rassasiement

rassasiement

n.m.
État d'une personne rassasiée.

RASSASIEMENT

(ra-sa-zi-man) s. m.
État d'une personne rassasiée pour avoir mangé pleinement. Le rassasiement dépassé cause le dégoût.
Fig. Se dit de l'âme qui éprouve ce qu'éprouve le corps rassasié.
Pourquoi sortez-vous [du théâtre] content du rassasiement de ces passions [amour, ambition] dans les autres, si ce n'est que vous croyez que l'on est heureux ou malheureux par ces choses ? [BOSSUET, Concupis. 9]
Nos dégoûts de la vie sont des dégoûts de nos passions.... sont un rassasiement de toutes les créatures dont nous avons abusé [MASS., Mystères, Assompt.]
Dans le langage de la dévotion, état de l'âme qui se rassasie de l'amour divin, de la contemplation divine.
Ils se souhaitent, avec de grands élans, le rassasiement éternel dans le sein de Dieu [MURET, Cérém. funèbres, p. 218, dans POUGENS]
Le bienheureux rassasiement d'une âme affamée de la vue de Dieu [BOSSUET, 2e instr. sur les passages, 5e passage.]
Le parfait rassasiement sera dans le ciel, où la justice éternelle nous sera donnée avec la plénitude de l'amour de Dieu [ID., Médit. sur l'évang. Sermon sur la montagne, 5e jour.]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Ô coronne precieuse, dyademe de nostre salut, tant est douls et enmiellé le rassadyement que tu donnes [CHRIST. DE PISAN, Charles V, III, 71]
  • XVIe s.
    Rassasiement [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Rassasier ; provenç. rassaciament.

rassasiement

RASSASIEMENT. n. m. État d'une personne rassasiée, pour avoir beaucoup mangé. Le rassasiement produit le dégoût.

Fig., Le rassasiement des plaisirs, L'état de satiété, de dégoût que produit l'usage trop fréquent des plaisirs.

rassasiement

Rassasiement, Expletio, Satias, Satietas.

Traductions

rassasiement

שביעה (נ), שבעות (נ), שְׁבִיעָה

rassasiement

verzadiging