rapporter

(Mot repris de rapportaient)

rapporter

v.t.
1. Remettre une chose à l'endroit où elle était ; rendre à qqn : Rapporte le tournevis à sa place
replacer, reporter : Je te rapporte les cédéroms que tu m'avais prêtés
2. Apporter de nouveau ou en plus : Pourriez-vous nous rapporter une carafe d'eau ?
3. Apporter avec soi en revenant d'un lieu : Elle a rapporté des statuettes de son voyage au Sénégal.
4. Procurer un gain, un bénéfice à : Cette terre rapporte beaucoup de blé
donner, produire : Ce capital lui a rapporté mille euros en trois ans.
5. Faire le récit de ce que l'on a vu et entendu : Rapportez-moi ce qu'ils ont fait dans les moindres détails
6. Répéter qqch à qqn de façon indiscrète ou malicieuse : Méfie-toi d'elle, elle rapporte tout à notre supérieur hiérarchique.
7. Établir un rapport exclusif avec : Cet égoïste rapporte tout à lui
8. Faire un rapport relatif à un projet, à une proposition de loi : La députée rapportera les décisions de la commission
elle en sera le rapporteur ; exposer
9. Mettre qqch en relation avec qqch d'autre pour permettre une comparaison : Rapporter l'histoire de la Terre à l'échelle humaine.
10. En couture, appliquer une pièce de tissu sur qqch : Rapporter des poches sur un veston.
11. Dans le langage juridique, déclarer nulle une décision administrative : Rapporter un décret

se rapporter

v.pr. (à)
Avoir un rapport avec qqch ; être relatif à qqn : Tout ce qui se rapporte à l'environnement m'intéresse
se rattacher à, regarder, toucher à : Elle collectionne tout ce qui se rapporte à ce chanteur
S'en rapporter à,
s'en remettre à ; faire confiance à : La prévenue s'en rapporte à son avocat.

rapporter


Participe passé: rapporté
Gérondif: rapportant

Indicatif présent
je rapporte
tu rapportes
il/elle rapporte
nous rapportons
vous rapportez
ils/elles rapportent
Passé simple
je rapportai
tu rapportas
il/elle rapporta
nous rapportâmes
vous rapportâtes
ils/elles rapportèrent
Imparfait
je rapportais
tu rapportais
il/elle rapportait
nous rapportions
vous rapportiez
ils/elles rapportaient
Futur
je rapporterai
tu rapporteras
il/elle rapportera
nous rapporterons
vous rapporterez
ils/elles rapporteront
Conditionnel présent
je rapporterais
tu rapporterais
il/elle rapporterait
nous rapporterions
vous rapporteriez
ils/elles rapporteraient
Subjonctif imparfait
je rapportasse
tu rapportasses
il/elle rapportât
nous rapportassions
vous rapportassiez
ils/elles rapportassent
Subjonctif présent
je rapporte
tu rapportes
il/elle rapporte
nous rapportions
vous rapportiez
ils/elles rapportent
Impératif
rapporte (tu)
rapportons (nous)
rapportez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais rapporté
tu avais rapporté
il/elle avait rapporté
nous avions rapporté
vous aviez rapporté
ils/elles avaient rapporté
Futur antérieur
j'aurai rapporté
tu auras rapporté
il/elle aura rapporté
nous aurons rapporté
vous aurez rapporté
ils/elles auront rapporté
Passé composé
j'ai rapporté
tu as rapporté
il/elle a rapporté
nous avons rapporté
vous avez rapporté
ils/elles ont rapporté
Conditionnel passé
j'aurais rapporté
tu aurais rapporté
il/elle aurait rapporté
nous aurions rapporté
vous auriez rapporté
ils/elles auraient rapporté
Passé antérieur
j'eus rapporté
tu eus rapporté
il/elle eut rapporté
nous eûmes rapporté
vous eûtes rapporté
ils/elles eurent rapporté
Subjonctif passé
j'aie rapporté
tu aies rapporté
il/elle ait rapporté
nous ayons rapporté
vous ayez rapporté
ils/elles aient rapporté
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse rapporté
tu eusses rapporté
il/elle eût rapporté
nous eussions rapporté
vous eussiez rapporté
ils/elles eussent rapporté

