rapporté, ée

RAPPORTÉ, ÉE

(ra-por-té, tée) part. passé de rapporter
Apporté d'un lieu. Fig.
Je ne sais comment est-ce que je suis comme rapporté et rendu à moi-même [quand la mémoire d'un objet revient] [FÉN., Exist. 48]
Terres rapportées, terrés qu'on a apportées en un lieu pour quelque usage.
L'on forma, avec des terres rapportées, l'éminence artificielle destinée à recevoir dans la suite les constructions colossales dont nous admirons aujourd'hui les restes [à Thèbes d'Égypte] [GIRARD, Instit. Mém. scienc. 1817, t. II, p. 276]
Pièce rapportée, synonyme de pièce de rapport (voy. PIÈCE, n° 6).
Chaque colonne [jambe] a son piédestal qui est composé de pièces rapportées [FÉN., Exist. 34]
Tous les pavés de ces appartements étaient composés de petites pièces rapportées de différentes couleurs, où était représentée l'Iliade d'Homère [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. X, p. 35, dans POUGENS]
Ne dirait-on pas que l'homme soit fait de pièces rapportées ? [FONTEN., Molière, Paracelse]
Vers rapportés, vers composés de parties semblables, dans chacune desquelles entraient des mots qui se rapportaient, non pas aux mots voisins, mais à ceux qui étaient placés semblablement dans les autres parties de la phrase. L'épitaphe de Marot par Jodelle explique cette combinaison, surtout dans ces deux premiers vers : Quercy, la cour, le Piémont, l'univers, Me fit, me tint, m'enterra, me connut, c'est-à-dire Quercy me fit, la cour me tint, le Piémont m'enterra, l'univers me connut.
Exposé devant une assemblée.
Le sénat devait digérer et proposer toutes les affaires : il en réglait quelques-unes souverainement avec le roi ; mais les plus générales étaient rapportées au peuple, qui en décidait [BOSSUET, Hist. III, 7]
Ayant relation à.
Toutes les créatures devaient servir à sa félicité [de l'homme innocent], puisque, dans le dessein de leur Auteur, elles avaient été toutes rapportées à son usage [MASS., Myst. Incarnat.]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    RAPPORTÉ. Ajoutez :
    Qui a fait l'objet d'un rapport.
    Je viens demander la mise à l'ordre du jour de la proposition rapportée par l'honorable M. de... [, Journ. offic. 6 févr. 1875, p. 991, 1re col.]