ayons trouvée :
    Selon les divers rapports sous lesquels nous les considérons [BOURDAL., Pens. t. II, p. 358]
    Tout ce qu'on en peut concevoir, sous quelque rapport que ce soit [BOULAINVILLIERS, Réfut. de Spinoza, p. 77]
    Et marque l'action de l'esprit qui lie les mots et les phrases d'un discours, c'est-à-dire, qui les considère sous le même rapport [DUMARS., Œuvres, t. V, p. 231]
    Elle paraît être née vers ce temps, par confusion avec la phrase sous cet aspect, avoir été peu usitée d'abord, et l'être devenue beaucoup, surtout à notre époque. Il est facile de la remplacer par : quant à.... à l'égard de.... de ce côté.... Le Dictionnaire de l'Académie ne la donne pas à RAPPORT ; mais, à SOUS, on y trouve : Sous ce rapport, sous plus d'un rapport.

SYNONYME

  • RAPPORT à, RAPPORT AVEC. Une chose a rapport à une autre quand elle y conduit, quand elle indique une direction vers elle, un lien avec elle. Une chose a rapport, du rapport, des rapports avec une autre quand elle lui est conforme.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et ce que noz avons dit des parties, noz entendons aussi des rapors qui doivent estre fet par coustume entre enfans qui reviennent à partie [BEAUMANOIR, XXX, 87]
    S'il [le plaideur] ne les [juges] debat avant qu'il dient leur raport, par bone cause soufisant, il ne pot aler contre lor dit [ID., LXVII, 13]
  • XVe s.
    Quand ils [les habitants de Calais] ouirent ce rapport [exposé des conditions du roi Édouard], ils commencerent tous à crier [FROISS., I, I, 321]
    Lesquelz yeux viennent rapporter Ung si très gracieulx raport Au cueur.... [CH. D'ORL., Ball. 3]
  • XVIe s.
    .... Que nous ne blessions la renommée de personne par calomnies ou faux rapports [CALV., Instit. 308]
    Il nous represente la diversité des bruits qui couroient, et les differents rapports qu'on lui faisoit [MONT., II, 110]
    Ils vont jetter inconsiderement, en ces champs qu'ils estiment fertiles, la jeune semence ; mais l'experience leur fait voir que souvent le rapport est petit, et que plusieurs grains demeurent gastez [LANOUE, 107]
    Nourriture et entretenement aux armes, escoles, ....ni dons de noces en meubles, ne sont sujets à rapport [LOYSEL, 352]
    Ceulx qui seroient envoyez à Athenes pour en faire le rapport.... [AMYOT, Thém. 37]
    Une voix s'étant fait entendre, et mise à crier sans dessein et sans aucun raport à leur troupe, ils se mirent tous à fuir [D'AUB., Vie, XXIII]
    Si tels signes apparoissent, fais ton rapport que bien tost le malade mourra [PARÉ, XXVII, p. 653]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. RAPPORTER ; ital. rapporto.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    RAPPORT. Ajoutez :
    22° Fête de village, dans la Haute-Marne.
    C'est aujourd'hui la Saint-Michel, répondit Antoine, et ils vont sans doute au rapport d'Amorey. - Et qu'est-ce que ce rapport ? - Une fête patronale qui se célèbre en plein bois, près d'une source plus ou moins miraculeuse [A. THEURIET, Rev. des Deux-Mondes, 1er mai 1876, p. 27]

    REMARQUE

      Ajoutez :
    • 2. Rapport à, se dit populairement et très mal au lieu de : par rapport à.
      Ce brave philosophe anglais [Priestley].... dont on a boucané la maison et ravagé les possessions à Birmingham, rapport à nous, et parce qu'il célébrait la fête de la liberté, devrait venir parmi nous... [, L. du P. Duchêne, 150e lettre, p. 8]

rapport

RAPPORT. n. m. Revenu, ce que produit une chose. Ce champ, cette vigne, ce pré est d'un grand rapport, d'un bon rapport. Cette terre est de meilleur rapport que l'autre.