RAPPORTER

(ra-por-té) v. a.
Apporter de nouveau. Il m'avait apporté des objets qu'il a emportés ; dites-lui de me les rapporter. Fig.
Il vous rapporte un cœur qu'il n'a pu vous ôter [RAC., Andr. II, 1]
Apporter une chose du lieu où elle est au lieu où elle était auparavant. Je vous prie de me rapporter le livre que je vous ai prêté. Rapporter une coupe d'argent qui avait été volée.
Hé ! mon Dieu, ce que j'en voudrais retrancher, à qui le donnerais-je ?... quoi que ce soit, il est toujours temps de le rapporter à votre autel, et vous êtes toujours prêt à le recevoir [BOURDAL., Pens. t. II, p. 428]
De Paris à Delhi, du couchant à l'aurore, Ce fameux voyageur [Tavernier] courut plus d'une fois.... Et, bien qu'en nos climats de retour aujourd'hui, En foule à nos yeux il présente Les plus rares trésors que le soleil enfante, Il n'a rien rapporté de si rare que lui [BOILEAU, Poésies div. XI]
Absolument.
Au simple chrétien vous n'avez, ce me semble, donné qu'un talent [d'argent] ou deux ; mais c'est au religieux que vous en donnez jusqu'à cinq ; mieux il est partagé, plus il est obligé de rapporter [BOURDAL., Pensées, t. II, p. 455]
Il se dit en parlant des choses qu'à son retour on rapporte d'un lieu, sans les y avoir portées.
Il [Tournefort] rapporta treize cent trente-six nouvelles espèces de plantes, et il nous apprit à connaître les nôtres [VOLT., Louis XIV, Écrivains, Tournefort.]
Les Hollandais sont les premiers qui ont fait voir cet oiseau [le casoar] à l'Europe ; ils le rapportèrent de l'île de Java, en 1597 [BUFF., Ois. t. II, p. 306]
Fig. Rapporter une vaine espérance. Pythagore avait, dit-on, rapporté de l'Égypte le dogme de la métempsychose. Familièrement. Il n'en a rapporté que des coups, se dit d'un homme qui a été blessé en quelque occasion. On dit de même : Ce soldat n'a rapporté de l'armée que des coups de fusil. Fig. Il a rapporté beaucoup de gloire de cette action, de cette affaire, il y a acquis beaucoup de gloire. Il n'en a rapporté que de la honte, il n'en a retiré que de la honte. Enlever une chose, et l'apporter dans un lieu où elle n'était pas, à quelqu'un à qui elle n'appartenait pas.
[à Rome] L'amour de la patrie domina toujours jusqu'au temps de Sylla ; cet amour de la patrie consista pendant plus de quatre cents ans à rapporter à la masse commune ce qu'on avait pillé chez les autres nations [VOLT., Mœurs, Introd Romains.]
Terme de chasse. Il se dit d'un chien qui rapporte au chasseur ce que celui-ci a tué. Ce chien ne veut pas rapporter le gibier à plume. Absolument. Ce chien rapporte bien, il rapporte mal. Se dit aussi de tout autre chien qu'on a habitué à rapporter ce qu'on lui jette.
Terme de droit. Remettre dans la masse de la succession ce qu'on a reçu d'avance.
Les époux ou leurs héritiers rapportent à la masse des biens existants tout ce dont ils sont débiteurs envers la communauté à titre de récompense ou d'indemnité [, Code Nap. art. 1468]
Il se dit de même en parlant des biens qui appartiennent en commun à une société de négociants, ou à d'autres gens intéressés dans une affaire.
Terme de marine. On dit que la sonde a rapporté tant de brasses, lorsque en sondant on a trouvé ce même nombre de brasses sur le fond.
Ajouter quelque chose à ce qui ne paraît pas complet. Il a fallu rapporter une bordure à cette tapisserie. Rapporter des terres, suppléer, par des terres prises ailleurs, à celles qui manquent en un lieu.
Terme d'arpenteur. Tracer sur le papier des mesures réduites de celles qu'on a prises sur le terrain. Rapporter des triangles.
Donner un produit, un rapport. L'argent que rapportaient les mines. Bien-fonds qui rapporte beaucoup. Cet emploi ne rapporte ni profit ni honneur, il n'est ni profitable ni honorable. Fig. Cette mauvaise action ne lui rapportera rien, il n'en tirera aucun avantage. Absolument. Figuier qui rapporte trois fois l'an.
L'argent, morbleu ! l'argent ; voilà ce que j'appelle du mérite ; moi, je veux un mérite qui rapporte [SAURIN, Mœurs du temps, sc. 12]
Fig.
Un peu de lecture jetait dans son esprit des germes de pensées que la méditation faisait ensuite éclore, et qui rapportaient au centuple [FONTEN., Renau.]
10° Faire le récit de ce qu'on a vu, entendu, ou appris.
Jamais la renommée ne rapporte les choses au vrai [VAUGEL., Q. C. IX, 2]
Moïse, venu vers le peuple, lui rapporta les paroles du Seigneur [SACI, Bible, Nomb. XI, 24]
Je le vis en effet dès le soir même [comment Escobar interprète les bulles] ; mais je n'ose vous le rapporter ; car c'est une chose effroyable [PASC., Prov. VI]
Le psaume CV, où le prophète rapporte que les Juifs, séduits par les nations étrangères, conduisaient eux-mêmes leurs propres enfants aux pieds des idoles, et les immolaient aux démons [BOURDAL., Pensées, t. II, p. 376]
11° Dire, informer.
Aller lui rapporter.... Qu'elle peut sur ma vie exercer sa vengeance [TRISTAN, Mort de Chrispe, III, 5]
