raréfier

(Mot repris de raréfiâmes)

raréfier

v.t.
1. Rendre rare : La sécheresse a raréfié les vers de terre les a fait disparaître
2. En physique, diminuer la densité, la pression d'un gaz : L'altitude raréfie l'air.

se raréfier

v.pr.
Devenir plus rare, moins dense, moins fréquent : Le gibier se raréfie dans notre région. Ses coups de fil se sont raréfiés s'espacer

raréfier

(səʀaʀefje)
verbe pronominal
s'accroître diminuer en quantité, devenir plus difficile à trouver Les beaux jours se raréfient en automne. Ce fruit se raréfie sur les marchés.

RARÉFIER

(ra-ré-fi-é) v. a.Je raréfiais, nous raréfiions, vous raréfiiez ; que je raréfie, que nous raréfiions, que vous raréfiiez.
Terme didactique. Augmenter considérablement le volume d'un corps sans en augmenter la matière propre ni le poids ; il est opposé à condenser.
L'air de la ventouse qui était raréfié par le feu de la bougie [PASC., Pesant. de l'air, II]
La chaleur de l'eau bouillante, qui ne raréfie l'eau que d'un 26e, raréfie la vapeur au point de lui faire occuper un volume 13 ou 1400 fois plus grand que celui de l'eau qui l'a formée [BRISSON, Traité de phys. t. II, p. 197]
Fig.
L'épanouissement de la joie qui semble raréfier tout notre être [J. J. ROUSS., Ém. V]
Se raréfier, v. réfl. Devenir plus rare, moins dense ; occuper un plus grand volume.
Ces gouttes [le flot de sang qui entre dans le cœur à chaque dilatation] se raréfient et se dilatent à cause de la chaleur qu'elles y trouvent [DESC., Méth. V, 6]
Tout fluide se raréfie par la chaleur, et se condense par le froid [BUFF., Hist. min. Introd. 2e part. Œuv. t. VI, p. 144]
L'air ne peut point se raréfier sans que le calorique qu'il contient ne diminue de tension ; par conséquent, à mesure qu'il se raréfiera, il devra en même temps se refroidir [THENARD, Traité de chimie, t. I, p. 41, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Matiere rarefiée [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVIe s.
    ....à fin que la partie soit rarifiée et l'humeur dissipé [PARÉ, V, 16]
    Appliquer lenitifs, à fin de relascher et rarefier les parties [ID., VI, 8]

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. rarefier ; prov. et espagn. rareficar ; ital. rarificar ; du lat. rarus, rare, et facere, faire.

raréfier

RARÉFIER. v. tr. T. de Physique. Augmenter considérablement le volume d'un corps, sans augmenter sa matière propre ni son poids. Il est opposé à Condenser. On peut raréfier un gaz au moyen de la machine pneumatique. Un gaz qui se raréfie.

Il s'emploie aussi au figuré et signifie Rendre moins fréquent. Les accidents mortels se sont raréfiés depuis qu'on applique ce traitement.

Synonymes et Contraires

raréfier (se)

verbe pronominal raréfier (se)
Traductions

raréfier

rarefazer

raréfier

rarefy