Être en rapport, en plein rapport, se dit d'une Propriété, d'un champ, etc., qui rapporte, qui produit autant qu'on le peut désirer. On dit, dans le sens contraire, N'être pas encore en rapport en parlant de Ce qui ne produit pas encore tout ce qu'on espère en tirer par la suite. Cette vigne n'est pas encore en rapport.

Fam., Cette place, cet emploi est de grand rapport, d'un grand rapport, d'un bon rapport, Les profits, les émoluments de cette place, de cet emploi sont considérables.

RAPPORT signifie aussi Récit, témoignage. Il a fait un fidèle rapport de ce qu'il a vu. Rapport faux, inexact. Le fait est vrai, si j'en crois le rapport de mes yeux et de mes oreilles. Les choses se sont ainsi passées, au rapport même de son ennemi. Il ne faut pas s'en fier au rapport de cet homme, il est trop intéressé dans l'affaire. Je m'en tiens à son rapport. Suivant son rapport, selon son rapport, d'après son rapport, la chose s'est passée ainsi. Au rapport de tel chroniqueur.

Il se dit aussi des Récits qu'on fait, par indiscrétion ou par malignité, de certaines choses que l'on prétend avoir vu faire ou entendu dire. Faire de faux rapports, de mauvais rapports. Ajouter foi aux rapports. Aimer à faire des rapports. On les a brouillés ensemble par de faux rapports.

Il se dit également du Compte qu'on rend à quelqu'un de quelque chose dont on est chargé. Je ne manquerai pas d'en faire rapport à l'Assemblée des actionnaires. Il en a fait son rapport. Le rapport que fait le capitaine d'un navire à son retour de voyage. Le rapport d'un officier de police.

En termes militaires, Rapport journalier et absolument Rapport, Compte rendu des diverses opérations effectuées chaque jour dans l'unité : mutations, punitions, demandes, etc. Aller au rapport.

En termes de Chasse, Faire le rapport, faire son rapport, Rendre compte de la quête qu'on a faite et du lieu où est la bête qu'on a détournée. Le lieutenant de la vénerie n'a pas encore fait son rapport. Dès que le valet de limier eut fait son rapport.

RAPPORT désigne particulièrement l'Exposé qu'un juge fait d'un procès devant les autres juges d'un même tribunal. Mon procès est au rapport de tel conseiller. Faire le rapport d'une affaire, d'un procès. L'affaire a été jugée au rapport de tel conseiller. Lire un rapport. Ouï le rapport.

Il se dit aussi de l'Exposé dans lequel on rend compte d'un travail, d'un examen particulier fait par un comité, par une commission. Faire un rapport sur des pétitions, sur un projet de loi. Le rapport sur le budget. Le rapport de la commission lui fut très favorable. Les conclusions d'un rapport. On a ordonné l'impression de ce rapport.

Il se dit également du Témoignage que rendent, par ordre de justice ou autrement, les médecins, les chirurgiens, les experts. Suivant le rapport des médecins. Au rapport des chirurgiens. Selon le rapport de cet architecte, cette maison ne menace pas ruine. Juger sur le rapport des experts, sur rapport d'expert. Homologuer un rapport d'expert.

RAPPORT signifie encore Convenance, conformité, analogie. La langue italienne a grand rapport, a un grand rapport, de grands rapports avec la langue latine. Il y a un grand rapport de vues entre ces deux hommes.

Il désigne aussi une Sorte de liaison, de connexion, de relation que certaines choses ont ensemble. Expliquez-moi le rapport que ces deux affaires ont ensemble. Ce que vous dites aujourd'hui n'a aucun rapport avec ce que vous disiez hier. Vous parlez là de choses qui n'ont aucun rapport entre elles. Cela n'a point de rapport, n'a pas rapport à ce que je vous dis. À quoi cela a-t-il rapport? Ces deux sciences ont un grand rapport entre elles. Rapports de convenance, de disconvenance, de similitude, de différence.

Il se dit particulièrement de l'Accord, de la correspondance plus ou moins exacte des diverses parties d'un ouvrage, d'un tout. Le style de cet ouvrage n'est pas en rapport avec le sujet, avec les idées. Sa dépense n'est pas en rapport avec sa fortune.