Particulièrement. Rendre compte de ce qu'on a entendu dire contre quelqu'un.
Je suis trop votre ami pour ne pas vous rapporter ce que j'entends dire de vous [, Dict. de l'Acad.]
12° Redire par indiscrétion ou par malice. On n'oserait rien dire devant lui ; il rapporte tout. Absolument.
Formaro fut accusé de rapporter, et en effet M. de la Rochefoucauld le chassa de chez lui pour quelque chose qui avait été dit [SAINT-SIMON, 264, 37]
Mademoiselle, je ne veux point aller rapporter contre vous [GENLIS, Théât d'éduc. la Curieuse, V, 3]
13° Alléguer, citer. Le prédicateur a rapporté des passages des Pères.
Et sans vous rapporter des exemples vulgaires [RAC., Bajaz. II, 1]
14° Terme de palais. Exposer l'état d'un procès par écrit.
C'est autre chose de s'entremettre près d'un monarque.... autre chose d'être établi par le prince même pour lui rapporter toutes les requêtes [BOSSUET, Sermons, Ascension 2]
Il [Lamoignon] rapporta durant trois jours au conseil du roi cette affaire avec tant d'ordre et de netteté.... [FLÉCH., Lamoignon.]
Absolument. Ce juge rapporte bien, rapporte nettement.
Chamillard, conseiller au parlement, fut assidu les matins au palais, et continua d'y rapporter [SAINT-SIMON, 70, 147]
Le maréchal d'Estrées s'embrouillait si fort en rapportant, qu'il rendait souvent l'affaire inintelligible [DUCLOS, Œuv. t. V, p. 216]
15° Faire l'exposition d'un projet de loi, d'une affaire au nom d'un comité, d'une commission, et en même temps énoncer l'avis du comité, de la commission.
La loi de 1819 a été rapportée par des hommes éminents, puis amplement discutée [BERVILLE, Du droit de plainte en matière de diffamation]
16° Diriger vers un but, vers une fin.
Le catéchisme [du concile de Trente] distingue deux sortes d'amour : l'un de ceux qui aiment à la vérité, mais qui rapportent leur amour à la récompense.... [BOSSUET, Préf. sur l'instr. past. de M. de Cambrai, VII, 79]
Tu as été vertueux, mais tu as rapporté toute ta vertu à toi-même, et non aux dieux, qui te l'avaient donnée [FÉN., Tél. XVIII]
Représentez-vous cette âme [fidèle] arrivée enfin à cette dernière heure.... à laquelle elle avait toujours rapporté toutes les peines, toutes les privations.... de sa vie mortelle [MASS., Avent, M. du péch.]
Les anciens, qui rapportaient tous leurs exercices à ceux de la guerre, s'accoutumaient de bonne heure à se baigner et à nager [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. VI, p. 606, dans POUGENS]
17° Attribuer, faire remonter.
On rapporte sa première origine [de l'aréopage] au temps de Cécrops ; mais il en dut une plus brillante à Solon, qui le chargea du maintien des mœurs [BARTHÉL., Anach. ch. 17]
Rapporter l'effet à la cause, attribuer un certain effet à une certaine cause.
Il faut rapporter les événements à leurs véritables causes, si on les connaît ; sinon, il faut avouer qu'on les ignore [DUMARS., Œuv. t. V, p. 349]
Comparer, conférer.
Ainsi, dans l'ordre des siècles, il faut avoir certains temps marqués par quelque grand événement, auquel on rapporte tout le reste [BOSSUET, Hist. Dessein général.]
Enfin les mesures qui varient tant.... doivent être si bien connues du géographe, qu'il puisse les comparer toutes entre elles et les rapporter à une mesure commune [FONTEN., de Lisle.]
18° Mettre dans une certaine série.
Il faudrait avoir vu le corbeau du désert dont parle le docteur Shaw, pour le rapporter sûrement à l'espèce de notre pays dont il se rapproche le plus [BUFF., Ois. t. V, p. 57]
19° Terme de législation et d'administration. Révoquer, annuler (en ce sens, rapporter est porter en arrière). La loi fut rapportée.
20° V. n.Terme de marine. S'élever beaucoup, en parlant de la mer qui monte, apporter une grande masse d'eau. Les marées rapportent, c'est-à-dire augmentent en hauteur et en rapidité quand elles sont dans leur période croissante.
21° Avoir du rapport, de la ressemblance (inusité en ce sens).
Ils lui dépeignirent cet homme et ces deux femmes, et les marques qu'ils lui en donnèrent rapportaient si bien à Isidore, à Inez et à Augustinet, que.... [SCARRON, Nouv. Le châtim. de l'avarice.]
22° Se rapporter, v. réfl. Se joindre. Ces deux pièces se rapportent exactement.
23° Avoir de la conformité, de la ressemblance. Leurs caractères se rapportent en toutes choses.
Sans mentir, si votre ramage Se rapporte à votre plumage [LA FONT., Fabl. I, 2]
J'imagine fort bien la nécessité de vos dépenses... on vous en parle pour entendre vos raisons, qui se rapportent fort à celles qu'on a déjà pensées [SÉV., 17 mai 1680]
Avoir rapport, relation à. Cet article de ma lettre se rapporte à ce que je vous ai écrit précédemment.
L'amour de son devoir lui fait aimer tout ce qui s'y rapporte [J. J. ROUSS., Hél. IV, 12]
Toute la morale se rapporte à Dieu ; la vie de l'homme est de l'imiter [DIDER., Opin. des anc. phil. (Pythagorisme).]
