rapproché, ée

RAPPROCHÉ, ÉE

(ra-pro-ché, chée) part. passé de rapprocher
Approché de nouveau. Un objet éloigné d'abord, puis rapproché.
Mis à côté l'un de l'autre.
Tous ces traits rapprochés [exemples de l'autorité de Richelieu] forment le tableau qui peint ce ministère [VOLT., Mœurs, 176]
Terme d'histoire naturelle. Se dit des parties qui naissent près les unes des autres, qui se touchent à leur origine, sans toutefois se confondre.
Voisin. L'objet le plus rapproché. Des temps plus rapprochés de nous.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    RAPPROCHÉ. Ajoutez :
    Terme de marine.
    Point rapproché, point déterminé par le croisement de la droite de hauteur et de la direction azimutale de l'astre observé [, Acad. des sc. Comptes rend. t. LXXXII, p. 534]
    S. m.En termes de bourse commerciale, le raproché, ce qui est livrable dans un terme rapproché, voisin.
    Après avoir gagné du terrain, les spiritueux sont de nouveau en baisse, à Paris, sur le rapproché aussi bien que sur les époques éloignées [, Journ. offic. 27 août 1877, p. 6024, 1re col.]