Il se dit encore de la Relation des choses à une fin, de leur tendance vers un but. Les actions humaines sont bonnes ou mauvaises, selon le rapport qu'elles ont à une bonne ou à une mauvaise fin. On dit en ce sens : Toutes les actions d'un chrétien doivent être faites par rapport à Dieu, Elles doivent se rapporter à Dieu comme à leur fin dernière. Cet homme ne fait rien que par rapport à lui, que par rapport à ses intérêts, Il ne fait rien qu'en vue de ses intérêts, de ses propres avantages. Il a fait cela par rapport à vous, par rapport à telle chose, En vue de vous obliger, de vous plaire, dans l'idée d'obtenir telle chose, de réussir dans telle affaire, etc.

RAPPORT se dit également des Relations que les hommes ont entre eux. Rapports de commerce, d'intérêt, de parenté, d'amitié, de confraternité. Je n'ai jamais eu aucun rapport avec lui.

Mettre une personne en rapport avec une autre, Faciliter, donner à une personne les moyens de conférer, de s'entendre avec une autre.

Absolument, Avoir des rapports avec une personne, Avoir un commerce intime avec elle.

RAPPORT, en termes de Grammaire, se dit de la Relation que les mots ont les uns avec les autres, dans la construction. Le rapport de l'adjectif au nom. Le rapport du participe passé au nom qui le précède.

En termes de Mathématiques, il désigne le Résultat de la comparaison de deux quantités. Le rapport de deux grandeurs est le nombre par lequel il faut multiplier la seconde pour obtenir la première. Le rapport de six à douze est le même que celui de trois à six.

En termes de Jurisprudence, il désigne l'Action par laquelle celui qui a reçu une somme, une terre, etc., la rapporte à la masse de la succession pour faire compte au partage. Ordonner le rapport. Il avait reçu cent mille francs, il a été obligé au rapport. Les fruits de la chose donnée ne sont point sujets à rapport. On dit aussi : Rapport à la succession, rapport à la masse.

En termes d'Administration, il se dit de l'Action par laquelle un comptable rapporte la somme qu'il a mal à propos portée en dépense. Toute dépense rejetée soumet le comptable au rapport de la somme.

RAPPORT se dit en outre d'une Vapeur incommode, désagréable, qui monte de l'estomac à la bouche. Un rapport aigre. Avoir des rapports. Il est familier.

Il se dit encore dans quelques expressions où il a des significations différentes : Terres de rapport, Terres qu'on est allé prendre dans un lieu, pour les apporter dans un autre. Cette terrasse n'est pas solide, elle n'est que de terres de rapport.

Pièces de rapport, Petites pièces de diverses couleurs, soit de métal, soit de bois ou de pierre, que l'on assemble et que l'on arrange sur un fond, pour représenter certaines figures. La mosaïque est un ouvrage de pièces de rapport. Un pavé de marbre par pièces de rapport. Il se dit figurément en parlant d'un Ouvrage de l'esprit composé de choses prises çà et là. Cette comédie est un ouvrage de pièces de rapport, où rien n'appartient à l'auteur.

PAR RAPPORT À, loc. prép. Pour ce qui est de, quant à ce qui regarde. Par rapport à lui. Par rapport à moi. Par rapport à cela.

Il signifie aussi Par comparaison, en proportion de. La terre est très petite par rapport au soleil.

SOUS LE RAPPORT DE, loc. prép. Au point de vue de, eu égard à. Cette voiture est excellente sous le rapport de la commodité, de la vitesse. On dit de même : Sous ce rapport, sous tous les rapports.

rapport

Rapport, C'est recit de bouche, ou par escrit de ce qu'on a veu, fait, ouy ou entendu, Relatio. Selon ce on dit, Le rapport d'un proces fait au bureau par un juge. Le rapport d'un Veneur de ce qu'il a veu rencontré et destourné en sa queste. Le rapport d'un sergeant de ce qu'il a fait en exploictant. Le rapport des jurez priseurs, arpenteurs, de ce qu'ils ont visité, prisé, mesuré, et semblables.