Terme de grammaire. Se dit de la relation des mots entre eux. On ne doit point séparer le pronom relatif du nom auquel il se rapporte.
24° Être concentré, réuni, en parlant d'une chose.
Il arriva ce moment heureux, ce point [sa conversion] où se rapportait toute la véritable gloire de M. de Turenne [FLÉCH., Turenne.]
25° Se rapporter à quelqu'un de quelque chose, s'en remettre à sa décision sur quelque chose.
Je veux bien aussi me rapporter à toi, maître Jacques, de notre différend [MOL., l'Av. IV, 4]
Absolument. S'en rapporter à quelqu'un. Je pourrais décider, car ce droit m'appartient ; Mais rapportons-nous-en.
Soit fait, dit le reptile [LA FONT., Fabl. X, 2]
Vous savez quel trafic on fait aujourd'hui des bénéfices, et que, s'il fallait s'en rapporter à ce que saint Thomas et les anciens ont écrit, il y aurait bien des simoniaques dans l'Église [PASC., Prov. VI]
Il faudrait ou s'en rapporter à l'autorité de l'Église et à la tradition de tant de siècles, ou pousser l'examen jusqu'au bout [BOSSUET, Hist. II, 13]
On dit aussi : se rapporter, sans la particule en.
Rapportons-nous, dit-elle, à Raminagrobis [LA FONT., Fabl. VII, 16]
Las de combattre, ils convinrent de se rapporter au jugement du peuple romain [BOSSUET, Hist. III, 6]
S'en rapporter à quelqu'un, à quelque chose, y avoir confiance, y ajouter foi.
Mais si je m'en rapporte aux esprits soupçonneux.... [CORN., Sertor. III, 2]
Mais à d'autres qu'à toi pourquoi t'en rapporter ? [VOLT., Mort de Cés. III, 2]
On dit aussi : se rapporter, sans en.
Je me rapporte de cela à quiconque a passé par là [LA FONT., Fianc.]
Je me rapporte aux yeux d'une ourse, mes amours [ID., Fabl. XII, 1]
S'en rapporter au serment de quelqu'un, s'en remettre à son serment en justice pour la décision d'une affaire. Familièrement. Je m'en rapporte à ce qui en est, ou, simplement, je m'en rapporte, je renonce, sans être complétement persuadé, à contester, ou à examiner.
Il m'a dit plusieurs fois qu'il n'aurait pas accepté la commission, je m'en rapporte [RETZ, Mém. t. II, liv. III, p. 211, dans POUGENS]
Que l'autre usage ait la raison pour soi, Je m'en rapporte [LA FONT., Féronde.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et quant les hommes qui le portoient et raportoient [un infirme] le metoient seur leur espaules [, Miracles St Loys, p. 143]
    En ceste mer ne vente que deux vens, l'un qui les porte [les navigateurs], et l'autre qui les raporte [MARC POL, p. 551]
    Que le cuer l'en rapport [qu'il lui rapporte le cœur de Berte], ce ne veut oublier [, Berte, XVII]
    Il convenoit.... qu'il raportast ce que ses peres lui avoit doné à mariage [BEAUMANOIR, XIV, 12]
    Et rapportoient que il avoient cerchié le flum [le fleuve], et que il estoient venus à un grand tertre de roches taillées [JOINV., 220]
  • XIVe s.
    On trueve en Salemon le sage, Que li princes qui par usage Ot [entend] volentiers mençongnes dire, Aura toujours serjans plains d'ire Et felons et mal raportans [J. DE CONDÉ, t. III, p. 285]
  • XVe s.
    Ainsi que informés estoient et qu'on leur rapportoit, et leur disoient gens creables.... [FROISS., I, I, 31]
  • XVIe s.
    Ils n'ont pas rapporté leurs œuvres, qu'on a tenu pour vertueuses, à la fin qu'ils devoyent [CALV., Instit. 605]
    Cela rapporté à Cyrus, et s'estant enquis.... [MONT., I, 65]
    Nostre faict, ce ne sont que pieces rapportées [ID., II, 8]
    Ce masque arraché, rapportant les choses à la verité et à la raison... [ID., I, 118]
    Une traficque qui rapporta dans un an de grandes richesses [ID., I, 142]
    Rapportons nous en hardiment à ceulx qui sont en la danse [ID., I, 272]
    Le dialecticien se rapporte au grammairien de la signification des mots [ID., II, 286]
    Entre beaucoup qui employent là partie de leur jeunesse, peu en raportent grand fruit [LANOUE, 122]
    Enfans avantagés de pere et mere doivent rapporter ce qui leur a esté donné en mariage, ou autrement, moitié en une succession, moitié en l'autre [LOYSEL, 351]
    Le territoire de l'Attique estoit si maigre, qu'à male peine pouvoit il rapporter pour nourrir ceulx qui le labouroient [AMYOT, Solon, 42]
    On rapporta que quelques boucliers estoient devenus tous sanglants d'eulx mesmes [ID., Fab. 4]
    Et luy fut envoyée une galere pour le rapporter [ramener] de la ville d'Aegine à Athenes [ID., Démosth. 40]
    On peut prognostiquer et rapporter [certifier par rapport] la mort du blessé, lors qu'il.... [PARÉ, XXVII, p. 653]
    Je me rapporte à vous et vous laisse à penser quel courage là dessus il pouvoit avoir [M. DU BELL., 216]
    Muse, jusques au ciel porte Au grand François ma chanson, Et dy que Charles raporte [ressemble] En vertus à sa façon [AMADIS JAMYN, Poésies, p. 49]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et aporter ; wallon, rapoirté ; ital. rapportare

