rapprochement

(Mot repris de rapprochements)

rapprochement

n.m.
1. Action de rapprocher, de se rapprocher : Le rapprochement des lèvres d'une plaie éloignement
2. Rétablissement de bonnes relations : Le Président veut favoriser le rapprochement entre ces deux pays réconciliation
3. Action de mettre en parallèle des faits, des idées, pour les comparer et établir une relation entre eux : Le journaliste a procédé à des rapprochements douteux association, comparaison, lien
Faire le rapprochement,
établir une relation entre des faits qui paraissent n'avoir aucun rapport entre eux : Le commissaire a immédiatement fait le rapprochement entre ces deux incidents.

RAPPROCHEMENT

(ra-pro-che-man) s. m.
Action de rapprocher ; le résultat de cette action. Le rapprochement des lèvres d'une plaie.
Terme de chimie. Action de condenser. Le rapprochement des molécules d'un liquide qu'on évapore.
Terme de jardinage. Action de rapprocher.
Fig. Réconciliation.
Le rapprochement du roi et de la reine lui était dû [GENLIS, Mlle de la Fayette, p. 293, dans POUGENS]
Au jour indiqué, le juge fera aux deux époux s'ils se présentent, ou au demandeur s'il est seul comparant, les représentations qu'il croira propres à opérer un rapprochement [, Code Nap. art. 239]
Action de mettre en regard des idées ou des faits, de manière qu'on puisse les comparer plus aisément.
Thomas observe dans son Essai sur les éloges, que Mascaron annonça Bossuet, comme Rotrou avait annoncé Corneille ; ce rapprochement est aussi juste que bien vu [D'ALEMB., Éloges, Fléchier, note 5]
Personne n'a lu ces gazettes que j'ai sur-le-champ brûlées, afin qu'on ne puisse faire, du moins dans le château, de fâcheux rapprochements [GENLIS, Mères riv. t. III, p. 7, dans POUGENS]
Ce rapprochement du papier et de l'argent [élévation de la valeur de l'argent, diminution de celle du papier] était peut-être l'idée la moins déraisonnable qu'il fût possible de suivre dans la situation désespérée où étaient les affaires [RAYNAL, Hist. phil. IV, 18]
Rapprochement de ligne, double parenté qui se forme lorsqu'un mariage est contracté entre deux membres de la même ligne et qu'ils ont des enfants.

ÉTYMOLOGIE

  • Rapprocher.

rapprochement

RAPPROCHEMENT. n. m. Action de rapprocher ou Résultat de cette action. Le rapprochement des lèvres d'une plaie.

Il se dit, figurément, en parlant de Personnes qui étaient brouillées et qu'on dispose à un accommodement. Travailler au rapprochement de deux familles. Par extension, On cherche un rapprochement entre ces deux nations longtemps ennemies.

Il désigne aussi figurément l'Action de rapprocher des idées ou des faits, de manière qu'ils s'éclairent l'un par l'autre, ou qu'on en fasse plus aisément la comparaison; il se dit aussi du Résultat de cette action. Le rapprochement des circonstances éclairci beaucoup cette affaire. Voilà un rapprochement auquel on ne s'attendait pas. Un rapprochement ingénieux. Des rapprochements nouveaux, singuliers, inattendus. Un rapprochement forcé. L'antithèse est une sorte de rapprochement qui a pour objet d'opposer les idées.

rapprochement


RAPPROCHEMENT, ou RAPROCHEMENT, s. m. RAPPROCHER, ou RAPROCHER, v. act. [Raprocheman, ché; 3e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Raprocher, est 1°. Aprocher de nouveau. "Raprochez-vous, j'ai encôre un mot à vous dire. = 2°. Aprocher de plus prês. "Il s' est raproché du Palais. En parlant des persones, il s'emploie ordinairement comme réciproque. On peut pourtant s'en servir activement. "Cette nouvelle habitation me raproche de vous, de l'Église, etc. = Figurément, Réconcilier, disposer à un acomodement. "On travaille à les raprocher. = Avec les chôses, on l'emploie toujours activement. "Les lunettes raprochent les objets. "Raprochez les~ sièges, les flambeaux.
   RAPROCHEMENT, action de raprocher, ou l'éfet de cette action: il ne se dit point au physique: on ne l'emploie que dans le moral et dans la litératûre. "Le raprochement des circonstances comence à éclaircir cette afaire. "Cet Auteur a jeté un grand jour sur cette matière, par d'heureux raprochemens. = On le dit aussi des persones en régime. "Travailler au raprochement de deux familles brouillées ensemble.
   REM. Sarrasin s'était servi de ce mot, mais il n'avait pas pâssé. Dans les Additions au Richelet, on dit que de bons Auteurs s'en sont servi, mais qu'il ne se trouve dans aucun Dictionaire. Aujourd'hui on l'emploie sans dificulté. L' Acad. l'a mis dans les dern. édit. Beaucoup de bons Ecrivains l'ont employé et il est plus que jamais à la mode. "Le seul point essentiel, c'est le raprochement de sa condamnation et du délit qui a semblé la motiver. Ling. "Voilà encore un raprochement, qui n'est pas fondé en raison. Merc. On l'emploie même au plur. "On a dénaturé le sens de ces propositions, par des retranchemens insidieux et des raprochemens perfides. Anon.

Synonymes et Contraires

rapprochement

nom masculin rapprochement
2.  Fait de rétablir des relations.
accommodement, alliance, association, conciliation, réconciliation -familier: rabibochage, raccommodement.
Traductions

rapprochement

גישור (ז), התחברות (נ), התקרבות (נ), קירוב (ז), הִתְקָרְבוּת, קֵרוּבπροσέγγισηapproximation, comparison, connection, linkaccostamentoAngleichungaanpassingсближаванеsbližovánílähentämisestä근사tillnärmning (ʀapʀɔʃmɑ̃)
nom masculin
1. fait d'établir un lien entre des choses faire un rapprochement entre deux événements
2. action de rétablir de bonnes relations entre despersonnes le rapprochement entre deux pays

rapprochement

[ʀapʀɔʃmɑ̃] nm
(= réconciliation) [nations] → rapprochement; [familles] → reconciliation
(= analogie) → parallel