¶ Le rapport qu'on fait d'aucun, soit de ses merites ou desmerites, vices ou vertus, Elogium.

Il fit rapport de leur embassade, Renuntiauit legationem. Bud. ex Liuio.

Un rapport d'un maistre juré, Renuntiatio.

Faulx rapport, Crimen, Criminatio.

Faire son rapport de quelque chose, Renuntiare.

Faire son rapport au Senat de ce qu'on a fait, Acta ad Senatum renuntiare.

Le rapport du sergeant, Renuntiatio apparitoris. B.

Faire le rapport d'un proces, Copias sacculares expromere, et ex indicibus recensere. B.

Faire son rapport par escrit, Elogio suo testificari. B.

On suit le rapport des jurez, et gens cognoissans, Fides est penes artifices renuntiantes. B.

¶ Le rapport et bienseance des parties l'une à l'autre, convenance et accordance, Conuenientia partium.

¶ Grand rapport de terre, Agrorum hubertas, Feracitas.

Champs de grand rapport, Agri frugiferi, vel Fructuosi.

rapport


RAPPORT ou RAPORT, s. m. RAPPORTER ou RAPORTER, v. act. RAPORTEUR, EûSE, s. m. et f. [Le t final ne se prononce pas dans le premier; 3e é fer. au 2d, lon. au dern. por, porté, teur, teû-ze.] Raport a plusieurs sens: 1°. Revenu, produit. "Terre, champ, vigne, pré, d'un grand raport; de meilleur raport que, etc. "Être ou n'être pas encore en raport. = Ferme, comission de grand raport, de bon raport. = 2°. Récit, témoignage. "Fidèle ou faux raport. "Au raport de. "La chôse est ainsi, au raport, même des énemis, de ceux qui sont intéressés à soutenir le contraire. = Faire raport, rendre compte. "Je n'ai pas manqué d'en faire raport à S. A. S. = 3°. Relation faite par indiscrétion, ou par malignité de ce qu' on a vu ou entendu. "Aimer à faire des raports, de faux raports, de mauvais raports. Ajouter foi aux raports. = 4°. Exposition qu'un Juge fait d'un procês, devant les aûtres Juges du même Tribunal. "Faire le raport d'une afaire, d'un procês. "L'afaire a été jugée au raport d'un tel Conseiller. "C'est une afaire de raport, de manière à être jugée par raport. = 5°. Témoignage rendu en Justice par les Experts, les Médecins, les Chirurgiens, en certains câs. "Suivant le raport ou sur le raport des, etc. = 6°. Convenance, conformité, analogie. La Langue Italiène a un grand raport avec la Latine. "Il y a un grand raport d'humeurs entre eux. = 7°. Liaison et relation que certaines chôses ont entre elles. "Ces deux afaires ont beaucoup de raport l'une avec l'aûtre. "Ce que vous dites là n'a point de raport à ou avec le sujet dont nous parlons. "La Physique et la Médecine ont un grand raport ou de grands raports entre elles. = 8°. Relation des chôses à leur fin. "Les actions humaines sont bones ou mauvaises, suivant le raport qu'elles ont à une bone, ou à une mauvaise fin. = On dit, en ce sens, part raport à; pour l'amour de, par atention pour. "J'ai fait cela par raport à vous. "Cet homme ne fait rien que par raport à lui, à ses intérêts. = Par raport à, signifie aussi quant à... Pour ce qui regarde.. "Voilà tout ce que j'avais à dire de ma fille. Par raport à mon fils, je vous prie de veiller avec encôre plus de soin, etc. — Par comparaison. "La terre est bien petite par raport au soleil. = * Par raport que, pour parce que, est un gasconisme. "Je ne suis pas venu, par raport que j'étois malade. Gasc. corr. = 9°. Au Palais, action de raporter à la masse. "Ces cohéritiers ont été obligés au raport de ces sommes. = 10°. Terres de raport, qui ont été aportées. — Pièces de raport, ouvrage de raport, composé de plusieurs pièces unies ensemble avec art. "Table, cabinet de pièces de raport.