rapporter

RAPPORTER. v. tr. Apporter une chose la remettre au lieu où elle était. On a rapporté votre parapluie qui avait été emporté par mégarde. Je vous prie de me rapporter le livre que je vous ai prêté. Il m'a rapporté tout ce qu'il m'avait pris, tout ce que je lui avais donné.

Il se dit aussi en parlant des Choses qu'on apporte à son retour d'un endroit donné, sans qu'on les y ait cependant portées. Il a été en Chine et en a rapporté beaucoup de curiosités.

Il s'emploie figurément dans le même sens. Il a rapporté de ses voyages de curieuses impressions

Fam., Il n'en a rapporté que des coups se dit de Quelqu'un qui a été frappé, blessé en quelque occasion. Il s'emploie aussi figurément pour signifier qu'On n'a trouvé dans une entreprise, dans une démarche, dans une affaire que déboires et humiliations.

Fig., Il a rapporté beaucoup de gloire de cette action, de cette affaire, Il y a acquis beaucoup de gloire. Il n'en a rapporté que de la honte, Il n'en a retiré que de la honte.

RAPPORTER se dit encore en parlant des Choses qu'on a enlevées et qu'on apporte dans un lieu où elles n'étaient pas et à quelqu'un à qui elles n'appartenaient pas auparavant. Les soldats, suivant l'ordre du général, rapportèrent à leurs capitaines tout le butin qu'ils avaient fait.

En termes de Chasse, Il se dit d'un Chien qui apporte au chasseur le gibier que celui-ci a tué. En ce sens il s'emploie presque toujours absolument. Un chien qui rapporte bien, qui est dressé à rapporter.

Il se dit également d'un Chien qu'on a dressé à apporter ce qu'on lui jette, comme un gant, un morceau de bois, une balle, etc.