   RAPORTER, c'est 1°. Aporter une chôse du lieu où elle a été portée, au lieu où elle était auparavant. "Raporter ce qu'on nous a prêté. "Les Marchands sont de retour de la foire: ils ont raporté presque toutes leurs marchandises. = 2°. Il se dit de ce qu'on aporte d'un lieu, à son retour, quoiqu' on ne l'y eût pas porté. "Il a raporté d'Italie des antiques, des tableaux. "Les Soldats raportèrent à leur Capitaine tout le butin. = 3°. Retirer. "Il a raporté beaucoup de gloire de cette journée. Il n'en a raporté que de la honte, des coups. = 4°. V. n. En parlant d'un chien, aporter le gibier, ou ce qu'on lui jette. "Ce chien raporte bien, il sait raporter. = 5°. Faire le récit de ce qu'on a vu ou entendu. "Raporter fidèlement les faits. "Vous ne raporter point la chôse au vrai. = 6°. Faire des raports. Redire par légèreté ou par malice ce qu'on a entendu dire. "On n'ôseroit rien dire devant lui, il raporte tout. = 7°. Citer, alléguer. "Les autorités, les exemples qu'il a raportés ne prouvent rien. = 8°. Diriger, référer. "Il faut tout raporter à une bone fin. "Les louanges que nous donons aux aûtres se raportent toujours par quelque endroit, à nous-mêmes. Mass. — Voy. EMPORTER. = On dit, à peu prês dans le même sens, raporter son origine à un tel; ce qui se dit des villes, comme des hommes. Raporter un évènement à un tel tems; raporter un éfet à une telle cause. = 9°. Produire: "Terre qui raporte beaucoup, qui raporte tant par an: charge, emploi, qui ne raporte ni profit, ni honeur. "Cette mauvaise action ne lui raportera que de la honte, du déshoneur. = 10°. Au Palais, exposer l'état d'un procês par écrit. "Raporter un procês, une afaire. Et neutralement, Juge qui raporte bien: on sous-entend, les procês, dont il est chargé. = 11°. Se raporter, en parlant des chôses, avoir de la convenance, de la conformité. "Leurs humeurs se raportent en tout. "Ces deux couleurs se raportent bien. "La déposition de ce témoin ne se raporte point avec celle du précédent. = En termes de Gramaire, avoir relation à... "On ne doit point séparer le pronom relatif du substantif, auquel il se raporte. = En parlant des persones, renvoyer à... Je m'en raporte à ma dernière lettre. = Se raporter à quelqu'un, se remettre à sa décision. "Ils se sont raportés du prix à un tel. En ce sens, les uns disent, se raporter, les autres, s'en raporter à... de. "J'aime mieux me raporter au Public de l'opinion qu'on doit avoir de leur mérite. Le Père Rapin. Il dit ailleurs, je m'en raporte; mais il le dit absolument et sans régime. "Plutarque excuse Homère de la liberté qu'il se done de faire parler Antiloque et Hector à leurs chevaux, par son opinion de la Métempsycose... Mais je m'en raporte, si cette philosophie rend les hommes moins bêtes et plus capables d'entendre raison. Il sous-entend, aux habiles gens, aux Philosophes. La Fontaine dit aussi, se raporter, sans en.
   Ou bien, sans crier davantage,
   Raportons-nous, dit-elle, à Rominagrobis.
Le pronom en était ici d'autant plus nécessaire, que le régime de la chôse n'y est pas exprimé. — La Touche trouvait s'en raporter le meilleur des deux: je l'ai toujours regardé comme le seul bon. L'Académie n' avait dabord mis que celui-là: dans la dernière édit. elle se contente de dire, se raporter à quelqu'un de quelque chôse, et plus comunément, s'en raporter. "À~ qui voulez-vous que nous nous en raportions? Je m' en raporte à vous-même. "Je m'en raporte aux Maîtres de l'Art. = Elle ajoute que dans le discours familier, on dit; Je m' en raporte à ce qui en est; et quelquefois simplement, je m'en raporte, pour faire entendre qu'on n'est pas tout-à-fait persuadé de ce qu'on entend dire.
   RAPORTEUR, s. m. Celui qui fait le raport d'un procês. "Avoir un bon, un habile Raporteur. "Instruire son Raporteur de son afaire.
   RAPORTEUR, EûSE, s. m. et f. Celui, celle qui est acoutumé de faire des raports, de raporter ce qu'il a vu ou entendu. "Les enfans sont raporteurs ou des raporteurs. "Cette petite fille est une raporteuse. "Les raporteurs sont gens odieux. Défiez-vous de lui, c' est un raporteur. Voy. RAPORT, n°. 3°. et RAPORTER, n°. 6°.