RAPPORTER signifie aussi Joindre, ajouter quelque chose à ce qui ne paraît pas complet. Il a fallu rapporter une bordure à cette tapisserie. On a rapporté une bande au bas de ce vêtement qui était devenu trop court. Une pièce rapportée.

Ouvrage de pièces rapportées, Ouvrage de pièces de rapport. Il se dit au propre et au figuré. Voyez RAPPORT.

Rapporter des terres en quelque endroit, Les aller prendre dans un lieu, afin de les porter dans un autre. Il faut rapporter de bonne terre au pied de ces arbres, pour les entretenir. Rapporter des terres pour élever une terrasse. Des terres rapportées.

RAPPORTER, en matière de Succession et de Partage, signifie Remettre à la masse de la succession ce qu'on a reçu d'avance, ou en tenir compte sur la part qu'on doit avoir. Un fils qui a été avantagé par son père doit rapporter. Rapporter à la masse.

Il se dit de même en parlant des Biens qui appartiennent en commun à une société commerciale, ou à d'autres gens intéressés dans quelque affaire lucrative.

En termes de Législation et d'Administration, il signifie Révoquer, abroger, annuler. Cet arrêté a été rapporté. On a rapporté cette mesure.

RAPPORTER signifie aussi, figurément, Faire le récit de ce qu'on a vu, ou entendu, ou appris. Il a rapporté fidèlement tout ce qu'il avait vu. Tite-Live rapporte que... Ce témoin rapporte et dépose que... Vous ne rapportez point la chose au vrai. Rapporter un fait comme il s'est passé.

Absolument, il signifie, dans le langage familier, Dénoncer, raconter les fautes des autres. Je n'aime pas les enfants qui rapportent.

Il signifie particulièrement Redire par légèreté ou par malice ce qu'on a entendu dire On n'oserait rien dire devant lui, il rapporte tout. Il ne faut dire devant lui que ce qu'on veut bien qui soit rapporté.

Il signifie pareillement Rendre compte de ce qu'on a entendu dire contre quelqu'un. Je suis trop votre ami pour ne pas vous rapporter ce que j'entends dire de vous. On m'a rapporté que vous aviez dit beaucoup de mal de moi.

RAPPORTER signifie aussi Ramener, diriger vers une fin, vers un but. Un véritable chrétien doit rapporter toutes ses actions à Dieu, à la gloire de Dieu. Il rapporte tout à soi, à son profit, à son utilité particulière.

Il signifie encore Attribuer, faire remonter. La famille des Jules rapportait son origine à Énée et à Vénus. On rapporte la fondation de cette ville à tel prince, à tel siècle. On rapporte à telle époque la prise de cette ville. Il est vieux.

Rapporter l'effet à la cause, Attribuer un certain effet à une certaine cause.

RAPPORTER signifie aussi Produire, soit en fruits, soit en argent, donner un certain revenu. Des arbres qui rapportent de beaux fruits. Une terre qui rapporte beaucoup. Cette terre rapporte tant par an. Cette charge rapporte tant. Son argent lui rapporte six pour cent. Cet emploi ne rapporte ni profit ni honneur.

Fig., Cette mauvaise action ne lui rapportera rien, Il n'en tirera aucun profit, aucun avantage.

RAPPORTER signifie, en termes de Palais Exposer l'état d'un procès par écrit. Rapporter un procès, une affaire. Ce juge, ce conseiller a fort bien rapporté le fait et les moyens des parties.

Il s'emploie quelquefois absolument. Ce juge rapporte bien. Il rapporte nettement.

Il signifie également Faire l'exposé d'une affaire au nom d'une commission, d'un comité, et en même temps énoncer l'avis du comité, de la commission.

En termes d'Arpenteur, il signifie Tracer sur le papier des mesures, des angles, après les avoir notés sur le terrain.

SE RAPPORTER signifie Avoir de la conformité, de la convenance, de la ressemblance. Tout ce que nous voyons de sa conduite se rapporte à ce qu'on nous en avait dit.

Il signifie aussi Avoir rapport, relation. Cet article de ma lettre se rapporte à ce que je vous ai écrit précédemment.

Il se dit particulièrement en termes de Grammaire. Ce pronom relatif se rapporte à tel nom.

Se rapporter à quelqu'un de quelque chose et, absolument, S'en rapporter à quelqu'un, s'en remettre à sa décision sur quelque chose. Ils sont d'accord sur l'achat et sur la vente, mais ils se sont rapportés du prix à un tel. À qui voulez-vous que nous nous en rapportions? Je m'en rapporte à vous-même. Ils sont demeurés d'accord de s'en rapporter à la décision d'un tel.

S'en rapporter à quelqu'un, à quelque chose, Avoir confiance en quelqu'un, ajouter foi à quelque chose. Je m'en rapporte à vous, à votre témoignage. Il ne faut point s'en rapporter à ce qu'on dit de lui. S'il faut s'en rapporter aux anciennes traditions. Je ne m'en rapporte qu'à ce que j'ai vu et entendu moi-même.

rapporter

Rapporter, Referre, Reportare.

Estre rapporté au lieu mesme, Eodem referri.

Rapporter la victoire, Victoriam ex re aliqua ferre.

¶ Rapporter quelque chose d'aucun, Deferer et enditer, Deferre de aliquo, vel aliquem apud alios.

Rapporter et dire à aucun, Afferre ad aliquem.

Rapporter choses vaines à quelqu'un, Ferre vana ad aliquem.

Il a rapporté faulsement au peuple de Rome que, etc. Apud pop. Rom. criminatus est bellum illud ducere.

Rapporter quelle heure il est, Nuntiare horam.

On rapporte qu'il est l'un des trois, Il est nommé entre ces trois, Renuntiatur in tribus illis.

On m'a rapporté qu'il est mort, Allatum est mihi de morte eius.

¶ Rapporter et aulner une chose contre une autre, Pertendere, Conferre, Componere.

Rapporter et prendre en sa pensée la semblance d'aucune chose, Imaginari.

¶ Ce champ rapporte et rend beaucoup, Hic ager multum reddit, Est ager foecundus, vel ferax.

Qui ne rapporte point de fruict, Iners, Infoecundus, Sterilis.

Cette vigne a rapporté cent muis de vin, Edidit centum vasa haec vitis.

¶ Se rapporter à la bonté des juges, Causam reponere in mansuetudine iudicum.

Se rapporter aux juges d'ordonner du droict public, Deponere ius populi in fide iudicum.

Se rapporter au jugement de quelque arbitre sur quelque different, Compromittere.

Se rapporter à aucun, Ad arbitrium alicuius referre.

Se rapporter au serment de quelqu'un, Iureiurando alicuius stare.

Se rapporter de son honneur à quelqu'un, Committere de existimatione sua alicui.

A qui te rapporte tu de cet affaire? Cuius arbitratu rem nos facere vis?

Je m'en rapporte à vous, Vestrum est iam consilium, Vos videritis.

Je m'en rapporte au premier, Cedo quemuis arbitrum. Bud. ex Terent.

Je m'en rapporte à luy, Ipse viderit. B. ex Terent.

On s'en rapportoit à luy, Ipse videret. B. ex Val. Max.

Je m'en rapporte à ce qui en est, Non facio litem meam. B. ex Gellio.

Je m'en rapporte au jugement des autres, Aliorum sit iudicium.

Je m'en rapporte à Epicurus, qu'il y prenne garde s'il veut, c'est à luy à faire, Viderit Epicurus de hac re.

Je me rapporte de cela aux autheurs s'il est vray ou non, c'est à eux à le prouver, non point à moy qui n'en asseure rien, Penes authores sit fides.

Je me rapporteroy du tout à leur tesmoignage, Testarer eos.

¶ Où se rapportent et frappent les rayons, Vbi recti radiorum competunt ictus.

¶ Rapporter tout en aucun, mettre tout entre les mains d'aucun, Omnia ad vnum referre.

¶ Rapporter et mesurer tout à son profit, Demetiri suis commodis omnia.

Rapporter et faire venir tout à son profit, Reuocare omnia ad suum commodum.

Rapporter sa façon et institution de vivre à son naturel, et suyvre sa nature, Conferre consilium viuendi omne ad naturam suam.

Rapporter ses affaires au temps: regarder si la besongne se peut faire au temps qu'on veut, Commetiri cum tempore negotium.

Rapporter, ou faire son rapport, Renuntiare. B. ex Cic.

Rapporter les chapitres de la recepte à la despense, Rationes dispungere.

Sa parole se rapporte bien à sa vie et accorde, Consonat moribus oratio.

Il se rapporte à la somme, Congruit cum summa.

Si je l'eusse sceu, j'eusse rapporté mes lettres à cela, Illud si scissem, ad id meas literas accommodassem.

Le dernier ne se rapporte pas au premier, Posterius priori non conuenit, vel priori discrepat.

Les lignes ne se rapportoyent point, ny ne convenoyent point, Nec congruebant ad horas huius lineae.

Faire un mot de Latin qui se rapporte de tous poincts au mot Grec, Exprimere verbum Latinum de vel e Graeco.

Qui se rapportent bien l'un a l'autre, Apta inter se et conuenientia, vel cohaerentia.