Synonymes et Contraires

rapport

nom masculin rapport
4.  Relations entre des personnes.
5.  Façon de considérer.
Traductions

rapport

Bericht, Meldung, Rapport, Referat, Vortrag, Zusammenhang, Verhältnisreport, ratio, record, relevance, relation, relationship, account, agreement, relations, connection, link, yieldrapport, verhouding, verslag, verband, relevantie, betrekking, opbrengst, exposé, melding, appel, samenhang, verslag [leger], vloedwater, linkדוח (ז), הכנסה (נ), יבול (ז), יחס (ז), כתבה (נ), נגיעה (נ), פריון (ז), קשר (ז), שייכות (נ), תמסיר (ז), תסקיר (ז), תשואה (נ), דּוּחַ, יַחַס, הַכְנָסָה, כַּתָּבָה, תַּמְסִיר, תַּסְקִירaferkoncernecoαναφορά, λόγος, έκθεσηrapporto, esposto, nesso, relazioneتَقْرير, نِسْبَةpoměr, zprávaforhold, rapportinforme, proporciónselonteko, suhdeizvješće, omjer報告, 比率보고, 비율forhold, rapportsprawozdanie, stosunekproporção, reportagemотчет, соотношениеförhållande, rapportการรายงาน, อัตราส่วนoran, raporbản báo cáo, tỷ lệ报告, 比率доклад報告 (ʀapɔʀ)
nom masculin
1. relation entre plusieurs choses mettre deux événements en rapport des questions sans aucun rapport
2. en comparant avec par rapport à l'an dernier
3. relation entre des personnes se mettre en rapport avec qqn avoir des rapports sexuels avec qqn
4. exposé, compte rendu faire un rapport
5. ce qui rapporte qqch, profit un investissement d'un bon rapport

rapport

[ʀapɔʀ] nm
(= compte rendu) → report
Il a écrit un rapport → He wrote a report.
(= lien) → connection, link
Il y a un rapport évident entre ces faits → There's an obvious connection between these events., There's an obvious link between these events.
le rapport entre criminalité et niveau de vie → the link between criminality and living standards
Je ne vois pas le rapport → I don't see the connection.
par rapport à (= comparé à) → in relation to (= à propos de) → with regard to
sous le rapport de (point de vue) → from the point of view of
sous le rapport de la fiabilité → from the point of view of reliability
sous tous (les) rapports → in all respects
avoir rapport à → to have something to do with, to concern
être en rapport avec qch (conformité) → to be in keeping with sth
(= proportion) (MATHÉMATIQUE, TECHNIQUE)ratio
le rapport prix/surface → the price/area ratio
dans un rapport de 1 à 10 → in a ratio of 1 to 10
(= relation) (entre personnes, pays)relationship
Ils ont de bons rapports → They have a good relationship.
les rapports humains → human relationships
être en rapport avec qn → to be in touch with sb
se mettre en rapport avec qn → to get in touch with sb
(aussi rapport sexuel) → intercourse
rapport sexuel → sexual intercourse
Ont-ils eu des rapports? → Have they had sexual relations?
des rapports protégés → safe sex
(= profit) → yield, return
des obligations de bon rapport → bonds with a good return, bonds with a high yield
immeuble de rapport → investment property
rapport de police nmpolice report
rapport de synthèse nmsummary note