Faire rapporter une chose à autre, Accommodare.

Rapporter le proces, Controuersiae instrumentum percensere. Budaeus.

Bien rapporter un proces, Litis argumentum enucleate enarrare, et ad consilium referre. B.

Bien veoir et rapporter un proces, Litem otiose et acute inspectam, et iuris aequitatis libra momentisque perpensam, ad consilium bona fide referre et expromere, Causam per omnes numeros acriter inspectam, eadem diligentia, fideque optima explanare. Bud.

Bien faisant un extraict, ou bien extrayant, et rapportant un proces, Diligens et multus in litibus inspiciendis et exponendis, Commentariorum iudicialium assidue conficiens, Qui breuiaria litium solerter et expedite conscribit, Qui elegantes et dilucidos controuersiarum aut quaestionum commentarios conficere didicit, Qui litium argumenta summatim colligere solerterque didicit, atque in commentario exponere enucleate et summa fide, quum ad res iudicandas ventum est. B.

Ces choses ne se rapportent point, ou repugnent l'une à l'autre, Haec nullo pacto cohaerent. B.

Rapporter son enqueste, Inquisita proferre. B.

Se rapporter à la Cour, Rem totam Curiae permittere, Dicere se in auctoritate Curiae futurum, si quid constituere velit. B.

Conseillers de la Cour chargez de rapporter proces, Conscripti Curiae causis inspiciendis auctorati. B.

Faire et rapporter figure accordée, Fines controuersos picta tabula in iudicium proferre. B.

Se rapporter aux juges, Implorare conscientiam iudicum.

Se rapporter au serment, Deferre iusiurandum, Offerre, Exigere. Budaeus.

Se rapporter aux tesmoings, Auctorem esse vt testibus in se interrogatis fides habeatur, vt irrefutabilibus et integris. B.

Les enquestes sont rapportées, Ea quae facti erant controuersi, testibus inquisita, et ad iudicium delata.

Synonymes et Contraires

rapporter

verbe rapporter
1.  Reposer à sa place.
2.  Apporter de nouveau.
3.  Procurer un gain.
4.  Faire le récit de.
5.  Répéter avec malveillance.
-familier: cafarder, donner, moucharder -populaire: cafter.
6.  Rattacher quelque chose à.

rapporter (se)

verbe pronominal rapporter (se)
2.  Faire confiance à quelqu'un.
Traductions

rapporter

rapportieren, angeben, berichten, melden, referieren, einbringen, holenreport, give an account, fetch, yield, bring back, tell tales, earn, return, sneak, tellaanbrengen, herplaatsen, melden, overbrengen, terugplaatsen, verslaan, klikken, rapporteren, terugbrengen, verslaguitbrengen, annuleren, apporteren, in verband brengen, meebrengen, opbrengen, opleveren, toevoegen, wassen [zee], dragen, verklappen, verslag uitbrengen, halenדיווח (פיעל), הכניס (הפעיל), ציטט (פיעל), דִּוֵּחַ, הִכְנִיס, צִטֵּטmeldinformar, referir, relatar, reportarmeddele, henteraporti, relokidictaminar, informar, referir, ir a buscarselostaa, noutaarelatar, comunicar, fazer relatório de, referir, buscar, pegarrapportera, hämtaαναφέρω, προσκομίζωrendere, riferire, andare a prendereيَجْلِبُdojítdonijeti行って連れて来る...을 가서 가지고 오다henteprzynieśćприноситьไปเอามาyakalamaklấy取来доклад報告 (ʀapɔʀte)
verbe transitif
1. rendre à qqn rapporter un livre à la bibliothèque
2. ramener d'un lieu rapporter un souvenir de vacances
3. produire un profit ou un revenu un placement financier qui rapporte
4. raconter rapporter un fait
5. répéter les propos de qqn On m'a rapporté qu'il était très malade.

rapporter

[ʀapɔʀte]
vt
(= ramener) → to bring back
Je leur ai rapporté un cadeau → I brought them back a present.
(= rendre) (en venant) → to bring back; (en allant) → to take back
J'ai rapporté la robe rouge au magasin → I took the red dress back to the shop.
(= produire) [investissement] → to yield; [activité] → to bring in
(= mettre en rapport) rapporter qch à qch → to relate sth to sth
(= relater) → to report
(COUTURE) → to sew on
vi
(= être profitable) [activité] → to be very profitable; [investissement] → to give a good return, to give a high yield
(= moucharder) (péjoratif) → to tell [ʀapɔʀte] vpr/vi
(= être lié logiquement) se rapporter à → to relate to
(= s'en remettre) s'en rapporter à → to rely on